Recherche par mots clés

Recherche par mots clés

Établissements

Établissements

Auteurs

Auteurs

Thématiques

Thématiques

Formats

Formats

Types de média

Types de média

Dico du management

Dico du management

Trier par

Trier par
04:58
La divulgation d’informations sur la Responsabilité Sociale des Entreprises regroupe trois piliers essentiels : l’environnemental, le social et la gouvernance des organisations. Ces paramètres, qui sont produits par différentes agences de Rating dans le monde, sont désormais scrutés par les parties prenantes pour rendre compte de la performance sociétale des organisations. Les consommateurs, les fournisseurs mais également les investisseurs s’intéressent de plus en plus à la qualité et à la pertinence de ces informations pour envisager un engagement à long terme avec les entreprises.
HUSSER Jocelyn - IAE Aix-Marseille Graduate School of Management |
05:15
La loi prévoit de protéger les lanceurs d’alerte de représailles de la part de l’entreprise. Pourtant, les professionnels préfèrent généralement partager le secret dans leur espace de proximité : alerter est perçu comme un acte de trahison et les individus préfèrent privilégier la qualité de leurs relations avec les parties prenantes. Le lancement d’alerte s’avère délicat mais il est désormais encadré et protégé par les extensions de la loi Sapin II.
HUSSER Jocelyn - IAE Aix-Marseille Graduate School of Management |
02:20
Le phygital, c’est l’union du monde physique et du monde digital. Dans le cas de l’activation de marque, le consommateur vit une expérience unique et mémorable pour créer un lien avec la marque qui tente de le charmer ; le phygital propose plus spécifiquement une expérience qui relie le client à une action numérique, souvent directement sur le lieu de vente. Les marques ont compris que pour développer les ventes, l’achat d’impulsion restait important. Et que l’acheteur devait pouvoir acheter ce qu’il voulait immédiatement en utilisant le canal de son choix et notamment le digital.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
02:43
Lorsqu’une entreprise est en croissance, l’augmentation de son chiffre d’affaires va mener à un accroissement de son excédent brut d’exploitation, et, parallèlement, à l’accroissement de son Besoin en Fonds de Roulement. Si l’augmentation du BFR est plus rapide que l’augmentation de l’EBE, l’effet ciseau va conduire à un épuisement des réserves. Paradoxalement, plus une entreprise est en croissance, et plus elle s’expose à l’effet-ciseaux. Pour autant, cet effet ciseau est prévisible, et parfaitement mesurable, grâce à des outils tels le plan de trésorerie.
BESANGER Serge - OMNES Education |
02:41
Avec la lettre de crédit dos à dos, l’exportateur dispose d’un instrument de paiement à la fois souple et sûr, permettant une meilleure optimisation du capital tout en garantissant la confidentialité de sa sous-traitance.
BESANGER Serge - OMNES Education |
02:49
La stratégie dite “Océan bleu” proposée par W. Chan Kim et Renée Mauborgne, vise à : - s’écarter des marchés encombrés, aux perspectives de croissance limitées, - rechercher des marchés plus rentables, tout en évitant l’affrontement direct avec les concurrents. L’océan bleu est un espace stratégique non exploité, et rentable, car pratiquement libre de concurrence. Kim et Mauborgne nous proposent une méthodologie appelée ERAC, pour : Eliminer, Réduire, Augmenter et Créer de nouveaux attributs. Ces quatre ateliers doivent être menés de façon conjointe.
BESANGER Serge - OMNES Education |
03:18
Le Free Cash Flow, ou flux de trésorerie disponible, pilier de la « culture cash », est un des indicateurs les plus suivis par les dirigeants d’entreprise, investisseurs, et autres parties prenantes. Il correspond aux flux de trésorerie générés par l’entreprise grâce à son exploitation courante, et veritablement disponibles après avoir payé les investissements nécessaires au maintien ou au développement de son activité, tels : le CAPEX, investissement en capital, et le BFR, besoin en fonds de roulement. Le Free Cash Flow est donc une somme d’argent qui pourra être réinvesti dans l’entreprise, ou bien servir à rémunérer les investisseurs. Le Free Cash Flow permet de déterminer si l’entreprise dégage un flux financier positif, ou non.
BESANGER Serge - OMNES Education |
03:08
Un problème épineux sera dénoué par une approche collaborative. Aucun individu n’a la réponse et la direction à prendre est incertaine : il incombe alors au leader d’animer une culture expérimentale de l’apprentissage par tâtonnements (« trial-and-error »). Le décideur est alors amené à encourager la prise de risque pour élucider ce qui marche ou ne marche pas.
SANDERS Paul - NEOMA |
02:32
Les « problèmes épineux » apparaissent en 1973 dans une étude sur la planification et les problèmes de politique sociale de Horst Rittel et Melvin Webber. Les deux urbanistes américains identifient le problème épineux, son opposé est le problème maîtrisé. Un problème maîtrisé peut être sorti de son contexte, résolu, et réintégré dans ce contexte, sans créer de vagues. Tandis que le problème épineux interagit avec son contexte - une intervention ici ou là, et tout peut basculer.
SANDERS Paul - NEOMA |
01:44
Aujourd’hui l’impact des Business Schools est partout, c’est devenu une question centrale pour toutes les écoles car les parties prenantes et notamment les organismes d’accréditation y attachent une importance primordiale. BSIS est une approche globale tant quantitative que qualitative de l’impact des Business Schools au travers de 7 dimensions. Le livre « BSIS, a decade of impact », montre comment les Business Schools ont mis en place la mesure de leur impact. Pour plus d'informations : www.fnege.org/programmes-dimpact
KALIKA Michel - iaelyon School of Management |
04:58
Cet article vise à apporter des éclairages à une problématique encore peu investiguée dans la littérature : la post-adoption des outils numériques interactifs basés sur la voix et l’effet générationnel. Sur la base de la théorie des usages et des gratifications et la littérature sur les normes sociales et la vie privée, nos résultats montrent le pouvoir déterminant positif des usages utilitaires et hédoniques, des normes subjectives et de la masse critique. Comme attendu, la variable ‘craintes en matière de vie privée’ est négativement corrélée à l’intention de continuité des. Ces résultats sont ensuite affinés pour chaque génération et leurs implications théoriques et managériales discutées.
KEFI Hajer - EMLV |
03:34
Les entreprises sont confrontées au défi de combiner objectifs économiques et environnementaux. Une question évidente, récurrente est de savoir si, et dans quelles circonstances, une amélioration de la performance environnementale d'une entreprise conduit à des bénéfices plus élevés. En examinant les données sur l'innovation, la présente étude aborde la question de savoir si l'innovation environnementale (IE) est synergique avec d'autres types d'innovation. Dans ce but, nous considérons séparément les gains de compétitivité liés à l'efficacité et des économies de coûts dues à différents types d'innovations environnementales (IE) affectant l'offre et la demande de l’activité d’une entreprise. Nous identifions les interactions synergiques entre l'IE et certains types d'innovation.
GEORGANTZIS Nikolaos - Burgundy School of Business |