Coping with the unpredictable by developing the team’s plasticity

91 vues

Partager

When time is of the essence and teams face unexpected contextual changes, they must adapt quickly, sometimes even in real time, that is, they may have to improvise.  This paper adopts an inductive approach to explore how teams decide to engage in improvised adaptation, and what happens during those processes for improvisation to be successful. The study analyzes improvisation from the perspective of paradox theory and identifies six paradoxical tensions driven by these contexts: deployment, development, temporal, procedural, structural, and behavioral tensions. We propose a dynamic equilibrium model of team improvised adaptation that leads to team plasticity. By properly managing the paradoxical tensions emerging from the convergence of design and execution, teams become more plastic and able to cope with sudden change. These findings contribute to adaptation and improvisation literatures by delving into the adaptation process under the temporal and material confluence of design and execution.

Mots clés

Vidéos de la même institution

03:40
Avec la pérennisation du télétravail et l’utilisation accrue d’outils en réseau, les organisations affrontent des risques émergents : cyberattaques, vol de données, fraude interne. Comment lutter contre cette épidémie émergente et prévenir ces cyber-risques? Nous analysons ces risques avec une étude qualitative dans une compagnie d’assurance-vie et démontrons la nécessité de développer une protection renforcée, de sensibiliser les collaborateurs grâce à une forte implication des managers.
DIARD Caroline - TBS Education |
04:48
The concept of an "entrepreneurial ecosystem" has become a major means of both theorizing and making policy decisions about entrepreneurship, innovation and economic development. The idea of an entrepreneurial ecosystem captures the way in which entrepreneurship is increasingly realized and undertaken through the innate interdependencies existing between the elements and components of what are essentially biotic communities (consisting of complex interactions between human agents and a range of tangible and intangible components). This book takes a multi-faceted perspective on the emergence of entrepreneurship within ecosystems in cities and regions, how these ecosystems evolve and operate, and their future development. This introductory chapter provides initial theoretical background on the nature of ecosystems in the context of entrepreneurship and urban and regional development, before giving a summary of the three parts of the book: (1) The emergence of entrepreneurial ecosystems; (2) The evolution of entrepreneurial ecosystems; and (3) The future of entrepreneurial ecosystems.
THEODORAKI Christina - TBS Education |
03:36
L’égalité salariale femmes hommes est amplement documentée au long de la carrière. Il est intéressant d’étudier ce qui se passe dans l’étape qui précède immédiatement le premier emploi, à savoir lors du stage de fin d’études. La présente proposition vise à analyser l’impact du genre sur la rémunération de stage des étudiants en gestion à partir de l’analyse d’un échantillon d’étudiant.e.s, élèves dans une Grande Ecole de Gestion française. Nous mettons en évidence l’existence d’un écart de rémunération entre femmes et hommes lors du stage de fin d’études, fournissons un modèle explicatif de la rémunération des stagiaires, et décomposons l’écart de rémunération femmes-hommes selon la méthode de Oaxaca-Blinder. Nous discutons nos résultats et les avenues de recherche en dernière partie.
KLARSFELD Alain - TBS Education |
03:48
Dans le champ de la consommation, la sobriété se définit comme « un changement volontaire vers un style de vie qui a moins d’impact environnemental . Aussi désirable soit-elle sur le long terme, elle peut provoquer à court terme une contraction des ventes et une baisse de revenu des entreprises. Aussi, est-il concevable qu’une entreprise porte dans la durée un discours visant à encourager la sobriété des consommateurs ? Si la plupart des entreprises communiquent activement sur leurs actions RSE, peu franchissent ce cap. S’appuyant sur des modes de gouvernance protégeant leur indépendance, elles sont fondées par des militants qui utilisent leur entreprise pour porter un discours alternatif sur la déconsommation.
BERTRANDIAS Laurent - TBS Education |

Vidéos de la même thématique

When time is of the essence and teams face unexpected contextual changes, they must adapt quickly, sometimes even in real time, that is, they may have to improvise. This paper adopts an inductive approach to explore how teams decide to engage in improvised adaptation, and what happens during those processes for improvisation to be successful. The study analyzes improvisation from the perspective of paradox theory and identifies six paradoxical tensions driven by these contexts: deployment, development, temporal, procedural, structural, and behavioral tensions. We propose a dynamic equilibrium model of team improvised adaptation that leads to team plasticity.
ABRANTES Antonio - TBS Education |
Le co-branding désigne un partenariat entre marques pour valoriser une action commune de communication ou de marketing. L’opération de co-branding commence généralement par l’analyse de la clientèle-cible qui se doit être la même pour chaque marque. En second lieu, vient la contractualisation du partenariat qui indique de quelle façon, chacune des entreprises, va promouvoir son produit ou son service. La question peut aussi se poser de rajouter des référents : des célébrités comme des stars, des influenceurs ou toutes autres personnes pouvant avoir un impact sur l’acte d’achat des consommateurs. La décision de présenter ce co-branding, sous une même forme de support de communication ou de marketing est aussi essentielle. Enfin, il s’agit de décider d’un espace commun d’exploitation, le lieu où va s’afficher ce co-branding ou le contexte dans lequel vont se prendre les photographies immortalisant cet instant.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
Le personal branding permet de créer une image de marque personnelle visible. Travailler son image personnelle, on le fait toutes et tous volontairement ou pas. « Moi » est une marque, chacun d’entre nous est une marque unique qu’on peut mettre en avant et valoriser, particulièrement sur le numérique. C’est tout l’enjeu de l’e-reputation de soi sur les plateformes digitales.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
Saurel note que les BC marquent une disruption en cours (2020). L’épistémologue souligne les éléments de continuité et les ruptures qui s’en suivent. Son constat scinde nettement les pratiques et les connaissances scientifiques qui les génèrent, qui sont parfois des héritages d’algorithmes anciens, constat que ne partagent pas Iansiti et al. (2017) pour qui tout est nouveau dans la BC.
AZAN Wilfrid - FNEGE |

S'abonner aux vidéos FNEGE MEDIAS