Recherche par mots clés

Recherche par mots clés

Établissements

Établissements

Auteurs

Auteurs

Thématiques

Thématiques

Formats

Formats

Types de média

Types de média

Dico du management

Dico du management

Trier par

Trier par
When time is of the essence and teams face unexpected contextual changes, they must adapt quickly, sometimes even in real time, that is, they may have to improvise. This paper adopts an inductive approach to explore how teams decide to engage in improvised adaptation, and what happens during those processes for improvisation to be successful. The study analyzes improvisation from the perspective of paradox theory and identifies six paradoxical tensions driven by these contexts: deployment, development, temporal, procedural, structural, and behavioral tensions. We propose a dynamic equilibrium model of team improvised adaptation that leads to team plasticity.
ABRANTES Antonio - TBS Education |
04:17
When time is of the essence and teams face unexpected contextual changes, they must adapt quickly, sometimes even in real time, that is, they may have to improvise. This paper adopts an inductive approach to explore how teams decide to engage in improvised adaptation, and what happens during those processes for improvisation to be successful. The study analyzes improvisation from the perspective of paradox theory and identifies six paradoxical tensions driven by these contexts: deployment, development, temporal, procedural, structural, and behavioral tensions. We propose a dynamic equilibrium model of team improvised adaptation that leads to team plasticity.
ABRANTES Antonio - TBS Education |
Le co-branding désigne un partenariat entre marques pour valoriser une action commune de communication ou de marketing. L’opération de co-branding commence généralement par l’analyse de la clientèle-cible qui se doit être la même pour chaque marque. En second lieu, vient la contractualisation du partenariat qui indique de quelle façon, chacune des entreprises, va promouvoir son produit ou son service. La question peut aussi se poser de rajouter des référents : des célébrités comme des stars, des influenceurs ou toutes autres personnes pouvant avoir un impact sur l’acte d’achat des consommateurs. La décision de présenter ce co-branding, sous une même forme de support de communication ou de marketing est aussi essentielle. Enfin, il s’agit de décider d’un espace commun d’exploitation, le lieu où va s’afficher ce co-branding ou le contexte dans lequel vont se prendre les photographies immortalisant cet instant.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
03:18
Le co-branding désigne un partenariat entre marques pour valoriser une action commune de communication ou de marketing. L’opération de co-branding commence généralement par l’analyse de la clientèle-cible qui se doit être la même pour chaque marque. En second lieu, vient la contractualisation du partenariat qui indique de quelle façon, chacune des entreprises, va promouvoir son produit ou son service. La question peut aussi se poser de rajouter des référents : des célébrités comme des stars, des influenceurs ou toutes autres personnes pouvant avoir un impact sur l’acte d’achat des consommateurs. La décision de présenter ce co-branding, sous une même forme de support de communication ou de marketing est aussi essentielle. Enfin, il s’agit de décider d’un espace commun d’exploitation, le lieu où va s’afficher ce co-branding ou le contexte dans lequel vont se prendre les photographies immortalisant cet instant.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
Le personal branding permet de créer une image de marque personnelle visible. Travailler son image personnelle, on le fait toutes et tous volontairement ou pas. « Moi » est une marque, chacun d’entre nous est une marque unique qu’on peut mettre en avant et valoriser, particulièrement sur le numérique. C’est tout l’enjeu de l’e-reputation de soi sur les plateformes digitales.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
04:08
Le personal branding permet de créer une image de marque personnelle visible. Travailler son image personnelle, on le fait toutes et tous volontairement ou pas. « Moi » est une marque, chacun d’entre nous est une marque unique qu’on peut mettre en avant et valoriser, particulièrement sur le numérique. C’est tout l’enjeu de l’e-reputation de soi sur les plateformes digitales.
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
02:56
Les marques utilisent le storytelling pour raconter une histoire. Le storytelling sert à asseoir l’identité d’une marque à travers un récit. Il permet, dans sa forme la plus basique, de justifier l’existence d’un produit ou d’un service, ou bien, dans sa forme la plus élaborée, de sortir de la relation strictement marchande. L’objectif assumé du storytelling est de susciter l’adhésion de la cible à la marque.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
04:17
Comment l'intelligence artificielle générative va-t-elle impacter les ressources humaines ? Mais d'abord, qu'est-ce que l'intelligence artificielle générative ?
DEJOUX Cécile - LIRSA-CNAM |
03:42
The aim of this study is to provide investors, policymakers and others with information on how greenhouse gas (GHG) emissions and green innovation affect companies' financial performance. Although venture capital firms' reporting on greenhouse gas emissions and green innovation has increased considerably, particularly over the last two decades, little is known about how these two factors affect financial performance.
SHUWAIKH Fatima - EMLV |
Saurel note que les BC marquent une disruption en cours (2020). L’épistémologue souligne les éléments de continuité et les ruptures qui s’en suivent. Son constat scinde nettement les pratiques et les connaissances scientifiques qui les génèrent, qui sont parfois des héritages d’algorithmes anciens, constat que ne partagent pas Iansiti et al. (2017) pour qui tout est nouveau dans la BC.
AZAN Wilfrid - FNEGE |
04:06
Saurel note que les BC marquent une disruption en cours (2020). L’épistémologue souligne les éléments de continuité et les ruptures qui s’en suivent. Son constat scinde nettement les pratiques et les connaissances scientifiques qui les génèrent, qui sont parfois des héritages d’algorithmes anciens, constat que ne partagent pas Iansiti et al. (2017) pour qui tout est nouveau dans la BC. Cette contribution, grâce à une méthodologie originale, propose de comprendre comment s’organisent les connaissances scientifiques à l’œuvre, de tester le concept d’objet frontière à propos des BC et avance quelques faits saillants pour les décideurs économiques.
AZAN Wilfrid - FNEGE |