Vidéos

Recherche par mots clés

Recherche par mots clés

Établissements

Établissements

Auteurs

Auteurs

Thématiques

Thématiques

Formats

Formats

Types de média

Types de média

Dico du management

Dico du management
23:32
Le Professeur Roland Pérez a été l’un des pionniers des sciences de gestion en tant que discipline universitaire en France. Sa trajectoire est celle d’un universitaire accompli et très actif dans la société. Il a été le témoin et l’acteur engagé de la naissance et de l’autonomisation des sciences de gestion et de leur développement à l’université française, et cela dans différents champs : la comptabilité et la finance, la stratégie et la gouvernance. Cet intérêt intellectuel qui déborde des frontières étroites des disciplines académiques, avec un intérêt particulier pour la responsabilité sociale, est dû à ses valeurs humanistes fortes.
WIRTZ Peter - iaelyon School of Management |
PEREZ Roland - |
04:02
Les erreurs individuelles sont très fréquentes dans l’univers organisationnel. Mais, concrètement, comment les définir ?
CUSIN Julien - IAE Bordeaux |
02:57
Le servant leadership se distingue de toutes les autres théories de leadership en ce qu’il met le manager au service des personnes et des équipes, et non l’inverse. A partir du postulat que les équipes préfèrent s’investir dans leur travail, les servant leaders sont là pour les accompagner et les aider dans la résolution de problèmes professionnels mais aussi, en cas de nécessité, de difficultés personnelles. C’est dans ce cadre qu’il leur arrive, aussi, de prendre des décisions douloureuses. Les études ont montré que le servant leadership contribue à l’épanouissement des personnes, ce qui se traduit par un supplément de performance individuelle et collective, notamment mesuré par le bénéfice de l’entreprise.
GIOLITO Vincent - emlyon business school |
02:00
Le « say on climate » est une résolution facultative et consultative proposée lors de l’assemblée générale annuelle des actionnaires soit par ceux-ci, soit par l’entreprise sur la politique de transition climatique conduite par celle-ci. Elle permet aux investisseurs et aux entreprises de traiter du sujet, mais présente des risques de « greenwashing ».
CABY Jérôme - IAE Paris-Sorbonne Business School |
02:41
L’évaluation d’entreprise a pour objet principal d’estimer la valeur de l’entreprise pour ses actionnaires. Elle est utilisée dans de nombreuses circonstances : fusions & acquisitions, introduction en bourse, investissement en bourse. Elle s’appuie sur deux grandes familles de méthodes : les multiples et les cash-flows actualisés. Les estimations fournies par les analystes sont des outils d’aide à la décision pour les acheteurs et les vendeurs d’actions et d’entreprises.
CABY Jérôme - IAE Paris-Sorbonne Business School |
02:08
Les stratégies de coopétition consistent pour une entreprise à coopérer avec des concurrents. Si elle peut sembler contre-nature dans une économie de marché fondée sur la concurrence, elle se révèle efficace pour partager des expertises et financer des projets de développement… même si certaines entreprises craignent surtout que la coopétition permette à des concurrents de les copier. Les travaux de recherche sur la coopétition tentent notamment de mieux comprendre les liens entre coopétition et performance et entre coopétition et innovation. Ils s’interrogent également sur l’équilibre entre coopération et compétition que revêt ce type de stratégie et sur les formes de gouvernance qu’elle peut prendre pour être efficace.
GUYOTTOT Olivier - OMNES Education |
03:21
Cette vidéo explique comment la distance psychologique que nous expérimentons quotidiennement modifie nos envies de consommer des produits plaisirs comme du chocolat ou du vin. Nous montrons dans nos recherches que la distance psychologique a une influence différente sur l’envie de consommer un produit plaisir et cela en fonction du besoin de justification ressenti par le consommateur. Les résultats de cette recherche offrent des pistes opérationnalisables pour les acteurs qui mettent en place des actions pour favoriser une consommation plus sobre vis-à-vis des produits plaisirs.
DIDI ALAOUI Mohamed - IAE de Nice |
02:00
La théorie des paradoxes permet de mettre en lumière les tensions liées aux situations et aux injonctions paradoxales auxquelles font face les individus dans les organisations. Elles sont créées par les organisations elles-mêmes et les évènements extérieurs ne font que mettre en lumière des phénomènes internes. Elles ont des effets positifs sur les organisations dans la mesure où elles les aident à rester en alerte et à se développer. La théorie des paradoxes constitue une grille de lecture pertinente pour appréhender et comprendre la complexité actuelle du monde et des organisations.
GUYOTTOT Olivier - OMNES Education |
24:31
La vidéo présente le parcours de la Professeure Elisabeth TISSIER DESBORDES, Professeur émérite, ESCP Europe. Interview réalisée par Delphine MANCEAU.
MANCEAU Delphine - NEOMA |
TISSIER DESBORDES Elisabeth - ESCP Business School |
03:37
La comptabilité d’engagement qui s’applique aux entreprises commerciales implique de comptabiliser, au titre d’un exercice, tous les engagements pris et donnés au cours de cette année sans tenir compte de la date de paiement. Ainsi ce n’est pas le paiement ou l’encaissement qui fait le rattachement aux charges et produits de l’année, ce qui explique les différences entre trésorerie et résultat.
BASSIN Claire - iaelyon School of Management |
03:14
Les capitaux propres sont une notion clef en comptabilité. Ils incluent le capital social, c’est-à-dire les apports des associés, et les réserves, qui sont les résultats passés non distribués aux associés. Des capitaux propres élevés indiquent que la société a réalisé des bénéfices et n’a pas distribué l’intégralité de ces bénéfices. C’est donc un indicateur de bonne santé et de prudence
BASSIN Claire - iaelyon School of Management |
03:50
L’audit légal consiste à faire certifier les comptes d’une entité par un cabinet indépendant et extérieur. L’équipe d’audit va mener des contrôles, adaptés en fonction de l’entité auditée, pour déceler d’éventuelles anomalies significatives dans les comptes. A l’issue de la mission d’audit, soit l’équipe d’audit va certifier que les comptes sont réguliers et sincères, soit au contraire refuser de les certifier si des anomalies significatives ont été décelées.
BASSIN Claire - iaelyon School of Management |