Dico du management

Recherche par mot du dico

Recherche par mot du dico

Liste des mots du Dico

Liste des mots du Dico

Filtrer par la 1ère lettre du mot du Dico

Filtrer par la 1ère lettre du mot du Dico
  • Tous
  • #
  • A
  • B
  • C
  • D
  • E
  • F
  • G
  • H
  • I
  • J
  • K
  • L
  • M
  • N
  • O
  • P
  • Q
  • R
  • S
  • T
  • U
  • V
  • W
  • X
  • Y
  • Z
03:49
Argyris et Schön ont identifié deux modes d'apprentissage organisationnel : en simple et en double boucle. Le premier consiste à ajuster les actions aux règles existantes, favorisant ainsi l'évolution des organisations. Le second implique la remise en question des cadres et des règles, permettant une adaptation aux environnements complexes et évolutifs. Ces processus, individuels puis collectifs finissent par influencer le fonctionnement global des organisations, les faisant évoluer de manière à être plus en adéquation avec leur environnement.
SZPIRGLAS Mathias - IAE Paris-Est |
02:56
Le concept de performativité explore comment les idées, les théories et les pratiques influencent la construction sociale. Il se réfère à la capacité d'une théorie ou d'une idée à remodeler la société conformément à ses prédictions, en mettant l'accent sur les dispositifs matériels à travers lesquels elles se matérialisent. Initialement développé par le philosophe du langage John Austin, il a été étendu à d'autres domaines comme la sociologie et la gestion. En sociologie économique, par exemple, les travaux de Michel Callon ont montré comment la théorie économique participe à la construction de l'économie réelle à travers l'utilisation d'outils et de méthodes dans des agencements sociotechniques. En gestion, les chercheurs s'intéressent également à la performativité des discours et des outils, cherchant à comprendre comment ils sont mobilisés pour transformer les organisations.
NTSONDE Joel - ISTEC Business School |
03:01
La notion de cadre est utilisée en sciences de gestion pour comprendre comment se forme le sens d’une situation. Les cadres de l’expériences forment à partir de normes, des règles, de cultures communes, la base à la construction du sens dans les situations. Les acteurs y font référence en jouant des rôles qui renforcent le sens qu’ils veulent donner à la situation. Lorsqu’un cadre n’est plus adapté pour faire sens de la situation les acteurs en choisissent un nouveau dont ils confèrent de la crédibilité en modifiant les rôles qu’ils y jouent.
SZPIRGLAS Mathias - IAE Paris-Est |
03:27
Le 28 mars 1979, l'accident nucléaire de Three Mile Island en Pennsylvanie a marqué un tournant dans la gestion des risques majeurs. En 1984, le sociologue Charles Perrow en a tiré une analyse montrant que les organisations complexes et fortement couplées seraient inévitablement sujettes à des "Accidents Normaux" majeurs. Cependant, des chercheurs de l'université de Berkeley ont montré que ces mêmes organisations présentaient aussi un taux extrêmement faible d’accidents ou d’incidents. Ils les appellent « Organisations à Haute Fiabilité ».
SZPIRGLAS Mathias - IAE Paris-Est |
03:30
Les 4 activités du management peuvent être résumées selon l'acronyme PODC (Planifier, Organiser, Diriger, Contrôler) établi par Henri Fayol en 1916. Planifier implique de définir des objectifs et de tracer un chemin cohérent pour les atteindre. Organiser concerne la coordination de l’action collective et la mobilisation des ressources. Diriger consiste à donner une direction et à réorienter l'action en cas d'imprévu. Contrôler vérifie la réalisation des plans et favorise l'apprentissage pour progresser. Ces activités, interagissent souvent simultanément dans la pratique du management.
SZPIRGLAS Mathias - IAE Paris-Est |
03:16
L’innovation responsable vise à résoudre la question de la conciliation entre innovation, progrès sociétal et respect de l’environnement. Ce concept découle des réflexions du philosophe Hans Jonas sur la responsabilité de l’Humanité face au pouvoir technologique. Dans les années 2010, l'Union européenne a soutenu des recherches sur l'innovation responsable pour réduire les risques liés aux nouvelles technologies. Ces travaux ont mis en avant quatre dimensions clés : anticipation, réflexivité, inclusivité et réactivité. Cependant, l'innovation va au-delà de la technologie, affectant divers aspects de la société. A présent, le concept d'innovation responsable est abordé de manière plus large, incluant des axes comme les innovations sociales et écologiques, l'amélioration des méthodes d'innovation, une vision systémique et des stratégies de gouvernance adaptées. L'enjeu principal est de transformer l'approche stratégique et organisationnelle de l'innovation pour la rendre plus responsable envers la société et l'environnement.
NTSONDE Joel - ISTEC Business School |
03:00
Le retail media est un levier clé du commerce qui représentera 25% de la publicité digitale d'ici 2026 selon le BCG. Il s'agit de stratégies publicitaires déployées par les marques sur les sites, applications mobiles et magasins des distributeurs pour toucher les consommateurs juste avant ou pendant leurs achats. Cela offre une visibilité accrue pour les marques et permet aux distributeurs de monétiser leurs données clients. Présent dans tous les secteurs de la distribution, le retail media est multi-canal, englobant des formats comme les bannières, publicités natives et vidéos. Les publicités peuvent être diffusées sur le site du retailer (on-site) pour inciter à l'achat ou sur des sites partenaires (off-site) pour le reciblage. Le marché, dominé par des acteurs comme Amazon et Alibaba, repose sur une collecte précise de données et des outils de ciblage sophistiqués.
MERCANTI-GUERIN Maria - IAE Paris-Sorbonne Business School |
03:06
La publicité programmatique optimise l'achat et la vente d'espaces publicitaires en ligne via des logiciels et des algorithmes. Au cœur de ce système se trouve l'enchère en temps réel (RTB), où les impressions publicitaires sont mises aux enchères en quelques millisecondes en fonction du profil de l'utilisateur sur des Ad Exchanges. Les annonceurs utilisent des plateformes côté demande (DSP) pour enchérir sur ces impressions, ciblant des audiences spécifiques, tandis que les éditeurs emploient des plateformes côté offre (SSP) pour maximiser leurs revenus publicitaires. Le processus implique des agences spécialisées ou des Trading Desks, et de plus en plus, les annonceurs préfèrent les accords privés pour de meilleurs tarifs et des environnements sécurisés. Les défis de la programmatique incluent la complexité, la qualité de l'inventaire, la fraude et les problèmes de respect de la vie privée.
MERCANTI-GUERIN Maria - IAE Paris-Sorbonne Business School |
02:58
Le marketing d'affiliation est un modèle où un annonceur récompense des partenaires pour chaque vente ou action réalisée grâce au trafic qu'ils génèrent. Les acteurs principaux incluent les annonceurs qui proposent des offres, les affiliés qui promeuvent ces offres sur leurs plateformes, et les plateformes d'affiliation qui coordonnent la relation et gèrent les paiements. Les affiliés utilisent des liens de suivi pour diriger le trafic vers les annonceurs, et les commissions sont calculées en fonction des ventes ou actions spécifiques. Ce modèle présente plusieurs modes de rémunération, tels que le coût par vente, par lead ou par clic. Cependant, le marketing d'affiliation fait face à des défis comme la fraude au clic, les conflits d'attribution et la saturation du marché, tout en offrant l'avantage de réduire les risques financiers pour les marques et d'offrir une monétisation pour les affiliés.
MERCANTI-GUERIN Maria - IAE Paris-Sorbonne Business School |
02:53
La notion de notoriété de marque indique si les consommateurs ont entendu parler de votre marque et s’ils sont capables de la reconnaître. Il existe 2 types de mesure de la notoriété : notoriété spontanée et notoriété assistée que l’on peut organiser en « échelle de la notoriété » La notoriété spontanée se compose de 2 parties : le « Top of mind » qui est la notoriété spontanée de premier rang, la marque ou le produit que le consommateur citera en premier. Le questionnaire de notoriété permet de mesurer le nombre de fois où la marque sera citée spontanément et à quelle place elle se trouve par rapport aux concurrents.
BOUCHER Ronald - ISTEC Business School |
03:00
La notion de notoriété de marque indique si les consommateurs ont entendu parler de votre marque et s’ils sont capables de la reconnaître. Il existe 2 types de mesure de la notoriété : notoriété spontanée et notoriété assistée. Lorsqu’une personne interrogée ne cite pas spontanément une marque, l’enquêteur proposera alors au consommateur une liste dans laquelle se trouvera la marque qui souhaite mesurer sa notoriété. Si la marque est reconnue, elle sera considérée comme reconnue en notoriété assistée. La question pour mesurer la notoriété assistée peut-être : Dans cette liste de marques lesquelles connaissez-vous ?
BOUCHER Ronald - ISTEC Business School |
03:25
Les Organismes de Gestion de Destination (OGD) interviennent au sein des destinations touristiques qui sont le lieu de la rencontre entre un projet d’expérience porté par les visiteurs et un projet de développement territorial porté les résidents, leurs élus et, bien entendu, des entreprises. Les OGD ont la responsabilité d’atteindre les objectifs de la politique publique tout en épousant la complexité de leur territoire qui se concrétise dans l’hétérogénéité de ses parties prenantes. En France, le concept d’OGD désigne essentiellement les offices de tourisme. Les travaux de recherche récents montrent par quels processus les OGD pilotent l’action collective territoriale. Au-delà de leurs missions légales, ils jouent le rôle central dans l’adaptation de leur destination aux mutations du secteur.
BOTTI Laurent - IAE Perpignan |