Vidéos et podcasts
en Gestion et Management

Qu’est-ce que le « Le management des organisations de santé » ?

127 vues

« La santé n’a pas de prix », certes, mais elle a un coût. Quand on s’intéresse au management des organisations de santé, il s’agit en permanence de tenter de concilier au moins 2 logiques en apparence antagoniste : la recherche du meilleur soin d’une part, et la recherche de l’optimisation des ressources économiques, financières, humaines.
C’est pourquoi le management des organisations de santé doit faire appel à toutes les disciplines classiques de la gestion – de la stratégie, la finance, la gestion de production, les systèmes d’information au marketing et à la gestion des ressources humaines, mais en attribuant un rôle spécifique à un partenaire singulier, qui n’est pas vraiment un client, ni un contrôleur, ni un bénéficiaire anonyme, mais qui est le patient.

Mots clés

Vidéos de la même institution

03:24
« La santé n’a pas de prix », certes, mais elle a un coût. Quand on s’intéresse au management des organisations de santé, il s’agit en permanence de tenter de concilier au moins 2 logiques en apparence antagoniste : la recherche du meilleur soin d’une part, et la recherche de l’optimisation des ressources économiques, financières, humaines. C’est pourquoi le management des organisations de santé doit faire appel à toutes les disciplines classiques de la gestion – de la stratégie, la finance, la gestion de production, les systèmes d’information au marketing et à la gestion des ressources humaines, mais en attribuant un rôle spécifique à un partenaire singulier, qui n’est pas vraiment un client, ni un contrôleur, ni un bénéficiaire anonyme, mais qui est le patient.
VINOT Didier - iaelyon School of Management |
03:24
La valeur n’existe pas en tant que telle, mais s’exprime dans une relation entre deux personnes, deux entités, deux acteurs au moins. Historiquement, la valeur dans l’entreprise est appréhendée par le prisme comptable ou économique. Depuis les années 2000, les parties prenantes aux entreprises ne se contentent plus de la valeur au singulier. Ces parties prenantes ont DES Valeurs, parfois contradictoires, qu’il s’agit d’expliciter. Aussi, le management par les valeurs peut être défini comme l’art d’assurer les relations humaines de l’entreprise en développant une dynamique collective bien supérieure à l’addition des seules capacités individuelles ou de critères strictement liés à la performance économique. La question des valeurs se retrouve au niveau de l’entreprise dans sa globalité : qu
VINOT Didier - iaelyon School of Management |
03:33
Le seuil de rentabilité est un concept essentiel en matière de gestion d’entreprise. Le seuil de rentabilité correspond au niveau d’activité qu’une entreprise doit atteindre pour ne plus perdre d’argent. Si l’activité est moindre, l’entreprise fait des pertes. Au-delà du seuil de rentabilité, l’entreprise dégage un bénéfice. Son calcul repose sur le comportement des charges. Il permet estimer à l’avance s’il sera facile pour l’entreprise de réaliser un bénéfice, en fonction de la capacité de production, des prévisions de vente etc. Il permet donc d’apprécier le risque.
TAHAR Caroline - iaelyon School of Management |
03:43
Lorsqu’un manager prend une décision, il cherche à évaluer l’impact financier de cette décision. Le coût pertinent à calculer ne comprendra que la variation des charges issue de ce choix. Les charges déjà engagées, qui existeront quelle que soit la décision prise, ne doivent pas être prises en compte. Ces charges correspondent à des sunk costs.
TAHAR Caroline - iaelyon School of Management |

Vidéos de la même Thématique

Cet article propose un aménagement de la Service Dominant Logic (SDL) dans le cas des relations de service avec les publics vulnérables sur la base d’une étude qualitative menée dans un service gériatrique. Cette étude révèle d’une part, des pratiques de soins régies par des représentations du patient âgé « déficient », et d’autre part, des pratiques de soins irriguées par des représentations du patient âgé « en capacité ».
AMINE Abdelmajid - IAE Gustave Eiffel |
BONNEMAIZON Audrey - Université Paris Est IUTSF Sénart |
JOSION-PORTAIL Margaret - IAE Gustave Eiffel |
Les organisations humanitaires utilisent une variété d’outils pour gérer leurs activités tels que des codes de bonne conduite ou des standards de travail. Le but de cet article est d’approfondir notre compréhension de l’utilisation des techniques d’amélioration des processus – avec un focus sur les standards de travail – au sein des organisations non gouvernementales (ONG) humanitaires.
FOROPON Cyril - MONTPELLIER Business School |
Simon PORCHER a mis en place une base de données recensant l’ensemble des mesures gouvernementales prises à travers le monde pour faire face au COVID-19. Intitulée Response2covid19, cette base de données évolutive et ouverte à tous est mise à jour quotidiennement depuis le 1er janvier 2020. Elle est accessible sur www.response2covid19.net : ce site dédié en anglais propose en effet un accès aux données brutes ainsi que la visualisation des données agrégées.
PORCHER Simon - IAE Paris |
Comment soutenir des acteurs à innover dans des environnements fortement réglementés et contraints par des institutions (normes, routines) ? Nos recherches nous conduisent à adopter un prisme original : celui d’arrangements organisés (appelés espaces), faiblement structurés, mais qui sous certaines conditions à mettre à jour, peuvent offrir des conditions favorables pour que les acteurs innovent à l’abri des pressions habituelles de leurs secteurs.
GRENIER Corinne - KEDGE |

S'abonner aux vidéos