Gestion des Ressources Humaines
Gestion des Ressources Humaines
Qu’est-ce que la compétence collective ?
Loading
/

14 écoutes

Partager

Qu’est-ce que la compétence collective ?

La compétence collective résulte d’une alchimie complexe, et il ne suffit pas de rassembler des compétences individuelles pour y parvenir. Pourtant, les managers ont encore du mal à la considérer, et surtout à la mettre en pratique. Alors, pour la comprendre et la gérer, une image peut aider : construire une compétence collective, c’est comme construire un mur, avec certes des briques, mais aussi des fondations et du mortier.

Mots clés

Médias de la même institution

Une entreprise qui veut innover doit forcément se poser la question de ses pratiques de gestion des ressources humaines. Cela a toujours été vrai, mais c’est une prise de conscience qui s’est renforcée ces dernières années. Aujourd’hui, contribuer à la politique d’innovation est un véritable mandat pour les DRH des organisations. La recherche et l’observation des pratiques nous apprennent qu’il y a trois grandes perspectives pour y parvenir.
DEFELIX Christian - IAE Grenoble |
Le SCM (Supply Chain Management ou Management de la Chaîne Logistique) couvre l’ensemble des activités liées au macro-processus industriel de l’entreprise. Il englobe ainsi toutes les activités qui participent à la création et à la fabrication des produits commercialisés par l’entreprise (achats, approvisionnement, production, ADV, distribution, logistique).
AGERON Blandine - IAE Grenoble |
LAVASTRE Olivier - IAE Grenoble |
Selon Baines et Lightfoot, la servicisation peut être considérée comme la transformation de la simple vente de produits à la vente d'une combinaison intégrée de produits et de services qui apporte de la valeur aux clients. Ces services associés aux produits peuvent être des services classiques et basiques (comme le service après-vente, la maintenance ou le financement) et des offres avancées plus complexes (comme la disponibilité de composants, la personnalisation de produits...
AGERON Blandine - IAE Grenoble |
LAVASTRE Olivier - IAE Grenoble |
D’un point de vue médiatique et politique, la QVT émerge au début des années 2000 avec l’ANACT (l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail) qui lance la semaine pour la QVT dans un contexte où la santé psychique au travail est devenue, peu à peu, un enjeu majeur pour les entreprises. Mais il faudra attendre le 19 juin 2013 pour qu’un Accord national interprofessionnel (ANI) soit signé.
BERNARD Nathalie - iaelyon School of Management |

Médias de la même thématique

Le script de carrière constitue une sorte de guide que les individus mobilisent pour faire sens de leur situation professionnelle et construire leur parcours. Ce guide est constitué de trois composantes : des schémas interprétatifs qui donnent un sens commun aux actions individuelles en matière de carrière, des ressources qui délimitent et permettent les actions individuelles en matière de carrière et des normes qui légitiment ou sanctionnent les actions individuelles en matière de carrière. Le script de carrière est un cadre conceptuel permettant de penser la carrière dans sa dualité. Les scripts de carrière sont ainsi façonnés par la structure sociale et transformés par les individus qui les mobilisent dans le cadre d’un processus d’influence conjointe et concomitante.
GARBE Emmanuelle - IAE Paris-Sorbonne |
La carrière est la succession des postes occupés au cours d’une vie professionnelle. Elle est le résultat de choix individuels motivés par des besoins de développement professionnel et personnel. La carrière est aussi le reflet de pratiques de gestion organisationnelle et constitue, via les mobilités internes et externes qu’elle permet, un levier important de la gestion des emplois et des compétences. Enfin la carrière est l’expression de règles sociales et normatives qui forgent les représentations, orientent les comportements et encadrent les pratiques de gestion. En ce sens, la carrière est un objet multiniveau. C’est ce qui en fait toute sa richesse et toute sa complexité.
GARBE Emmanuelle - IAE Paris-Sorbonne |
Le leadership bienveillant a émergé dans l’objectif de rétablir les relations entre salariés et dirigeants. D’après Farhi Karakas et Emine Sarigollu, il repose sur quatre paradigmes du bien commun dans la recherche organisationnelle, à savoir, la moralité, la spiritualité, la vitalité et la communauté. Décrit comme un processus de création d'un cycle vertueux d'encouragement et d'initiation de changements positifs, il s’incarne par la prise de décisions éthiques, la création d'un sens, l'inspiration de l’espoir ainsi que la promotion du courage pour une action positive, et l'impact positif sur la communauté au sens large. Les leaders bienveillants sont ceux qui crées des avantages, des changements positifs et des résultats observables pour le bien commun de l’organisation.
ARNAUD Yann - IAE Bordeaux |
S'appuyant sur les foucaldiennes techniques du soi, cette étude explore comment les individus réenvisagent les pratiques de bien-être en dehors des contextes organisationnels traditionnels lors d'événements extrêmes. Basée sur une analyse thématique de 7 234 commentaires publiés sur la chaîne YouTube Yoga with Adriene en 2020, cette étude dévoile une pratique de soins personnels médiatisée par la technologie, que nous conceptualisons comme somametamnemata. Nos résultats illustrent trois aspects des somametamnemata liés au yoga, une forme de travail corporel : prendre soin de soi en pratiquant le yoga en ligne ; se soucier de soi et des autres en partageant le yoga dans des commentaires écrits ; et se soucier de soi et des autres en répondant aux verbalisations partagées du yoga. En situant le potentiel du bien-être individuel au sein du mal-être, nous déplaçons le « bien-être en entreprise » au-delà des frontières organisationnelles.
NAVAZHYLAVA Kseniya - EMLV |

Découvrez nos podcasts