NEOMA

NEOMA Business School affiche l’ambition d’être le challenger innovant des plus grandes Business Schools internationales. Guidée par son plan stratégique, NEOMA Business School construit l’Ecole de demain et repense ses pratiques en matière d’international, de pédagogie, d’approche du digital et d’aménagement des campus. L’Ecole, à travers ses 3 campus (Reims, Rouen et Paris), propose un large portefeuille de programmes depuis le Bachelor et le Programme Grande Ecole jusqu’à l’Executive Education, regroupant plus de 9 500 étudiants. Sa faculté rassemble plus de 185 professeurs permanents, enseignants-chercheurs, dont plus de 72% d’internationaux. NEOMA Business School compte plus de 65 700 diplômés basés dans 127 pays. Présidée par Michel-Edouard Leclerc, l’Ecole bénéficie du statut d’Etablissement Enseignement Supérieur Consulaire (EESC). Sa Directrice Générale est Delphine Manceau. Plus d’informations : www.neoma-bs.fr

Vidéos récentes de cette institution

24:31
La vidéo présente le parcours de la Professeure Elisabeth TISSIER DESBORDES, Professeur émérite, ESCP Europe. Interview réalisée par Delphine MANCEAU.
MANCEAU Delphine - NEOMA |
TISSIER DESBORDES Elisabeth - ESCP Business School |
03:45
Deux grands échantillons de prix indiquent que les prix juste en dessous d'un chiffre rond (par exemple 1495 € contre 1500 €) sont utilisés dans le luxe. Une analyse des terminaisons de prix suggère que les managers de marques de luxe s'appuient moins sur le mécanisme d’arrondi inférieur (i.e. drop-off) que sur le mécanisme de connotation, deux mécanismes qui ont été utilisés pour montrer que les prix juste en dessous influencent les consommateurs dans l'industrie des biens de grande consommation. En s'appuyant sur l'effet de justification des prix juste en dessous, une analyse conjointe, indiquant qu'une grande partie des consommateurs de produits de luxe préfèrent les prix juste en dessous, souligne le rôle de la déculpabilisation dans la fixation des prix des produits de luxe.
MACE Sandrine - ESCP Business School |
PARGUEL Béatrice - FNEGE |
FRACCARO Annalisa - TBS Education |
39:45
"Notre rôle n’est pas de briller, il est d’éclairer" La vidéo présente le parcours de la Professeure Julienne BRABET, Professeur émérite, Université Paris Est Créteil, IAE Gustave Eiffel, IRG. Interview réalisée par Géraldine GALINDO.
BRABET Julienne - IAE Paris-Est |
GALINDO Géraldine - ESCP Business School |
03:21
« L’enseignement de la gestion en France. Identité, défis et enjeux » est un ouvrage de réflexion et une invitation à la réflexion. Les 35 auteurs témoignent de la naissance d'une discipline académique et, à partir de là, s'interrogent sur ses futurs possibles et leurs conséquences pour les étudiants, les enseignants et chercheurs, les chefs d'établissements et les employeurs. Ils portent un regard lucide et sans complaisance sur les grands problèmes du moment pour connaître, débattre et agir. Il ne s'agit pas d'une somme d'anecdotes ou d'opinions disparates, mais d'une démarche collective documentée et construite avec méthode et rigueur.
BURLAUD Alain - LIRSA-CNAM |
BOURNOIS Frank - ESCP Business School |

Podcasts récents de cette institution

Deux grands échantillons de prix indiquent que les prix juste en dessous d’un chiffre rond (par exemple 1495 € contre 1500 €) sont utilisés dans le luxe.
FRACCARO Annalisa - TBS Education |
MACE Sandrine - ESCP Business School |
PARGUEL Béatrice - FNEGE |
La vidéo présente le parcours de la Professeure Elisabeth TISSIER DESBORDES, Professeur émérite, ESCP Europe. Interview réalisée par Delphine MANCEAU.
MANCEAU Delphine - NEOMA |
TISSIER DESBORDES Elisabeth - ESCP Business School |
Le collectif de travail est un enjeu important dans l’histoire de la gestion.  De Taylor à Mintzberg, en passant par la réorganisation des modèles productifs dans l’automobile dans les années 70, il ne cesse de revenir hanter la gestion : un collectif de travail est utile au fonctionnement d’une organisation de par ses fonctions de régulation, de socialisation, de protection, d’apprentissage et d’innovation.
SUQUET Jean-Baptiste - NEOMA |
Le travail de service correspond aux activités s’exerçant en interaction avec les clients. Cette forme de travail s’est développée au fur et à mesure que nos économies sont devenues des économies de service, et a contribué de façon décisive à renouveler les questionnements en matière d’organisation du travail. Il s’agit d’un travail orienté vers et avec le consommateur.
SUQUET Jean-Baptiste - NEOMA |

Plus de vidéos / podcasts de