Les rôles de la familiarité à la cause, de l’adéquation cause-marque et de la trahison perçue dans les alliances cause–marque.

85 vues

Partager

Cette étude interculturelle (culture individualiste vs. collectiviste) applique la théorie des niveaux de représentation pour explorer l’impact de la familiarité avec la cause sur les attitudes envers la marque et l’effet médiateur de l’adéquation cause-marque. La recherche examine également le rôle modérateur de la trahison perçue dans la relation entre l’adéquation cause-marque et l’attitude envers la marque. Les données, collectées auprès de 455 participants français et turcs via un échantillonnage en boule de neige, révèlent une influence significative de la familiarité avec la cause sur l’attitude envers la marque. L’attitude envers l’adéquation dans une alliance cause-marque agit comme médiateur, tandis que la trahison perçue modère cette relation, mettant en avant les effets positifs de l’alignement avec une cause familière sur l’attitude envers la marque et soulignant l’importance cruciale de l’adéquation dans de telles alliances.

Mots clés

Vidéos de la même institution

03:09
Bien que la pratique du coaching ait fait l’objet d’une attention soutenue dans la littérature, aucun cadre théorique n’existe pour guider le langage des conversations visant à améliorer la performance des dirigeants. Cet article répond à cette omission. À la suite de Richard Weaver, il ressuscite une ancienne distinction entre langage noble et ignoble et combine cette distinction avec une hiérarchie linguistique. Le langage noble culmine et donne voix à une performance exécutive optimale ; en tant que tel, c’est le langage idéal du coaching.
JOULLIÉ Jean-Étienne - EMLV |
02:49
Peu connue en France, la distinction analytique-synthétique est un des piliers de l’empirisme en général et de la méthode scientifique en particulier. En effet, elle traduit, dans la langue de tous les jours, le fait que la connaissance scientifique provient soit de l’expérience (c’est-à-dire de l’observation), soit de la logique appliquée à l’expérience. Les origines de la distinction remontent au quatorzième siècle et à Guillaume d’Ockham, mais c’est David Hume puis Immanuel Kant qui lui donnèrent son expression définitive.
JOULLIÉ Jean-Étienne - EMLV |
03:43
Avec une prise de conscience croissante de l'environnement et une demande croissante en ressources précieuses, le recyclage des déchets est devenu une préoccupation majeure. Cette étude examine le profit des recycleurs et des plateformes en tenant compte du niveau de confiance dans le système de logistique inverse, en considérant les scénarios suivants : une plateforme de recyclage en ligne établit ou non la confiance, dans des modèles centralisés et décentralisés.
YUAN Zhe - EMLV |
02:49
Selon l’histoire orthodoxe du management, les employés sont des acteurs passifs, prévisibles et peu sophistiqués. Avec mes collègues, je défends une présentation alternative et soutiens que la pensée managériale n’est pas née de perspectives purement théoriques mais est plutôt le produit d’une confrontation entre la théorie et ce que les employés, agissant en égaux intellectuels, ont révélé à leurs employeurs.
JOULLIÉ Jean-Étienne - EMLV |

Vidéos de la même thématique

L’EBITDA, ou excédent brut d’exploitation (EBE), est un indicateur financier évaluant la performance opérationnelle d’une entreprise en excluant certains éléments comme l’amortissement, la dépréciation, les intérêts et les impôts. Il permet des comparaisons de rentabilité entre entreprises, produits ou business units, et est utilisé dans les fusions et acquisitions pour évaluer la rentabilité opérationnelle. Les multiples d’EBITDA, des ratios financiers, comparent la valeur d’une entreprise à son EBITDA, facilitant l’évaluation des entreprises dans un même secteur ou lors de transactions. Bien qu’utile, l’EBITDA présente des limites, ne tenant pas compte des investissements en capital et pouvant être manipulé pour donner une fausse impression de rentabilité.
BESANGER Serge - OMNES Education |
La responsabilité numérique implique un ensemble d'obligations éthiques, sociales et légales pour les individus, les entreprises et les gouvernements. Cela englobe la gestion des données, la transparence, la lutte contre la désinformation, et la promotion de l'accès équitable aux technologies. Les implications touchent tous les acteurs de l'écosystème numérique, appelés à adopter des pratiques respectueuses de la vie privée et à élaborer des politiques protectrices. En intégrant la responsabilité numérique dans leurs actions et politiques, ils peuvent créer un environnement numérique plus sûr et éthique pour tous.
BESANGER Serge - OMNES Education |
Le Buyer Persona est une représentation fictive et détaillée des acheteurs cible d’un produit ou d’un service. Il est défini et piloté par les équipes marketing, et, est utilisé à la fois par les équipes marketing, commerciales et service client afin de mieux connaître leurs interlocuteurs. La création du Buyer Persona repose sur la collecte de nombreuses données issues d’études de marché, d’analyses des fichiers clients, de sondages en ligne et d’entretiens menés généralement auprès de clients. Il est composé principalement de critères socio-démographiques, comportementaux et psychographiques applicables à chacun. Enfin, il n’existe pas une représentation unique de Buyer Persona mais différents modèles disponibles par exemple sur Internet.
GIFFARD Pierre-Olivier - OMNES Education |
La méthode SONCASE est un moyen mnémotechnique à destination des professionnels de la vente. Elle permet d’identifier, dans la phase de découverte, les principales motivations d’achat d’un prospect : Sécurité – Orgueil – Nouveauté – Confort – Argent – Sympathie et Environnement Les commerciaux peuvent ainsi mieux comprendre les attentes de leurs clients et adapter leurs argumentaires et leurs stratégies de vente en conséquence.
GIFFARD Pierre-Olivier - OMNES Education |

S'abonner aux vidéos FNEGE MEDIAS