Le marketing lié à une cause : quelle perception des Millennials Français ?

1172 vues

Les marques ont de plus en plus recours au marketing de cause ou « cause-related marketing ». On peut citer l’exemple emblématique d’Octobre Rose dans lequel plusieurs marques telles que KUSMI TEA ou VANS soutiennent la lutte contre le cancer.

Le marketing de cause fait partie des nombreuses initiatives de RSE au travers duquel les marques montrent leur engagement envers une cause. Cet engagement prendre généralement la forme suivante : acheter un produit et un pourcentage ou un montant fixe du prix payé est reversé à la cause. Une telle démarche peut autant susciter l’admiration de l’audience faisant ressortir la facette altruiste de la marque. Elle peut aussi susciter de la méfiance en pensant que la marque profite d’une manière opportuniste d’une cause pour redorer son image.

Ainsi, la question du succès du marketing de cause fait encore débat. Car plusieurs paramètres sont à prendre en considération dans la construction de ce type de marketing. Quel type de produit en cohérence avec la cause ciblée ? quelle audience ? quel montant ? quel pourcentage ? quel message affiché et à quel moment ? Sont autant d’aspects à considérer par une initiative de marketing de cause.

Nous avons étudié l’effet du cadrage du message (à savoir : énoncé sous une forme promotionnelle comme par exemple « contribuer à soutenir la recherche contre le cancer » ou préventive, par exemple « contribuer à réduire les risques de cancer ») et du type de produit (à savoir : produit hédonique comme par exemple une eau minérale haut de gamme, ou produit utilitaire, par exemple une bouteille d’eau entrée de gamme) sur l’intention d’achat de la Génération Y Français

Les Millennials Français comme leur homologues Américains et Néerlandais, affichent une attitude favorable pour les marques portant des messages liés à des causes. Les Millennials Français montrent une plus forte intention d’achat pour les produits hédoniques accompagnés de messages promotionnels, que leurs compères Sud-Africains. Les Français de la Génération Y montre plus de sensibilité envers une marque hédonique qui se lie à une cause qui répond davantage à leurs aspirations.

Les marques à travers leurs actions marketing de cause, contribuent à augmenter l’engagement de la génération Y envers les causes. Mais, les marques doivent aussi assurer la cohérence entre les causes portées, les types de messages et les produits pour assurer l’efficacité de leur marketing de cause auprès de cette génération.

Mots clés

Auteur(s)

Institution(s)

Vidéos de la même institution

03:18
Les actionnaires tentent de changer les pratiques et politiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) des entreprises dans lesquelles ils investissent en établissant avec elles une relation à long terme que nous appelons engagement actionnarial. L'engagement des actionnaires est initié par les actionnaires avec une expression formelle d'une préoccupation dans une lettre écrite ; se poursuit généralement avec le dépôt d'une résolution ou d'une proposition formelle qui doit être votée par tous les investisseurs lors des assemblées annuelles de la société ; avance par le dialogue privé entre actionnaires et dirigeants d'entreprise ; et conduit à des changements concrets grâce à une articulation judicieuse du conflit et de la collaboration à différentes étapes du processus.
BECCARINI Irene - EMLV |
01:57
Les organismes sans but lucratif ont longtemps été confrontés au défi de l’équilibre budgétaire lorsqu’ils cherchaient simultanément à retenir les donateurs existants et à en recruter de nouveaux. En principe, on peut cibler les donateurs existants à partir des données de leurs dons antérieurs. Toutefois, pour les nouveaux donateurs, ces données ne sont pas disponibles ou pourraient être difficiles à obtenir de sources secondaires. Que devraient faire les organismes sans but lucratif? Nous suggérons 2 alternatives.
SINHA Shameek - EMLV |
03:21
Qu’est-ce que c’est ? Un processus conscient ou subconscient, dans lequel les gens tentent d’influencer les perceptions d’autres personnes au sujet d’une personne, d’un objet ou d’un événement en régulant et en contrôlant l’information dans l’interaction sociale • Auto-promotion • Image de marque Qui se soucie ? • Personnes ayant des interactions sociales • Recruteurs et demandeurs d’emploi • Entreprises Comment atteindre ? Tactiques individuelles d’auto-présentation : • En utilisant des histoires personnelles • Surmonter les obstacles • Se conformer aux opinions • Fournir des justifications • Auto-promotion Tactiques de la Société : • Annonces de recrutement • Rapports annuels
NAVAZHYLAVA Kseniya - EMLV |
01:59
Le managérialisme est l’accaparement du pouvoir par les managers, aux dépends des autres parties prenantes d’une organisation. Il se développe sur un affaiblissement de l’autorité professionnelle de ceux qui réalisent la mission de leur entreprise ou de leur administration, remplacée par le pouvoir de celui qui croit savoir et qui décide de tout en conséquence. Les managérialistes ont pour mission de fixer les objectifs collectifs et de décider des moyens à utiliser pour atteindre ces objectifs. Résister au managérialisme, c’est donc restaurer l’autorité de celui qui est capable d’expliquer, de justifier le pourquoi et le comment de ce qu’il fait ou propose de faire.
JOULLIÉ Jean-Étienne - EMLV |

Vidéos de la même Thématique

00:00
Jouer pour enseigner, ce n’est pas nouveau. Mais transformer toute une séquence de formation en jeu, ou gamifier un cours, grâce aux technologies numériques, ça c’est plus « tendance ». Pour autant, la gamification est une démarche exigeante pour les pédagogues, et engageante pour les apprenants. Nous avons donc voulu comprendre comment tous ces acteurs perçoivent cette approche pédagogique, ce dont la littérature parle peu.
BRASSIER Pascal - FNEGE |
00:00
La réputation est un jugement social. C’est une catégorie de pensée, elle n’existe que dans notre esprit. Elle n’en a pas moins des effets puissants. Il s’agit d’une évaluation de la qualité, d’un produit, d’une entreprise ou même d’un individu comme un artiste ou un sportif. Elle vise à réduire l’incertitude du consommateur, du partenaire, de tous ceux qui peuvent vouloir travailler avec telle organisation ou tel individu.
DUBOIS Sébastien - NEOMA |
La créativité est une compétence de plus en plus recherchée par les recruteurs.
SADIK-ROZSNYAI Orsolya - ESSCA |
Composé du mot « marketing » et du préfixe « dé » qui donne à un mot le sens opposé, le terme démarketing a été utilisé pour la première fois en 1971 par Kotler et Levy. Il désigne la stratégie, adoptée par une organisation publique ou privée, qui consiste à décourager l’achat auprès de certains segments ou de tous les consommateurs, de manière temporaire ou durable.
BERTRANDIAS Laurent - TBS Education |
ELGAAIED-GAMBIER Leila - TBS Education |

S'abonner aux vidéos