Vidéos et podcasts
en Gestion et Management

Recherche par mots clés

Recherche par mots clés

Établissements

Établissements

Auteurs

Auteurs

Thématique

Thématique

Formats

Formats

Types de média

Types de média

Trier par

Trier par
03:24
« La santé n’a pas de prix », certes, mais elle a un coût. Quand on s’intéresse au management des organisations de santé, il s’agit en permanence de tenter de concilier au moins 2 logiques en apparence antagoniste : la recherche du meilleur soin d’une part, et la recherche de l’optimisation des ressources économiques, financières, humaines. C’est pourquoi le management des organisations de santé doit faire appel à toutes les disciplines classiques de la gestion – de la stratégie, la finance, la gestion de production, les systèmes d’information au marketing et à la gestion des ressources humaines, mais en attribuant un rôle spécifique à un partenaire singulier, qui n’est pas vraiment un client, ni un contrôleur, ni un bénéficiaire anonyme, mais qui est le patient.
VINOT Didier - iaelyon School of Management |
03:24
La valeur n’existe pas en tant que telle, mais s’exprime dans une relation entre deux personnes, deux entités, deux acteurs au moins. Historiquement, la valeur dans l’entreprise est appréhendée par le prisme comptable ou économique. Depuis les années 2000, les parties prenantes aux entreprises ne se contentent plus de la valeur au singulier. Ces parties prenantes ont DES Valeurs, parfois contradictoires, qu’il s’agit d’expliciter. Aussi, le management par les valeurs peut être défini comme l’art d’assurer les relations humaines de l’entreprise en développant une dynamique collective bien supérieure à l’addition des seules capacités individuelles ou de critères strictement liés à la performance économique. La question des valeurs se retrouve au niveau de l’entreprise dans sa globalité : qu
VINOT Didier - iaelyon School of Management |
03:33
Le seuil de rentabilité est un concept essentiel en matière de gestion d’entreprise. Le seuil de rentabilité correspond au niveau d’activité qu’une entreprise doit atteindre pour ne plus perdre d’argent. Si l’activité est moindre, l’entreprise fait des pertes. Au-delà du seuil de rentabilité, l’entreprise dégage un bénéfice. Son calcul repose sur le comportement des charges. Il permet estimer à l’avance s’il sera facile pour l’entreprise de réaliser un bénéfice, en fonction de la capacité de production, des prévisions de vente etc. Il permet donc d’apprécier le risque.
TAHAR Caroline - iaelyon School of Management |
03:43
Lorsqu’un manager prend une décision, il cherche à évaluer l’impact financier de cette décision. Le coût pertinent à calculer ne comprendra que la variation des charges issue de ce choix. Les charges déjà engagées, qui existeront quelle que soit la décision prise, ne doivent pas être prises en compte. Ces charges correspondent à des sunk costs.
TAHAR Caroline - iaelyon School of Management |
03:38
Dans le secteur industriel, comme dans le monde des services, la capacité de production est un concept central. Elle correspond à la quantité maximale qui peut être produite par l’entité. Elle est liée aux moyens, ressources et actifs que cette dernière utilise pour produire. Différents indicateurs permettent de la gérer : mesure de la capacité, taux d’utilisation, rendement. Différents leviers peuvent être utilisés pour cela en agissant directement sur elle, ou sur la demande.
TAHAR Caroline - iaelyon School of Management |
04:13
Un code de gouvernance est un ensemble de recommandations permettant, selon ses auteurs, de garantir la mise en œuvre de bonnes pratiques en matière d’organisation et de fonctionnement du conseil d’administration. On compte aujourd’hui plusieurs centaines de tels codes par le monde, parfois plusieurs par pays. C’est le cas de la France aujourd’hui, où le régulateur des marchés financiers admet deux codes : le code AFEP-MEDEF et le code Middlenext. Ces codes de gouvernance relèvent de ce qu’on appelle en droit la soft law ou droit souple. En effet, le terme code peut paraître trompeur, dans la mesure où il ne s’agit pas d’une loi issue d’un processus législatif, mais d’un texte d’auto-régulation du patronat. Les recommandations des codes de gouvernance sont appliquées selon le principe du «
WIRTZ Peter - iaelyon School of Management |
03:02
En entreprise, le rôle du coach est d’accompagner une personne, une équipe ou encore une organisation dans l’atteinte de ses objectifs, de ses challenges ou de ses projets. Ainsi, on parlera de coaching individuel, de coaching d’équipe ou encore de coaching d’organisation.
BERNARD Nathalie - iaelyon School of Management |
03:14
Comment font-elles face aux impératifs de croissance sans répercuter cette pression sur leurs employés ?
DENIS Lucie - iaelyon School of Management |
03:16
Les transformations numériques et digitales de ces 20 dernières années ont totalement chamboulé les pratiques de ventes et les comportements des consommateurs. Face à ces bouleversements, la fonction de prescription, d’aide au choix des clients, a dû se réinventer et trouver de nouvelles formes plus en phase avec les enjeux d’aujourd’hui.
PIOVESAN David - iaelyon School of Management |
03:40
Les commerces de proximité subissent depuis vingt ans la concurrence de la vente en ligne et des grandes chaînes. Ils ont su s’adapter à cette nouvelle donne concurrentielle par diverse stratégies, principalement la stratégie phygitale et l’action collective. Cette agilité stratégique et cette plasticité organisationnelle leur ont donné les moyens de se renouveler.
PIOVESAN David - iaelyon School of Management |
03:08
Le concept de marque employeur renvoie à l’ensemble des avantages associés à un emploi et permettant d’identifier une entreprise en tant qu’employeur (employer brand) mais aussi à l’activité de management de la marque employeur (employer branding) qui vise à expliciter la marque employeur de l’entreprise afin d’apparaître comme un employeur à la fois attractif et distinct des employeurs concurrents.
GUILLOT-SOULEZ Chloé - iaelyon School of Management |
02:53
La stratégie militaire est née à la même époque en Chine et en Grèce, il y a près de 2500 ans. Ce n’est que très récemment (début du XXème siècle) que la stratégie a été appliquée aux domaines du management et de l’entreprise, pour devenir progressivement le "management stratégique". Empruntant à de nombreuses disciplines des sciences humaines ou du vivant, plusieurs approches académiques du management stratégique ont progressivement émergé : la stratégie comme adaptation, positionnement ou intention. Aujourd’hui, le management stratégique est appelé, avec d’autres disciplines, à relever les grands défis de notre époque (ressources naturelles, biodiversité, énergie, climat, santé, etc.).
GOY Hervé - iaelyon School of Management |