Philosophie et management

632 vues

Partager

Malgré les apparences, les managers et les philosophes ont beaucoup de choses à se dire. En effet, il n’existe pas une mais des philosophies du management. Chacune met l’accent sur un aspect différent de l’existence, et chacune propose des leçons différentes. Par exemple, l’héroïsme ancien met l’accent sur la performance, le romantisme sur la volonté et l’innovation et l’existentialisme sur la liberté et la responsabilité individuelle. Les managers qui veulent en savoir plus sur la vie en entreprise peuvent adopter tour à tour chacune des philosophies existantes, en apprécier ses mérites, essayer d’en déceler ses faiblesses, pour n’en garder que le plus convaincant.

Mots clés

Vidéos de la même institution

04:15
This article explores the contribution of psychological entrepreneurial support, based on same-gender group mentoring, to the strengthening of female entrepreneurial intention in the specific context of a women-only incubator. According to the literature on female entrepreneurship, women entrepreneurs are faced with specific challenges that influence their entrepreneurial intention such as a lack of self-confidence, caused by gender stereotypes, and conflict between family life and entrepreneurial career. More precisely, our research aims to determine how psychological entrepreneurial support is implemented in the incubation process to overcome these specific challenges, and the mechanisms for strengthening female entrepreneurial intention analyzed at both intrapersonal and interpersonal levels. We discuss the implications of our findings on related research into business incubators and the design of mentoring programs adapted to the needs of women entrepreneurs.
BUENO MERINO Pascale - EMLV |
DUCHEMIN Marie-Hélène - EM Normandie |
03:08
Curious about the intricate dance top-tier firms perform as they navigate between exploring new horizons and exploiting existing strengths? This delicate balance isn't just vital—it's the secret ingredient driving sustainable success in today's fast-paced business world.
SHUWAIKH Fatima - EMLV |
03:54
Cet article étudie le rôle joué par les Technologies de l'Information et de la Communication (TIC), et spécifiquement les médias sociaux, dans la reconfiguration des processus de médiation (« Kulturvermittlung ») mis en œuvre par les musées dans le cadre de leur transformation numérique. Nous y adoptons une méthodologie de recherche mixte, comprenant une étude qualitative menée au sein d'une sélection de musées en France, une enquête sortie de musée au Louvre (Paris, France) et enfin une enquête quantitative en ligne. Nos résultats mettent en avant le concept de médiation sociale et illustrent l’évolution des processus de médiation muséale. Ces derniers sont davantage axés sur la transformation de l'expérience du visiteur d'un format réceptif (consommation de contenu informatif et divertissant) à un format interactif et collaboratif, afin de mieux répondre aux besoins des visiteurs et construire des expériences du type multi-canal que nous appelons ‘omni-visite’. Les implications théoriques et managériales de cette approche sont discutées.
KEFI Hajer - EMLV |
05:21
The Triple Bottom Line (TBL) concept emphasizes that business success should not be measured solely by financial performance. It includes social and environmental impacts alongside profit. Additionally, dynamic capabilities help firms adapt to rapid environmental changes and enhance sustainability performance. Previous studies have shown that TBL initiatives can also improve sustainability performance. However, no research has investigated how dynamic abilities and TBL initiatives jointly impact B2B firms’ sustainability performance in the post-COVID-19 period. This study aims to examine the implications of dynamic capabilities on TBL performance, particularly from a B2B marketing perspective. By developing and validating a conceptual research model, it contributes to the literature related to dynamic capability view, TBL, and sustainability.
CHAUDHURI Ranjan - EMLV |

Vidéos de la même thématique

On « a trouvé un terrain », « on est sur le terrain », « on revient du terrain » ! Le terrain, tous les chercheurs qualitatifs en parlent. Et c’est aussi le cas en sciences de gestion et du management. Il reste malgré tout entouré d’une aura de mystère. Qu’est-ce qu’un terrain ? Qu’est-ce qu’une enquête de terrain ? Comment conduire une enquête de terrain en management ? Voilà les trois questions auxquelles notre livre s’efforce de répondre.
RAULET-CROSET Nathalie - IAE Paris-Sorbonne Business School |
GILBERT Patrick - IAE Paris-Sorbonne Business School |
L’injonction à innover toujours plus et toujours plus vite est paradoxale : les innovations passées ont souvent contribué à aggraver les crises écologiques, géopolitiques, sociales et financières que nous connaissons aujourd’hui. Pour comprendre ce paradoxe, ce livre raconte comment s’est formée une culture de l’innovation, fondée sur la croyance que l’innovation est la condition de progrès économiques, environnementaux ou sociaux, et qu’elle est associée à des valeurs positives telles que la créativité et la liberté d’entreprendre. Ce livre montre que cette vision enchantée est en réalité dangereuse : elle mésestime les face sombres des innovations qui sont d’autant plus difficiles à repérer qu’elles se manifestent avec retard, au moment où elles sont diffusées à grande échelle. Comment innover autrement pour éviter ces effets indésirables et contribuer à une société plus soutenable ? Le livre explore deux pistes de réflexion complémentaires : la responsabilisation des innovateurs sur les conséquences à long terme de leurs projets ; les potentiels d’innovation plus sobres fondées sur la transformation des modes de vie, de consommation et de production, compatibles avec les limites planétaires et les besoins des générations futures.
AGGERI Franck - FNEGE |
Parmi les tendances internationales qui façonnent nos modes de vie urbains, la notion de proximité polycentrique et de proximité heureuse s’est répandue à travers le globe, incarnée par la ville du quart d’heure et le territoire de la demi-heure. Ce mouvement est porté par une coalition comprenant des maires, des gouvernements locaux, des associations municipales et des institutions internationales. Il constitue une réponse systémique aux défis climatiques, économiques et sociaux auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui. Dans le contexte des récentes tensions géopolitiques, telles que celles en Ukraine et le Moyen Orient, ce concept offre une approche axée sur la relocalisation, le développement des économies locales, la création d’emplois et la consolidation des territoires grâce à des chaînes d’approvisionnement en circuits courts. Il favorise également les interactions sociales, une utilisation optimale de l’espace public et une meilleure intégration sociale et fonctionnelle. Nous sommes fiers d’être à l’origine de cette initiative et nous nous engageons à en faire une source d’inspiration pour les politiques publiques à l’échelle mondiale.
MORENO Carlos - IAE Paris-Sorbonne Business School |
Cette étude examine l’impact de la décentralisation et des transformations post-Covid sur la qualité de vie en métropole, focalisant sur la diminution de l’usage des bureaux et la proximité durable. Utilisant des méthodes mixtes, elle montre que ces tendances améliorent l’adaptation urbaine aux besoins locaux, diminuent la congestion et facilitent l’accès aux services. Les résultats indiquent l’importance de ces évolutions pour une urbanisme flexible et durable. Elle apporte une contribution scientifique à un sujet d’actualité et suggère des stratégies pour intégrer ces dynamiques dans le développement urbain du XXIème siècle. Pour les villes, ce travail propose des recommandations managériales pour intégrer la décentralisation et la transformation du travail dans le développement des villes, visant à construire des environnements urbains plus résilients et propices au bien-être.
MORENO Carlos - IAE Paris-Sorbonne Business School |

S'abonner aux vidéos FNEGE MEDIAS