Les défis de la participation des patients âgés à la relation de soins

139 vues

Cet article propose un aménagement de la Service Dominant Logic (SDL) dans le cas des relations de service avec les publics vulnérables sur la base d’une étude qualitative menée dans un service gériatrique. Cette étude révèle d’une part, des pratiques de soins régies par des représentations du patient âgé « déficient », et d’autre part, des pratiques de soins irriguées par des représentations du patient âgé « en capacité ». Ces pratiques suggèrent des rôles différenciés endossés par les soignants, qui traduisent des niveaux gradués de participation des patients à la relation de soins.

Mots clés

Vidéos de la même institution

02:35
Descriptif de la notion de capabilités. Cette notion a été proposée par Amartya Sen, prix Nobel d’économie, dans le cadre d’une nouvelle approche du développement humain et d’une critique de la mesure des performances économiques et du progrès social centrée sur les moyens d’existence, les niveaux de ressources. Amartya Sen invite à s’intéresser davantage aux capabilités à savoir les possibilités réelles pour un individu de faire les choses qu’il a des raisons de valoriser, sa liberté réelle de choisir entre différentes façons de vivre, de faire ceci ou d’être cela.
ARNOUD Justine - IAE Gustave Eiffel |
04:24
Une obligation verte (Green bond) est un instrument de dette émis sur les marchés pour financer uniquement des projets qui contribuent positivement à l’environnement. Deux normes internationales font référence sur le marché des obligations vertes : les Green Bond Principles de l'International Capital Market Association et le Climate Bond Standard de la Climate Bond Initiative. Depuis le lancement des obligations vertes, on a assisté à un effet d’entrainement avec la création de nouvelles obligations : climate bonds, blues bonds, social bonds, sustainable bonds ou encore wildlife bonds.
LAJILI JARJIR Souad - IAE Gustave Eiffel |
01:45
Tabac, alcool, agroalimentaire ou agriculture... De nombreuses activités économiques sont le lieu de manœuvres menées par des lobbies également appelés groupe d’intérêt ou groupe de pression. Souvent décriés pour leur manque de transparence, ces groupes d’intérêt participent à la vie de pan entier de l’économie. Leur influence se mesure alors à leur capacité à influencer les lois, les réglementations ou l'établissement des normes (industrielles par exemple), au service du groupe économique pour lequel ils travaillent, et ce souvent au détriment du bien commun.
PETON Hélène - IAE Gustave Eiffel |
02:27
Un marché efficient est un marché dans lequel le prix des titres financiers reflète à tout moment toute l’information pertinente disponible. Il y a trois degrés d’efficience selon (1) la capacité à prévoir les cours futurs, (2) la réponse des marchés à des évènements ponctuels et (3) l’influence des informations privilégiées sur le marché. L’efficience informationnelle est l’hypothèse la plus testée en finance. Les « anomalies » remettent en cause l’efficience informationnelle des marchés financiers.
LAJILI JARJIR Souad - IAE Gustave Eiffel |

Vidéos de la même Thématique

00:00
Dans une industrie de l’accompagnement entrepreneurial de plus en plus concurrentielle, les incubateurs font face à de nombreuses menaces.
SAMMUT Sylvie - PEPITE France |
00:00
Le principe de prix juste constitue l’un des piliers du commerce équitable (CE) depuis ses origines. Dans la littérature, cette question est généralement abordée sous l’angle des producteurs : sont-ils rémunérés correctement pour leur travail ? La présente recherche se propose d’explorer la justice liée au prix en se plaçant du point de vue des consommateurs: le prix qu’ils paient pour les produits du CE leur semble-t-il juste ?
DEKHILI Sihem - EM Strasbourg |
00:00
Dans les établissements publics, l’impératif de modernisation se traduit souvent par l’introduction d’indicateurs de performance. Dans une recherche exploratoire, fondée sur une analyse documentaire et une série d’entretiens individuels et collectifs, nous nous sommes intéressés aux perceptions des agents quant aux effets sur le travail d’un modèle de pilotage de la performance chez Pôle Emploi.
GURTNER Emmanuelle - IAE Paris |
VOISIN SOULEROT Marion - IAE Paris |
00:00
Les technologies de l’information et de la communication représentent une part croissante des émissions mondiales de gaz à effet de serre et les initiatives prises par les géants du numérique pour maîtriser leur impact ne peuvent suffire à contrebalancer les effets de la digitalisation de nos société.
BERTRANDIAS Laurent - Toulouse Business School |
ELGAAIED-GAMBIER Leila - Toulouse Business School |

S'abonner aux vidéos