Qu’est-ce que le « Managérialisme » ?

636 vues

Le managérialisme est l’accaparement du pouvoir par les managers, aux dépends des autres parties prenantes d’une organisation. Il se développe sur un affaiblissement de l’autorité professionnelle de ceux qui réalisent la mission de leur entreprise ou de leur administration, remplacée par le pouvoir de celui qui croit savoir et qui décide de tout en conséquence. Les managérialistes ont pour mission de fixer les objectifs collectifs et de décider des moyens à utiliser pour atteindre ces objectifs. Résister au managérialisme, c’est donc restaurer l’autorité de celui qui est capable d’expliquer, de justifier le pourquoi et le comment de ce qu’il fait ou propose de faire.

Mots clés

Médias de la même institution

03:18
Les actionnaires tentent de changer les pratiques et politiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) des entreprises dans lesquelles ils investissent en établissant avec elles une relation à long terme que nous appelons engagement actionnarial. L'engagement des actionnaires est initié par les actionnaires avec une expression formelle d'une préoccupation dans une lettre écrite ; se poursuit généralement avec le dépôt d'une résolution ou d'une proposition formelle qui doit être votée par tous les investisseurs lors des assemblées annuelles de la société ; avance par le dialogue privé entre actionnaires et dirigeants d'entreprise ; et conduit à des changements concrets grâce à une articulation judicieuse du conflit et de la collaboration à différentes étapes du processus.
BECCARINI Irene - EMLV |
01:57
Les organismes sans but lucratif ont longtemps été confrontés au défi de l’équilibre budgétaire lorsqu’ils cherchaient simultanément à retenir les donateurs existants et à en recruter de nouveaux. En principe, on peut cibler les donateurs existants à partir des données de leurs dons antérieurs. Toutefois, pour les nouveaux donateurs, ces données ne sont pas disponibles ou pourraient être difficiles à obtenir de sources secondaires. Que devraient faire les organismes sans but lucratif? Nous suggérons 2 alternatives.
SINHA Shameek - EMLV |
03:21
Qu’est-ce que c’est ? Un processus conscient ou subconscient, dans lequel les gens tentent d’influencer les perceptions d’autres personnes au sujet d’une personne, d’un objet ou d’un événement en régulant et en contrôlant l’information dans l’interaction sociale • Auto-promotion • Image de marque Qui se soucie ? • Personnes ayant des interactions sociales • Recruteurs et demandeurs d’emploi • Entreprises Comment atteindre ? Tactiques individuelles d’auto-présentation : • En utilisant des histoires personnelles • Surmonter les obstacles • Se conformer aux opinions • Fournir des justifications • Auto-promotion Tactiques de la Société : • Annonces de recrutement • Rapports annuels
NAVAZHYLAVA Kseniya - EMLV |
01:45
La communication RSE est l’ensemble des pratiques qui permettent de communiquer le message autour de la stratégie RSE de l’entreprise à ses parties prenantes internes et externes. Elle a pour objectif de diffuser le message aux parties prenantes ainsi que de les engager et de les convaincre de la pertinence de ses actions RSE dans le cadre de sa stratégie. La communication RSE se doit de refléter les actions concrètes autour de l’environnement, de la société et les territoires au sein desquels l’entreprise opère. Tout découplage entre son discours RSE et ses actions RSE peut avoir un impact par la suite sur son image et sa réputation.
KADDOURI Ouiam - EMLV |

Médias de la même thématique

Les mécanismes de gouvernance ont potentiellement différentes fonctions et exercent, à travers ces fonctions, une influence sur la performance de l’organisation et la satisfaction de ses différentes parties prenantes. La fonction qui a historiquement retenu le plus d’attention dans les analyses de la gouvernance est la fonction dite disciplinaire.
WIRTZ Peter - iaelyon School of Management |
Selon l’approche cognitive, « gouverner la conduite du dirigeant » peut aussi s’opérer sur le mode d’un soutien dans l’acquisition de connaissances et de compétences, au lieu de simplement s’assurer que le dirigeant ne lèse pas les intérêts des autres parties prenantes, même si cette dernière fonction reste évidemment très importante.
WIRTZ Peter - iaelyon School of Management |
La valeur n’existe pas en tant que telle, mais s’exprime dans une relation entre deux personnes, deux entités, deux acteurs au moins. Historiquement, la valeur dans l’entreprise est appréhendée par le prisme comptable ou économique. Depuis les années 2000, les parties prenantes aux entreprises ne se contentent plus de la valeur au singulier. Ces parties prenantes ont DES Valeurs, parfois contradictoires, qu’il s’agit d’expliciter.
VINOT Didier - iaelyon School of Management |
En entreprise, le rôle du coach est d’accompagner une personne, une équipe ou encore une organisation dans l’atteinte de ses objectifs, de ses challenges ou de ses projets. Ainsi, on parlera de coaching individuel, de coaching d’équipe ou encore de coaching d’organisation.
BERNARD Nathalie - iaelyon School of Management |

S'abonner aux vidéos