Conclusion de l’Étude 2019 – Devenir du travail du manager : (Des)illusions du collaboratif, espoirs de solidarité

Dans cette enquête, nous avons voulu porter un regard sur l’évolution du travail dans le monde de la formation supérieure au management, en parallèle avec l’évolution du travail dans le monde des entreprises. L’objectif de cette étude était de mieux comprendre comment les institutions de formation supérieure au management s’adaptent aux transformations actuelles et attendues du travail et de contribuer à éclairer leurs stratégies selon la manière d’aborder cette question.

L’opposition des mondes du travail (académique et professionnel, « ancien » et « nouveau ») n’est  pas tranchée car le monde des entreprises évolue
en même temps que celui des institutions qui  forment… au management dans les entreprises. Les universités et les écoles qui produisent les  futurs managers sont aussi parties prenantes  du discours sur les transformations du travail dans les entreprises. Elles les soutiennent et parfois elles les anticipent par des recherches, des cours ou des conférences. En conséquence, pour savoir comment les universités et les écoles de management appréhendent les transformations actuelles ou attendues du travail dans les entreprises, il a fallu comprendre simultanément :

1) l’ampleur réelle de ces transformations,
2) les différentes stratégies permettant aux établissements de formation d’être (ou non) parties prenantes de ces transformations.

Une étude quantitative et qualitative

Pour évaluer l’ampleur réelle des transformations du travail dans les entreprises, nous avons interrogé des managers en activité sur la manière dont ils la vivent ou l’anticipent. Une grande enquête quantitative nous a permis de recueillir les avis de 653 managers en distinguant trois populations selon leur ancienneté dans la vie professionnelle : 1 à 5 ans, 5 à 15 ans et plus de 15 ans. Nos questions ont porté sur leur formation, sur leur carrière, sur l’adéquation entre la formation et le déroulement de la carrière et donc sur les transformations de leur travail telles qu’ils les ont vécues.
Pour savoir comment les institutions supérieures de formation au management ont été ou non parties prenantes des mutations du travail, nous avons conduit une démarche qualitative en nous appuyant sur un groupe d’experts du monde de l’enseignement du management et en recueillant ses avis durant des séances qui se sont étalées sur plus de 6 mois.

À propos de l'auteur

Nom(s) François-Xavier de VAUJANY;
Institution(s) Université Paris Dauphine;
Fonction(s) Professeur à l'Université Paris Dauphine
Tags
  • nouvelles pratiques de travail