Vidéos et podcasts
en Gestion et Management

Recherche par mots clés

Recherche par mots clés

Établissements

Établissements

Auteurs

Auteurs

Thématique

Thématique

Formats

Formats

Types de média

Types de média

Trier par

Trier par
02:54
Prix du Meilleur Ouvrage de Management 2022 - Prix Spécial du Jury Discipline fondamentale de la finance, l’analyse financière est le principal outil de compréhension, de financement et d’évaluation des entreprises. De prime abord parfois aride, l’analyse financière est en réalité un métier passionnant qui met en œuvre des techniques auxquelles recourent les plus grands financiers et investisseurs du monde. Elle constitue une véritable enquête au cœur du fonctionnement des entreprises.
JENY Anne - FNEGE |
ONILLON Julien - FNEGE |
02:56
La solvabilité de l’entreprise est la capacité de celle-ci à faire face à ses engagements, ses obligations, c’est-à-dire payer ses salariés, ses fournisseurs, ses impôts, rembourser ses emprunts et assurer le service de la dette et plus généralement rembourser toutes ses dettes. On distingue deux types de solvabilité, la solvabilité à court terme, désignée sous le terme de liquidité, c’est-à-dire sa capacité à faire face à ses engagements au jour le jour et la solvabilité à long terme, c’est-à-dire sa capacité à faire face à ses engagements de façon structurelle. L’analyse financière propose de nombreux outils pour en faire le diagnostic, mettre en œuvre des décisions de remédiation et éviter la faillite.
CABY Jérôme - IAE Paris |
02:59
La rentabilité de l’entreprise est à la fois un concept, l’aptitude de l’entreprise à dégager des excédents qui procèdent de moyens matériels et financiers qui ont été investis dans l’entreprise et une mesure qui prend la forme de ratios qui permettent de la qualifier. Elle est indispensable à la pérennité de l’entreprise en assurant le maintien du capital de production, le remboursement des emprunts et une rémunération suffisante du capital investi par les actionnaires.
CABY Jérôme - IAE Paris |
31:57
La carrière universitaire de Bernard Colasse se confond avec l’émergence d’un nouveau champ scientifique en France : celui de la comptabilité. On lui doit plusieurs contributions majeures à cette émergence. Dans cet entretien avec Marc Nikitin, Bernard Colasse présente notamment sa conception du rôle du professeur de sciences de gestion, son point de vue sur les systèmes actuels d’évaluation des enseignants-chercheurs, sa vision de l’évolution de la recherche contemporaine.
COLASSE Bernard - FNEGE |
NIKITIN Marc - FNEGE |
03:09
Cette recherche traite de l’indépendance des auditeurs dans un contexte de corruption institutionnalisé. L’objectif est de remettre les émotions au cœur du processus d’audit. Elle met en lumière l’incidence d’une émotion telle que la peur sur l’indépendance des auditeurs. Nous analysons des expériences réelles d’auditeurs confrontés à des pressions, dans un environnement où la corruption est institutionnalisée. Comment un système corrompu peut-il générer la peur ? De quelle manière, cette peur peut-elle impacter l’indépendance des auditeurs tunisiens ? L’analyse selon la méthode Gioia montre que la peur est multiple et qu’elle varie d’un individu à un autre selon ses croyances, sa culture et son rapport avec son propre corps
BEN HAMADI Zouhour - EM Normandie |
02:51
Les actifs immatériels ont une importance majeure dans la création de valeur, mais restent mal appréhendés par les normes comptables. L’examen lexicographique des lettres des dirigeants permet d’appréhender l’information discrétionnaire sur le capital intellectuel jugée nécessaire en complément de l’information comptable traditionnelle. Cette approche permet de mettre en évidence deux thèmes non encore identifiés, le capital digital et le capital environnemental, en plus du capital humain et commercial.
LEFRANCQ Stéphane - LIRSA-CNAM |
02:48
La notion de participation peut prendre différentes significations lorsqu’on l’emploie dans le monde du travail et de la gestion des ressources humaines. S’il n’est pas toujours évident de voir le lien entre les différentes dimensions de la participation, disons qu’elles ont en commun une vision partenariale des entreprises ou des organisations. La participation peut en effet être comprise comme participation financière mais la notion de participation renvoie aussi au fait de permettre aux salariés de prendre la parole pour participer aux décisions de l’entreprise.
BOURGUIGNON Rémi - IAE Gustave Eiffel |
02:51
L’analyse financière a pour objet de parvenir à formuler un diagnostic sur la situation financière d’une entreprise, c’est-à-dire porter un jugement sur ses performances actuelles et futures et sur sa capacité à financer durablement son activité. Elle s’appuie principalement sur les états financiers de l’entreprise, compte de résultat, bilan et annexes.
CABY Jérôme - IAE Paris |
02:31
Le Besoin en Fonds de Roulement, plus communément appelé BFR et son équivalent anglophone, le Working Capital, est un concept central pour le diagnostic financier et la gestion financière des entreprises. Il mesure le besoin de financement de l’entreprise généré par son activité courante, c’est-à-dire, l’argent, la trésorerie, dont l’entreprise a besoin pour faire tourner son exploitation au quotidien.
CABY Jérôme - IAE Paris |
En plus d’être une obligation d’ordre légale, la tenue d’une comptabilité est impérative pour la bonne gestion de toute entreprise. Qu’est-ce qu’un compte de résultat et quelle différence avec le bilan ? Découvrez-le en 3 minutes chrono !
AUTHIER Jérôme - PEPITE France |
Les nouvelles règles renforcent elles leur indépendance ? La rotation obligatoire des auditeurs ou des cabinets d’audit a fait l’objet de nombreux débats entre chercheurs, professionnels et régulateurs, notamment depuis la crise financière des années 2000. Ce dispositif améliore-t-il l’indépendance des auditeurs et la qualité de l’audit ? Les résultats des travaux de recherche à ce sujet demeurent peu concluants.
FOURNES Christine - EM Normandie |
Dans les années 1980, la CFDT et l’entreprise Axa ont décidé d’expérimenter le chèque syndical. Il s’agit d’un dispositif original permettant aux sections syndicales dans l’entreprise de faire face aux difficultés financières, d’élargir leurs bases syndicales et de générer de nouvelles ressources. Le chèque syndical est un outil de financement du syndicalisme dans l’entreprise : une fois par an, l’employeur distribue aux salariés un bon de financement que ces derniers peuvent allouer, ou non.
BOURGUIGNON Rémi - IAE Gustave Eiffel |