Qu’est-ce qu’un Biais cognitif ?

2029 vues

Partager

L’étude des biais cognitifs fait l’objet de nombreux travaux en psychologie cognitive, en psychologie sociale et plus généralement dans les sciences cognitives et trouve de nombreuses applications dans le champ de la gestion, notamment lorsqu’on étudie les processus de décision. Un biais cognitif correspond à une déviation dans le traitement cognitif d’une information. Il fait référence à une déviation systématique de la pensée logique et rationnelle par rapport à la réalité et peut donc conduire à d’importantes erreurs en matière d’évaluation, de jugement et de prise de décision.

Mots clés

Vidéos de la même institution

02:46
La théorie de la dépendance des ressources, élaborée par Pfeffer et Salancik, part du principe que les organisations cherchent dans le cadre de leurs activités à réduire l’incertitude liée à leur environnement. Il est possible de définir les caractéristiques de l’environnement à partir de trois principaux critères : le degré de complexité, le degré de stabilité ou de prévisibilité, et le niveau de ressources externes, auquel l’organisation peut avoir accès pour conduire ses activités.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
03:07
Comment penser les réactions individuelles face à un mécontentement, lorsqu'on est un client non satisfait de la qualité d’un produit ou un salarié mécontent de sa ligne hiérarchique ? Un des modèles fondateurs en matière de réactions face à des situations d’insatisfaction, peut être recherché dans les travaux d’Hirschman (1970) et ses trois dimensions (Exit - Voice - Loyalty).
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
03:26
L’acquisition de symbiose fait partie des avancée récentes dans le champ des fusions acquisitions, en mettant en avant une façon différente d’aborder et de gérer les relations entre l’entreprise acheteuse et la société acquise. L’acquisition de symbiose met en effet l’accent sur la création d’innovation conjointe, fondée sur une combinaison inédite de ressources entre les entités regroupées.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
01:58
Vous est-il déjà arrivé, sur internet, de ronchonner après une publicité ? Vous avez très certainement perçu à ce moment précis de l’intrusion publicitaire. Mais de quoi s’agit-il exactement ? L’intrusion publicitaire perçue est une perception négative que ressent un individu au moment où il prend conscience de son environnement, ici l’environnement publicitaire.
PERRAUD Laure - Université Paris Est IUTSF Sénart |

Vidéos de la même thématique

Le Buyer Persona est une représentation fictive et détaillée des acheteurs cible d’un produit ou d’un service. Il est défini et piloté par les équipes marketing, et, est utilisé à la fois par les équipes marketing, commerciales et service client afin de mieux connaître leurs interlocuteurs. La création du Buyer Persona repose sur la collecte de nombreuses données issues d’études de marché, d’analyses des fichiers clients, de sondages en ligne et d’entretiens menés généralement auprès de clients. Il est composé principalement de critères socio-démographiques, comportementaux et psychographiques applicables à chacun. Enfin, il n’existe pas une représentation unique de Buyer Persona mais différents modèles disponibles par exemple sur Internet.
GIFFARD Pierre-Olivier - OMNES Education |
La méthode SONCASE est un moyen mnémotechnique à destination des professionnels de la vente. Elle permet d’identifier, dans la phase de découverte, les principales motivations d’achat d’un prospect : Sécurité – Orgueil – Nouveauté – Confort – Argent – Sympathie et Environnement Les commerciaux peuvent ainsi mieux comprendre les attentes de leurs clients et adapter leurs argumentaires et leurs stratégies de vente en conséquence.
GIFFARD Pierre-Olivier - OMNES Education |
Qu’est-ce que le bien vieillir ? Le Bien Vieillir constitue depuis quelques années un défi majeur pour notre société, tant sur le plan économique, social et éthique. Il s’agit d’un enjeu sociétal, inscrit dans un contexte de vieillissement de la population au niveau mondial. Pour cela, les compagnies d’assurance s’y intéressent et notamment leur fonction marketing car elles peuvent apporter des réponses en proposant de nouveaux produits ou services adaptés. Dans mon mémoire, j’ai cherché à comprendre comment les assureurs innovent pour tenter de répondre aux besoins et attentes des seniors.
RANNOU Lucie - IAE Lille |

S'abonner aux vidéos FNEGE MEDIAS