Qu’est-ce que la « Business History » ?

5833 vues

La business history est née dans les années 1920 aux Etats-Unis. Elle s’intéresse à l’histoire du monde des affaires au sens large. La business history a été initialement développée pour faire connaître aux étudiants en management les problèmes qui ont marqué le monde des affaires par le passé et les solutions mises en place pour y faire face. Les premières études en la matière portaient sur des études de cas individuelles mais Alfred Chandler a ouvert la voie vers des études historiques comparatives proposant des explications théoriques susceptibles d’expliquer la croissance des entreprises. Le périmètre d’études de la business history est large car il recouvre l’histoire des processus, acteurs, organisations, parties prenantes et contextes du management.

Mots clés

Vidéos de la même institution

03:18
Les actionnaires tentent de changer les pratiques et politiques environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) des entreprises dans lesquelles ils investissent en établissant avec elles une relation à long terme que nous appelons engagement actionnarial. L'engagement des actionnaires est initié par les actionnaires avec une expression formelle d'une préoccupation dans une lettre écrite ; se poursuit généralement avec le dépôt d'une résolution ou d'une proposition formelle qui doit être votée par tous les investisseurs lors des assemblées annuelles de la société ; avance par le dialogue privé entre actionnaires et dirigeants d'entreprise ; et conduit à des changements concrets grâce à une articulation judicieuse du conflit et de la collaboration à différentes étapes du processus.
BECCARINI Irene - EMLV |
01:57
Les organismes sans but lucratif ont longtemps été confrontés au défi de l’équilibre budgétaire lorsqu’ils cherchaient simultanément à retenir les donateurs existants et à en recruter de nouveaux. En principe, on peut cibler les donateurs existants à partir des données de leurs dons antérieurs. Toutefois, pour les nouveaux donateurs, ces données ne sont pas disponibles ou pourraient être difficiles à obtenir de sources secondaires. Que devraient faire les organismes sans but lucratif? Nous suggérons 2 alternatives.
SINHA Shameek - EMLV |
03:21
Qu’est-ce que c’est ? Un processus conscient ou subconscient, dans lequel les gens tentent d’influencer les perceptions d’autres personnes au sujet d’une personne, d’un objet ou d’un événement en régulant et en contrôlant l’information dans l’interaction sociale • Auto-promotion • Image de marque Qui se soucie ? • Personnes ayant des interactions sociales • Recruteurs et demandeurs d’emploi • Entreprises Comment atteindre ? Tactiques individuelles d’auto-présentation : • En utilisant des histoires personnelles • Surmonter les obstacles • Se conformer aux opinions • Fournir des justifications • Auto-promotion Tactiques de la Société : • Annonces de recrutement • Rapports annuels
NAVAZHYLAVA Kseniya - EMLV |
01:59
Le managérialisme est l’accaparement du pouvoir par les managers, aux dépends des autres parties prenantes d’une organisation. Il se développe sur un affaiblissement de l’autorité professionnelle de ceux qui réalisent la mission de leur entreprise ou de leur administration, remplacée par le pouvoir de celui qui croit savoir et qui décide de tout en conséquence. Les managérialistes ont pour mission de fixer les objectifs collectifs et de décider des moyens à utiliser pour atteindre ces objectifs. Résister au managérialisme, c’est donc restaurer l’autorité de celui qui est capable d’expliquer, de justifier le pourquoi et le comment de ce qu’il fait ou propose de faire.
JOULLIÉ Jean-Étienne - EMLV |

Vidéos de la même Thématique

S'abonner aux vidéos