Vidéos et podcasts
en Gestion et Management

Bornes interactives et expérience client : Rôle central de la valeur d’achat et de l’imagerie mentale de soi

185 vues

Cette recherche combine deux études pour analyser comment les dimensions de l’expérience client dérivées de l’utilisation d’une borne interactive pendant la visite d’un magasin influencent la valeur d’achat, l’imagerie mentale de soi et les intentions comportementales. Les résultats confirment les effets des dimensions sensorielle, pragmatique, cognitive, sociale de l’expérience client de la borne interactive et permettent de présenter des recommandations sur la conception des bornes interactives et sur les spécifications de leur contenu. L’ancrage typologique utilisé permet la généralisation de certains résultats à des nouvelles technologies similaires.

Mots clés

Vidéos de la même institution

04:19
Cette recherche combine deux études pour analyser comment les dimensions de l'expérience client dérivées de l'utilisation d'une borne interactive pendant la visite d’un magasin influencent la valeur d'achat, l'imagerie mentale de soi et les intentions comportementales. Les résultats confirment les effets des dimensions sensorielle, pragmatique, cognitive, sociale de l'expérience client de la borne interactive et permettent de présenter des recommandations sur la conception des bornes interactives et sur les spécifications de leur contenu. L’ancrage typologique utilisé permet la généralisation de certains résultats à des nouvelles technologies similaires.
LAO Aurely - IAE Lille |
MARTIN-SALERNO Annabel - IAE Lille |
05:04
Urban crowdsourcing is a new form of open innovation that aims to develop smart cities. Using a qualitative approach with experts involved in the Casablanca Smart City project, this research contributes by investigating complex multi-stakeholder ecosystems. More specifically, this study identifies and examines the role of external stakeholders at each stage of the innovation process, and the resulting dynamic knowledge flows that help improve the process of urban crowdsourcing in the development of smart city solutions. Depending on the complexity of the innovation project, findings identify three primary stakeholders (citizens, public authorities, and private and public firms) and three secondary stakeholders (NGOs, universities, consulting companies). Results show at which of the four steps of urban crowdsourcing they intervene. Furthermore, the findings reveal a dynamic learning environment composed of two knowledge flows (“learning with” and “learning from” stakeholders).
STEILS Nadia - IAE Lille |
04:10
BERRICHE Amira - IAE Lille |
MARTIN-SALERNO Annabel - IAE Lille |
03:09
Pitch pour le Prix FNEGE de la Meilleure Thèse en 180 secondes Prix de thèse AGRH IAE de Lille  Directeurs de thèse : Julienne BRABET
MASSON Léna - IAE Lille |

Vidéos de la même Thématique

La créativité est une compétence de plus en plus recherchée par les recruteurs.
SADIK-ROZSNYAI Orsolya - ESSCA |
Composé du mot « marketing » et du préfixe « dé » qui donne à un mot le sens opposé, le terme démarketing a été utilisé pour la première fois en 1971 par Kotler et Levy. Il désigne la stratégie, adoptée par une organisation publique ou privée, qui consiste à décourager l’achat auprès de certains segments ou de tous les consommateurs, de manière temporaire ou durable.
BERTRANDIAS Laurent - Toulouse Business School |
ELGAAIED-GAMBIER Leila - Toulouse Business School |
Instagram est devenu le réseau social privilégié des marques de luxe qui y développent leur évènementiel de façon active. Parmi les multiples stratégies de présence sur ce réseau, figure la mise en avant des contenus et des comptes des directeurs artistiques (DA). Or, certains développent des stratégies propres qui rendent floue l’expression des positionnements des marques de luxe pour lesquels ils travaillent.
MERCANTI-GUERIN Maria - IAE Paris |
Cet article propose un aménagement de la Service Dominant Logic (SDL) dans le cas des relations de service avec les publics vulnérables sur la base d’une étude qualitative menée dans un service gériatrique. Cette étude révèle d’une part, des pratiques de soins régies par des représentations du patient âgé « déficient », et d’autre part, des pratiques de soins irriguées par des représentations du patient âgé « en capacité ».
AMINE Abdelmajid - IAE Gustave Eiffel |
BONNEMAIZON Audrey - IAE Gustave Eiffel |
JOSION-PORTAL Margaret - IAE Gustave Eiffel |

S'abonner aux vidéos