Améliorer les comportements alimentaires en intégrant risque nutritionnel perçu et commensalité

1164 vues

Améliorer les comportements alimentaires des populations est une priorité pour les pouvoirs publics ; en effet, les maladies associées sont la première cause de mortalité dans le monde. A cet effet, nos recherches montrent l’intérêt de prendre en compte deux facteurs : d’une part la perception du risque nutritionnel, d’autre part le fait de partager ses repas (commensalité) en famille.

Mots clés

Médias de la même institution

02:00
Le « say on climate » est une résolution facultative et consultative proposée lors de l’assemblée générale annuelle des actionnaires soit par ceux-ci, soit par l’entreprise sur la politique de transition climatique conduite par celle-ci. Elle permet aux investisseurs et aux entreprises de traiter du sujet, mais présente des risques de « greenwashing ».
CABY Jérôme - IAE Paris-Sorbonne Business School |
02:41
L’évaluation d’entreprise a pour objet principal d’estimer la valeur de l’entreprise pour ses actionnaires. Elle est utilisée dans de nombreuses circonstances : fusions & acquisitions, introduction en bourse, investissement en bourse. Elle s’appuie sur deux grandes familles de méthodes : les multiples et les cash-flows actualisés. Les estimations fournies par les analystes sont des outils d’aide à la décision pour les acheteurs et les vendeurs d’actions et d’entreprises.
CABY Jérôme - IAE Paris-Sorbonne Business School |
04:18
Prix du Meilleur Ouvrage de Management 2022 - Catégorie Essai Ce livre propose une façon radicalement nouvelle d’aborder la gestion. Pour les auteurs, elle ne saurait être réduite à une ingénierie conjuguant bonnes pratiques et outils standards, rangés dans une superposition de fonctions cloisonnées. Au contraire, la gestion, inscrite dans les sciences humaines et sociales, a pour objet la régulation instrumentée d’activités collectives finalisées que nous qualifions de « nouvelle sociotechnique ». Cette régulation s’appuie sur des dispositifs de gestion, médiateurs essentiels entre les acteurs et leur environnement économique et social, pour satisfaire cet objet.
GILBERT Patrick - IAE Paris-Sorbonne Business School |
RAULET-CROSET Nathalie - IAE Paris-Sorbonne Business School |
02:56
La solvabilité de l’entreprise est la capacité de celle-ci à faire face à ses engagements, ses obligations, c’est-à-dire payer ses salariés, ses fournisseurs, ses impôts, rembourser ses emprunts et assurer le service de la dette et plus généralement rembourser toutes ses dettes. On distingue deux types de solvabilité, la solvabilité à court terme, désignée sous le terme de liquidité, c’est-à-dire sa capacité à faire face à ses engagements au jour le jour et la solvabilité à long terme, c’est-à-dire sa capacité à faire face à ses engagements de façon structurelle. L’analyse financière propose de nombreux outils pour en faire le diagnostic, mettre en œuvre des décisions de remédiation et éviter la faillite.
CABY Jérôme - IAE Paris-Sorbonne Business School |

Médias de la même thématique

« La santé n’a pas de prix », certes, mais elle a un coût. Quand on s’intéresse au management des organisations de santé, il s’agit en permanence de tenter de concilier au moins 2 logiques en apparence antagoniste : la recherche du meilleur soin d’une part, et la recherche de l’optimisation des ressources économiques, financières, humaines.
VINOT Didier - iaelyon School of Management |
Les transformations numériques et digitales de ces 20 dernières années ont totalement chamboulé les pratiques de ventes et les comportements des consommateurs. Face à ces bouleversements, la fonction de prescription, d’aide au choix des clients, a dû se réinventer et trouver de nouvelles formes plus en phase avec les enjeux d’aujourd’hui.
PIOVESAN David - iaelyon School of Management |
Les commerces de proximité subissent depuis vingt ans la concurrence de la vente en ligne et des grandes chaînes. Ils ont su s’adapter à cette nouvelle donne concurrentielle par diverse stratégies, principalement la stratégie phygitale et l’action collective. Cette agilité stratégique et cette plasticité organisationnelle leur ont donné les moyens de se renouveler.
PIOVESAN David - iaelyon School of Management |
Le concept de marque employeur renvoie à l’ensemble des avantages associés à un emploi et permettant d’identifier une entreprise en tant qu’employeur (employer brand) mais aussi à l’activité de management de la marque employeur (employer branding) qui vise à expliciter la marque employeur de l’entreprise afin d’apparaître comme un employeur à la fois attractif et distinct des employeurs concurrents.
GUILLOT-SOULEZ Chloé - iaelyon School of Management |

S'abonner aux vidéos