Marketing, Vente et Communication
Marketing, Vente et Communication
Qu’est-ce que le capital social ?
Loading
/

12 écoutes

Partager

Qu’est-ce que le capital social ?

En entrepreneuriat il existe trois types de capital nécessaire au développement d’un projet entrepreneurial : social, financier et humain. Alors que le financier représente l’accès aux ressources monétaires et l’humain l’accès au savoir, le capital social englobe toutes les relations de notre réseau. La particularité du capital social est qu’il peut nous permettre d’accéder aux deux autres types de ressources.

Le capital social comprend deux types de relations ou de liens. Les liens forts sont les relations que nous entretenons avec les personnes de notre réseau immédiat. Ces liens sont très forts mais manquent de diversité. Quant aux liens faibles, ce sont les relations que nous développons avec des personnes situées au-delà de notre proximité mais qui peuvent nous donner accès à des ressources très précieuses pour le développement de notre projet.

Mots clés

Médias de la même institution

La MDBC e-hryvnia : une monnaie banque centrale en projet Dans un contexte international marqué par un attrait croissant pour la technologie blockchain, de nombreux projets de monnaies digitales de banques centrales (MDBC) ont vu le jour. Le projet de MDBC e-hryvnia engagé par la banque centrale d’Ukraine (NBU) est l’un des plus avancés d’Europe. Après avoir défini la notion de MDBC, cet article fait le point sur les attentes de la NBU, les conclusions du projet pilote de MDBC e-hryvnia lancé en 2018 et les obstacles qui restent à lever pour lancer définitivement cette monnaie banque centrale de nouvelle génération.
SLIM Assen - ESSCA |
Le risque climatique en finance est divisé en risques physiques, liés aux impacts directs du changement climatique, et en risques de transition, associés à l'évolution vers une économie à faible émission de carbone. Les premiers ont engendré d'énormes pertes financières, tandis que les seconds peuvent découler de l'adoption de normes environnementales et de l'émergence de technologies vertes.
GLAVAS Dejan - ESSCA |
Cet ouvrage collectif explore l’intégration des critères environnementaux, sociaux, et de gouvernance (ESG) dans l’évaluation financière des entreprises. Il lie la valeur financière à la durabilité et détaille les impacts indirects de l’activité économique sur l’environnement. Plus qu’un livre théorique, il sert de guide pratique, illustrant avec des études de cas comment incorporer les préoccupations ESG pour révéler la valeur réelle d’une entreprise dans un monde écologiquement conscient.
GLAVAS Dejan - ESSCA |
Selon Dekhili et al. (2021, p. 21, 22), « le marketing durable est une démarche proactive et un processus (alliant des outils, des indicateurs, des objectifs et des moyens) qui crée de la valeur de manière combinée et systématique, à trois niveaux : - Valeur pour l’entreprise - Valeur pour le consommateur - Valeur étendue (valeur environnementale et sociale)
DEKHILI Sihem - ESSCA |

Médias de la même thématique

Based on institutional theory and the dynamic capability view, this study delves into the relationship between a firm’s climate change adaptation (CCA) capability and its performance, with a focus on the mediating influence of business-to-business (B2B) marketing capability. The study poses two main research questions: RQ1: What role do institutional pressures play in fostering CCA capability among B2B firms in both developed and developing countries? RQ2: How does the CCA capability of B2B firms impact their performance? To validate the theoretical model developed, data is collected through surveys conducted in a developed country (Australia) and a developing country (South Africa). The study holds significance on two fronts: (a) being among the first to examine the influence of institutional pressures on CCA capability development, and (b) uncovering the mediating role of marketing capability in enhancing B2B firm performance through CCA capability. The study’s novel contribution lies in identifying pivotal elements for driving exceptional B2B firm performance amidst climate change, while employing institutional theory and the dynamic capability view to elucidate underlying mechanisms.
BAG Surajit - EMLV |
“Deep” Electronic Word of Mouth involves in-depth online consumer discussions about products and services. It goes beyond surface-level comments, offering thoroughness, authenticity, and influence. Examples include detailed reviews on platforms like Amazon, TripAdvisor and discussions in specialized forums impacting businesses and consumers.
ZAMAN Mustafeed - EM Normandie |
Le Buyer Persona est une représentation fictive et détaillée des acheteurs cible d’un produit ou d’un service. Il est défini et piloté par les équipes marketing, et, est utilisé à la fois par les équipes marketing, commerciales et service client afin de mieux connaître leurs interlocuteurs. La création du Buyer Persona repose sur la collecte de nombreuses données issues d’études de marché, d’analyses des fichiers clients, de sondages en ligne et d’entretiens menés généralement auprès de clients. Il est composé principalement de critères socio-démographiques, comportementaux et psychographiques applicables à chacun. Enfin, il n’existe pas une représentation unique de Buyer Persona mais différents modèles disponibles par exemple sur Internet.
GIFFARD Pierre-Olivier - OMNES Education |
La méthode SONCASE est un moyen mnémotechnique à destination des professionnels de la vente. Elle permet d’identifier, dans la phase de découverte, les principales motivations d’achat d’un prospect : Sécurité – Orgueil – Nouveauté – Confort – Argent – Sympathie et Environnement Les commerciaux peuvent ainsi mieux comprendre les attentes de leurs clients et adapter leurs argumentaires et leurs stratégies de vente en conséquence.
GIFFARD Pierre-Olivier - OMNES Education |

Découvrez nos podcasts