Vidéos et podcasts
en Gestion et Management

Qu’est-ce que « l’instrumentation de gestion » ?

42 vues

La gestion est une pratique instrumentée. Elle n’est donc pas seulement de l’ordre de la décision et de l’action. Elle ne peut exister sans la médiation d’une instrumentation de gestion. Cette notion regroupe l’ensemble des instruments (indicateurs, tableaux de bord, modèles formalisés, méthodes d’analyse, et autres outils) par lesquels les techniques de gestion sont mises en œuvre. Fondée sur des représentations collectives de l’action organisée, elle est dotée de propriétés structurantes, qui transforment l’information en données et contribuent à organiser les rapports de production.

Mots clés

Vidéos de la même institution

02:56
La solvabilité de l’entreprise est la capacité de celle-ci à faire face à ses engagements, ses obligations, c’est-à-dire payer ses salariés, ses fournisseurs, ses impôts, rembourser ses emprunts et assurer le service de la dette et plus généralement rembourser toutes ses dettes. On distingue deux types de solvabilité, la solvabilité à court terme, désignée sous le terme de liquidité, c’est-à-dire sa capacité à faire face à ses engagements au jour le jour et la solvabilité à long terme, c’est-à-dire sa capacité à faire face à ses engagements de façon structurelle. L’analyse financière propose de nombreux outils pour en faire le diagnostic, mettre en œuvre des décisions de remédiation et éviter la faillite.
CABY Jérôme - IAE Paris |
02:59
La rentabilité de l’entreprise est à la fois un concept, l’aptitude de l’entreprise à dégager des excédents qui procèdent de moyens matériels et financiers qui ont été investis dans l’entreprise et une mesure qui prend la forme de ratios qui permettent de la qualifier. Elle est indispensable à la pérennité de l’entreprise en assurant le maintien du capital de production, le remboursement des emprunts et une rémunération suffisante du capital investi par les actionnaires.
CABY Jérôme - IAE Paris |
03:20
La soft law, que l’on traduit par « droit souple », « droit mou », ou encore par « petites sources du droit », désigne l’ensemble des règles de droit non-officiellement contraignantes qui visent à recommander, à inciter, à encadrer, à définir ou encore à servir de modèle. Mais on comprend mieux ce qu’est la soft law par ce qui est censé être son opposé, la « hard law ». Celle-ci est constituée par les règles de droit « classiques », qui émanent d’une autorité normative (dotée d’un pouvoir législatif ou réglementaire) et qui sont obligatoires, caractère qui se traduit par l’existence d’une sanction.
DOURNAUX Marianne - IAE Paris |
03:03
L’OPA, offre publique d’acquisition, est l’opération par laquelle une personne, physique ou morale, propose publiquement aux actionnaires d’une société cotée en bourse d’acquérir leur titre à un prix déterminé. Ce prix doit évidemment être suffisamment attractif par rapport au cours actuel pour inciter à les actionnaires à apporter leurs titres à l’initiateur de l’offre.
DOURNAUX Marianne - IAE Paris |

Vidéos de la même Thématique

La Gendarmerie Nationale mets en œuvre de nombreuses formations en présentiel à destination de ses officiers. La crise de la Covid-19 a été le déclencheur d’une transformation et de la digitalisation des parcours de formation. Aujourd’hui, ce sont des milliers d’officiers qui vont être formés simultanément dans le cadre d’un parcours innovant dans un format complétement en ligne, réunissant les plus grands experts francophones en Intelligence Economique.
DUGOIN Christine - IAE Paris |
MONIN Manuel - FNEGE |
RICHET Jean-Loup - FNEGE |
Le mot de management décrit ici est : Conduite du changement
AUTISSIER David - IAE Gustave Eiffel |
Afin de comprendre comment les entreprises parviennent à favoriser des approches innovantes dans le cas de fusions acquisitions, nous proposons une lecture des dynamiques intergroupes et de l’influence des minorités actives dans le cadre de ce processus, telles que les définit Serge Moscovici en psychologie sociale.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
Descriptif de la notion de capabilités. Cette notion a été proposée par Amartya Sen, prix Nobel d’économie, dans le cadre d’une nouvelle approche du développement humain et d’une critique de la mesure des performances économiques et du progrès social centrée sur les moyens d’existence, les niveaux de ressources.
ARNOUD Justine - IAE Gustave Eiffel |

S'abonner aux vidéos