Vidéos et podcasts
en Gestion et Management

La différence coopérative fait-elle la différence pour les consommateurs ?

978 vues

Les principes du mouvement coopératif (ouverture – démocratie – répartition des bénéfices – engagement dans le milieu) peuvent-ils fonder le capital de marque coopératif ? Sur la base d’une étude par questionnaires menée auprès de 984 répondants dans 10 pays et 5 continents, cet article montre que l’engagement dans le milieu et la démocratie sont deux arguments forts pour différencier le modèle coopératif de ses concurrents. Un comparatif mené entre continents et entre types de coopératives montre que les principes associés à une conception socialement responsable (e.g. engagement dans le milieu) contribuent plus fortement au consentement à payer que ceux inhérents à la conception originelle (service et répartition des bénéfices aux membres). Cet écart s’accentue dans les coopératives qui n’intègrent pas les consommateurs comme partie-prenante et se réduit en Amérique du Nord.

Mots clés

Vidéos de la même institution

03:15
Cet article analyse les effets des dispositifs de gestion publique de la crise de la Covid-19 sur les associations du spectacle vivant. Comment les acteurs perçoivent-ils la gestion de la crise sanitaire ? Nous basons notre recherche sur l’analyse d’entretiens et les témoignages recueillis dans l’enquête Auvergne-Rhône-Alpes Spectacle Vivant. La mobilisation du modèle SLAC (Abord de Chatillon et Richard, 2015) permet de proposer des pistes de réflexion pour la co-construction des dispositifs publics visant non seulement la survie organisationnelle des associations mais aussi le maintien du bien-être au travail.
DEMEYERE Caroline - iaelyon School of Management |
HAVET-LAURENT Stéphanie - iaelyon School of Management |
04:09
L’anticipation technologique est un préliminaire pour comprendre les changements sociaux. Les adaptations liées à la COVID 19 affecteront durablement les distributeurs et les clients pour les années à venir. Cet article explore l’utilisation des technologies de retour haptique dans la décision pré-achat. L’objectif est d’identifier comment le fait de toucher une interface peut influencer l’évaluation du produit et l’intention de l’acheter. Les résultats de deux études expérimentales montrent que le toucher de l’interface permet d’inférer des informations sur le produit et d’avoir plaisir à interagir avec le produit, ce qui confirme la relation entre la connaissance et la représentation mentale et entre les actions sensori-motrices du corps et les contextes d'achat en ligne.
CAPELLI Sonia - iaelyon School of Management |
RACAT Margot - iaelyon School of Management |
03:39
A l’heure des crises financières, de la crise des revenus agricoles, des burn out professionnels et de la délocalisation des emplois, les entreprises coopératives restent encore discrètes sur leur mode d’organisation. Pourtant, porter à la connaissance du grand public l’ancrage territorial, la prise de décision démocratique et l’appartenance à des membres plutôt qu’à des actionnaires semble apporter des réponses aux préoccupations actuelles des consommateurs, des collaborateurs et des entrepreneurs. Cet ouvrage considère donc la question de la valorisation de la gouvernance des coopératives et mutuelles sur le marché de l’emploi et sur celui des biens et des services.
CAPELLI Sonia - iaelyon School of Management |
GUILLOT-SOULEZ Chloé - iaelyon School of Management |
04:43
En France, les entreprises coopératives apparaissent comme des acteurs majeurs dans de nombreux secteurs d’activité, notamment le secteur bancaire, et totalisent près d’1,2 million d’employés (5% de l’emploi salarié). D’un point de vue RH, le modèle coopératif a-t-il une influence sur la façon dont ces employeurs présentent ou sur la façon dont ils sont perçus par les salariés actuels ou potentiels ?
GUILLOT-SOULEZ Chloé - iaelyon School of Management |

Vidéos de la même Thématique

La créativité est une compétence de plus en plus recherchée par les recruteurs.
SADIK-ROZSNYAI Orsolya - ESSCA |
Composé du mot « marketing » et du préfixe « dé » qui donne à un mot le sens opposé, le terme démarketing a été utilisé pour la première fois en 1971 par Kotler et Levy. Il désigne la stratégie, adoptée par une organisation publique ou privée, qui consiste à décourager l’achat auprès de certains segments ou de tous les consommateurs, de manière temporaire ou durable.
BERTRANDIAS Laurent - Toulouse Business School |
ELGAAIED-GAMBIER Leila - Toulouse Business School |
Instagram est devenu le réseau social privilégié des marques de luxe qui y développent leur évènementiel de façon active. Parmi les multiples stratégies de présence sur ce réseau, figure la mise en avant des contenus et des comptes des directeurs artistiques (DA). Or, certains développent des stratégies propres qui rendent floue l’expression des positionnements des marques de luxe pour lesquels ils travaillent.
MERCANTI-GUERIN Maria - IAE Paris |
Cet article propose un aménagement de la Service Dominant Logic (SDL) dans le cas des relations de service avec les publics vulnérables sur la base d’une étude qualitative menée dans un service gériatrique. Cette étude révèle d’une part, des pratiques de soins régies par des représentations du patient âgé « déficient », et d’autre part, des pratiques de soins irriguées par des représentations du patient âgé « en capacité ».
AMINE Abdelmajid - IAE Gustave Eiffel |
BONNEMAIZON Audrey - Université Paris Est IUTSF Sénart |
JOSION-PORTAL Margaret - IAE Gustave Eiffel |

S'abonner aux vidéos