Repenser la pédagogie pour intégrer le numérique

894 vues

Etude FNEGE 2022 « L’enseignement du management à l’ère du numérique : révolution ou évolution ? »,  coécrite par Emmanuel Abord de Chatillon, Professeur à Grenoble IAE, Université Grenoble Alpes et Valérie Moatti, Professeur à ESCP Business School, avec le concours de Juliette Fronty, Docteur ESCP Business School.

Introduire du numérique dans l’enseignement de la gestion et du management n’est pas une nouveauté. Le développement des technologies de l’information a permis un ensemble d’innovations pédagogiques.
La crise sanitaire nous a montré que la massification de ces outils était non seulement possible mais aussi au moins partiellement efficace. Et pourtant, ces dispositifs transforment profondément l’exercice de l’enseignement. La traditionnelle dramaturgie pédagogique et ses unités de temps, de lieu et d’action sont remis en cause.

Mots clés

Médias de la même institution

03:57
Si le numérique peut tout bouleverser dans l'enseignement, c’est à nous d’inventer les solutions qui nous semblent les plus intéressantes. Par exemple, si la mise à distance offre de nouvelles possibilités, on peut aussi la penser différemment. Pourquoi ne pas rassembler physiquement des groupes d’étudiants pour qu’ils puissent collaborer et échanger spontanément autour d’un enseignement à distance comme le fait une des institutions que nous avons interrogées ? On le voit, le numérique offre des possibilités, il n’y a plus qu’à mettre de la créativité pédagogique en face !
ABORD DE CHATILLON Emmanuel - Grenoble IAE |
02:34
La prévention en santé au travail est l’ensemble des dispositions prises par une organisation pour éviter ou limiter l’impact des activités professionnelles sur la santé des collaborateurs. On la présente souvent en 3 niveaux d’actions complémentaires : la prévention tertiaire, qui visent à éviter ou minimiser les conséquences de problèmes de santé installé, avéré ; la prévention secondaire, qui a pour objectif de dépister les problèmes naissants pour les traiter au plus vite ; et enfin la prévention primaire, dont l’ambition est d’éviter ou de minimiser les problèmes de santé avant qu’ils ne surviennent en intervenant sur leurs causes.
BEYSSIER Jean Charles - Grenoble IAE |
04:11
L'idée même de l'existence de Risques Psychosociaux est récente, cette dénomination n'existait pas avant 2005. La crise des suicides a fait émerger cette notion qui permet de synthétiser en une appellation un ensemble de conditions d'émergence de souffrances au travail.
ABORD DE CHATILLON Emmanuel - Grenoble IAE |
02:34
Les tensions de rôle traduisent un sentiment qu’éprouve une personne dans une situation où il lui est difficile de répondre de manière satisfaisante à toutes les attentes qui lui sont formulées. S’appuyant notamment sur la théorie des rôles de Kahn et al. (1964), les chercheurs s’accordent pour distinguer trois formes de tensions de rôle : l’ambiguïté de rôle, la surcharge de rôle (ou de travail) et le conflit de rôle. Les travaux scientifiques montrent que les tensions de rôle sont préjudiciables aux individus (stress au travail etc.) et à l’organisation (baisse de la performance au travail, comportements de retrait etc.). Et paradoxalement, malgré leurs effets dysfonctionnels, les DRH et les managers se préoccupent peu de la gestion des tensions de rôle !
COMMEIRAS Nathalie - Grenoble IAE |

Médias de la même thématique

Deux grandes approches de la décision peuvent être trouvées. D’une part, l’approche optimisatrice vise à trouver, grâce à des algorithmes, la meilleure des solutions dans l’ensemble du champ des possibles. Dans cette approche, la décision est donc le meilleur choix dans l’absolu. Le décideur ne joue pas de rôle. D’autre part, l’approche cognitive initiée par H. Simon stipule qu’en raison de limites exogènes et endogène, la rationalité est limitée.
LEBRATY Jean-Fabrice - iaelyon School of Management |
On peut définir un système d’information : ensemble de ressources visant à traiter les données et les informations et les connaissances d’une organisation dans le but d’aider à prendre des décisions. Parmi ses ressources l’humain joue un rôle central. Les technologies numériques contribuent à l’évolution profonde des systèmes d’information et renforcent l’avantage compétitif des organisations sachant en tirer profit.
LEBRATY Jean-Fabrice - iaelyon School of Management |
00:00
Cette vidéo présente les trois modes de raisonnements scientifiques, à savoir l’induction, la déduction et l’abduction. Repérer le type de raisonnement utilisé dans un article ou un rapport de recherche permet de mieux comprendre les présupposés du chercheur et sa stratégie argumentative.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
00:00
On entend par culture d’entreprise, l’ensemble des manières de penser, de sentir et d’agir qui sont communes aux membres d’une même organisation. La culture d’entreprise correspond à un cadre de pensée, à un système de valeurs et de règles relativement organisé qui sont partagées par l’ensemble des acteurs de l’entreprise. Elle englobe les valeurs, les croyances, les postulats, les attitudes et les normes communes à ceux qui travaillent dans une même organisation.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |

S'abonner aux vidéos