Qu’est-ce que la Servicisation ?

647 vues

Partager

Selon Baines et Lightfoot, la servicisation peut être considérée comme la transformation de la simple vente de produits à la vente d’une combinaison intégrée de produits et de services qui apporte de la valeur aux clients. Ces services associés aux produits peuvent être des services classiques et basiques (comme le service après-vente, la maintenance ou le financement) et des offres avancées plus complexes (comme la disponibilité de composants, la personnalisation de produits, la visibilité sur des niveaux de stocks). La servicisation doit s’envisager comme un continuum, entre un produit pur et un service pur. La servicisation devient essentielles pour les entreprises industrielles françaises.

Mots clés

Vidéos de la même institution

04:56
La formation présentera en premier lieu le bien-être au travail et comment il trouve sa place dans les questions de santé au travail. Cela permettra de comprendre comment sensibiliser et former aux problématiques relatives au management de la santé au travail. Puis dans un second temps, il s’agira de présenter le jeu et ses utilisations pédagogiques et scientifiques en séquençant le processus de manière à mettre en évidence chaque étape. Les différentes utilisations seront mises en évidence et testées par les participants. L’utilisation pédagogique comme celle de construction d’un plan d’action pour une équipe de travail seront détaillées. Chaque participant pourra tester et mettre en œuvre les différentes applications et s’emparer des outils pédagogiques à sa disposition.
ABORD DE CHATILLON Emmanuel - IAE Grenoble |
02:54
La compétence collective résulte d’une alchimie complexe, et il ne suffit pas de rassembler des compétences individuelles pour y parvenir. Pourtant, les managers ont encore du mal à la considérer, et surtout à la mettre en pratique. Alors, pour la comprendre et la gérer, une image peut aider : construire une compétence collective, c’est comme construire un mur, avec certes des briques, mais aussi des fondations et du mortier.
DEFELIX Christian - IAE Grenoble |
03:17
Une entreprise qui veut innover doit forcément se poser la question de ses pratiques de gestion des ressources humaines. Cela a toujours été vrai, mais c’est une prise de conscience qui s’est renforcée ces dernières années. Aujourd’hui, contribuer à la politique d’innovation est un véritable mandat pour les DRH des organisations. La recherche et l’observation des pratiques nous apprennent qu’il y a trois grandes perspectives pour y parvenir : la gestion des experts, l’engagement de tous les salariés vers l’innovation, et l’innovation managériale.
DEFELIX Christian - IAE Grenoble |
03:03
Le SCM (Supply Chain Management ou Management de la Chaîne Logistique) couvre l’ensemble des activités liées au macro-processus industriel de l’entreprise. Il englobe ainsi toutes les activités qui participent à la création et à la fabrication des produits commercialisés par l’entreprise (achats, approvisionnement, production, ADV, distribution, logistique). En utilisant des systèmes d’informations adéquats, il prend en charge des flux physiques (matières, composants, produits finis, etc.) mais également des flux d’information (commandes, prévisions, niveaux de stock, délais, etc.). Intra et interorganisationnel, le Supply Chain Management nécessite de la coordination entre tous les partenaires internes (marketing, R&D, achats, commercial, etc.) et externes à l’entreprise.
AGERON Blandine - IAE Grenoble |
LAVASTRE Olivier - IAE Grenoble |

Vidéos de la même thématique

Digital technologies can create confusion among donors in the humanitarian supply chain (HSC), leading to uncertainty about their use. While resilience in HSCs has been widely studied, antifragility has not. This study examines how donor confidence in digital technologies impacts antifragility in HSCs through their application in sourcing, material flow, and distribution, with trust in digital technologies and perceived effective digital technology governance as moderating factors. Using resource dependence theory, data from 296 NGOs were analyzed with partial least squares–based structural equation modeling (PLS-SEM). The findings show that digital technology application is crucial for building an antifragile HSC and that donor confidence and trust in digital technologies are essential. NGOs should focus on enhancing trust and governance perception to facilitate digital transformation in HSCs.
BAG Surajit - EMLV |
Pitch pour le Prix FNEGE de la Meilleure Thèse en Management 2024 (thèse en 180 secondes) – Prix de thèse de l’ARIMHE Présentation par Christian Makaya de sa thèse soutenue à l’université de Paris-Nanterre sous la direction du Professeur Céline Barrédy. Titre de la thèse : Incidence de la posture interactionnelle de l’enseignant en entrepreneuriat sur la soutenabilité de la génération de connaissances : une approche écosystémique.
MAKAYA Christian - FNEGE |
Pitch pour le Prix FNEGE de la Meilleure Thèse en Management 2024 (thèse en 180 secondes) – Prix de thèse AIM Robert Reix Alors que les organisations s’engagent de plus en plus dans des processus de transformation numérique pour suivre les évolutions technologiques du marché, le phénomène d’accumulation de la dette technique devient une menace pour l’agilité des systèmes d’information. En effet, le rythme de production rapide combiné aux changements rapides dans le secteur du numérique, peut favoriser une accumulation de la dette technique et conditionner ainsi la transformation numérique. L’objectif de ce travail doctoral serait d’avoir une vision holistique sur le phénomène de la dette technique. Premièrement, en analysant l’impact des contextes de développement Agile et DevOps sur la génération de la dette technique. Deuxièmement, en montrant qu’il existe des interactions dynamiques complexes entre la dette technique et les options numériques qui sont fondamentales pour l’évolution de tout processus de transformation numérique. Enfin, ce travail fait la lumière sur la façon dont la dynamique connue de la rigidité de base d’une organisation peut changer en raison des décisions liées à la dette technique, et comment cela façonne la voie de l’évolution du système.
KANITA Nada - FNEGE |
Pitch pour le Prix FNEGE de la Meilleure Thèse en Management 2024 (thèse en 180 secondes) – Prix de thèse AIRL-SCM Dans un contexte de transformation numérique rapide, les métaux jouent un rôle crucial dans notre société. Cependant, leur approvisionnement est menacé par des facteurs tels que la complexité, la mondialisation et les enjeux miniers. Cette thèse développe une méthodologie de gestion des risques d’approvisionnement des métaux, basée sur deux domaines de recherche : la gestion des risques dans les chaînes d’approvisionnement (SCRM) et la criticité des matières. La méthodologie se compose de cinq étapes, incluant l’identification des réseaux prioritaires, la cartographie, l’estimation et l’évaluation des risques, ainsi que l’analyse et l’atténuation des risques. Validée par une étude de cas sur l’approvisionnement des plaquettes de silicium, cette recherche propose un cadre managérial et des outils pour une gestion proactive des risques.
MOULOUDI Lamia - FNEGE |

S'abonner aux vidéos FNEGE MEDIAS