Qu’est-ce que la « Décision » ?

702 vues

Deux grandes approches de la décision peuvent être trouvées. D’une part, l’approche optimisatrice vise à trouver, grâce à des algorithmes, la meilleure des solutions dans l’ensemble du champ des possibles. Dans cette approche, la décision est donc le meilleur choix dans l’absolu. Le décideur ne joue pas de rôle. D’autre part, l’approche cognitive initiée par H. Simon stipule qu’en raison de limites exogènes et endogène, la rationalité est limitée. Ici la décision se définit comme le choix de la solution la plus satisfaisante parmi les options disponibles au décideur.

 

Référence :

  • Fügener, Andreas and Grahl, Jörn and Gupta, Alok and Ketter, Wolfgang, Will Humans-in-The-Loop Become Borgs? Merits and Pitfalls of Working with AI (July 4, 2021). Management Information Systems Quarterly (MISQ) – Vol. 45 No. 3
  • Godé-Sanchez, C., Hauch, V., Lasou, M., & Lebraty, J.-F. (2012). Une singularité dans l’aide à la décision : le cas de la Liaison 16. Systèmes d’Information et Management, 17(2), 9–38.
  • Kahneman, D., & Klein, G. (2009). Conditions for intuitive expertise: a failure to disagree. The American Psychologist, 64(6), 515–526. https://doi.org/10.1037/a0016755
  • March, J. G. (1991). Décisions et organisations. Editions d’Organisations.
Mots clés

Vidéos de la même institution

03:24
« La santé n’a pas de prix », certes, mais elle a un coût. Quand on s’intéresse au management des organisations de santé, il s’agit en permanence de tenter de concilier au moins 2 logiques en apparence antagoniste : la recherche du meilleur soin d’une part, et la recherche de l’optimisation des ressources économiques, financières, humaines. C’est pourquoi le management des organisations de santé doit faire appel à toutes les disciplines classiques de la gestion – de la stratégie, la finance, la gestion de production, les systèmes d’information au marketing et à la gestion des ressources humaines, mais en attribuant un rôle spécifique à un partenaire singulier, qui n’est pas vraiment un client, ni un contrôleur, ni un bénéficiaire anonyme, mais qui est le patient.
VINOT Didier - iaelyon School of Management |
03:24
La valeur n’existe pas en tant que telle, mais s’exprime dans une relation entre deux personnes, deux entités, deux acteurs au moins. Historiquement, la valeur dans l’entreprise est appréhendée par le prisme comptable ou économique. Depuis les années 2000, les parties prenantes aux entreprises ne se contentent plus de la valeur au singulier. Ces parties prenantes ont DES Valeurs, parfois contradictoires, qu’il s’agit d’expliciter. Aussi, le management par les valeurs peut être défini comme l’art d’assurer les relations humaines de l’entreprise en développant une dynamique collective bien supérieure à l’addition des seules capacités individuelles ou de critères strictement liés à la performance économique. La question des valeurs se retrouve au niveau de l’entreprise dans sa globalité : qu
VINOT Didier - iaelyon School of Management |
03:33
Le seuil de rentabilité est un concept essentiel en matière de gestion d’entreprise. Le seuil de rentabilité correspond au niveau d’activité qu’une entreprise doit atteindre pour ne plus perdre d’argent. Si l’activité est moindre, l’entreprise fait des pertes. Au-delà du seuil de rentabilité, l’entreprise dégage un bénéfice. Son calcul repose sur le comportement des charges. Il permet estimer à l’avance s’il sera facile pour l’entreprise de réaliser un bénéfice, en fonction de la capacité de production, des prévisions de vente etc. Il permet donc d’apprécier le risque.
TAHAR Caroline - iaelyon School of Management |
03:43
Lorsqu’un manager prend une décision, il cherche à évaluer l’impact financier de cette décision. Le coût pertinent à calculer ne comprendra que la variation des charges issue de ce choix. Les charges déjà engagées, qui existeront quelle que soit la décision prise, ne doivent pas être prises en compte. Ces charges correspondent à des sunk costs.
TAHAR Caroline - iaelyon School of Management |

Vidéos de la même Thématique

00:00
Le cas d’une PME en fort développement à l’épreuve d’un métier en tension Les défis de l’intégration des salariés au sein des PME ont été renforcés par la crise sanitaire et un marché du travail en tension. La pénurie de main d’œuvre sur des métiers en tension dans ce type d’entreprise implique que les gestionnaires de ressources humaines mettent en œuvre une démarche d’amélioration continue de leurs processus d’intégration, voire qu’ils en créent de nouveaux.
DHEILLY Sophie - IAE Lille |
00:00
Le but de l’étude était d’explorer le processus d’appropriation des TPG au sein des organisations – et comment le processus est façonné par de multiples facteurs liés au macro-environnement, au micro-environnement et aux individus de l’entreprise. Les GPT ont des caractéristiques spécifiques, d’où la nécessité d’aller au-delà des théories et modèles traditionnels d’adoption et d’appropriation qui ont été largement développés dans la littérature.
TAHA Nour - IAE Lille |
00:00
Le paradoxe qui unit la coopération et la compétition peut être à l’origine de plusieurs tensions. La multiplication des partenaires accroît à la fois la complexité de la coopétition et les tensions liées à cette multiplication. Par conséquent, la gestion des tensions est essentielle pour que la coopétition évolue dans le temps. Notre étude exploratoire examine un cas de coopétition horizontale multi-entreprises pour comprendre l’évolution des tensions et leur gestion.
MARQUES Pierre - Université Paris Est IUTSF Sénart |
La série « Ordi, wifi, séries : mon job en mode télétravail » fait partie d’une collection de podcasts à destination des 18-25 ans intitulée « L’alambic du Numérique » développée par IS Lab Institut Mines Télécom Business School. Cette collection vise à décrypter l’actualité du numérique, ses enjeux sociétaux et managériaux de façon simple et amusante en s’appuyant sur les recherches et expériences menées par les membres et partenaires d’IS Lab IMT-BS.
DUDEZERT Aurélie - IMT Business School |
GABLIN Louana - IMT Business School |

S'abonner aux vidéos