La gamification pour apprendre : perceptions des acteurs et pistes de développement

1110 vues

Jouer pour enseigner, ce n’est pas nouveau. Mais transformer toute une séquence de formation en jeu, ou gamifier un cours, grâce aux technologies numériques, ça c’est plus « tendance ». Pour autant, la gamification est une démarche exigeante pour les pédagogues, et engageante pour les apprenants. Nous avons donc voulu comprendre comment tous ces acteurs perçoivent cette approche pédagogique, ce dont la littérature parle peu. Autrement dit, quel sont l’intérêt et la valeur perçue des jeux pédagogiques ? Pour cela, nous sommes allés voir ce qui se dit dans les communautés en ligne parlant de gamification, en particulier sur la plateforme Twitter, où les échanges sont nombreux.

Mots clés

Auteur(s)

Institution(s)

Médias de la même institution

04:07
La notion même de recherche en pédagogie dans l’enseignement supérieur, peut être abordée sous de multiples angles, les auteurs se sont concentrés ici sur « enseigner, apprendre et évaluer », en référence à l’ouvrage d’Annoot et Fabe-Bonnet. La notion d’innovation numérique est également difficile à délimiter, et, les écueils sont multiples !
CHEVALIER Françoise - FNEGE |
FOURNIER Christophe - AUNEGE |
03:33
L’innovation pédagogique par le numérique consiste en la mise à disposition d’applications informatiques pour l’enseignement. Les TICE ou Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement sont supposées accompagner et renforcer l’enseignement en mettant le numérique au service de la pédagogie. Cette étude interroge le phénomène de l’introduction des outils pédagogiques numériques dans la mission enseignement du métier d’enseignant-chercheur. Elle s’appuie sur l’analyse de 28 entretiens approfondis. Les résultats contribuent à la connaissance de la réalité organisationnelle du déploiement de ces innovations pédagogiques dans les établissements d’enseignement supérieur.
PIGNIER-HONDAREYTE Patricia - AUNEGE |
05:31
Cette vidéo présente les tendances de comportement des acheteurs B to B, c’est-à-dire d’employés qui achètent pour leurs entreprises. Elle éclaire les tendances des contacts vers l’extérieur : formulation des critères de choix, nouveaux modes de recherche d’information, exigences croissante de personnalisation, usage des places de marché et du référencement, et mise en place de plan de simplification des achats.
DIVINE Marc - FNEGE |
06:09
Cette vidéo présente les tendances de comportement des acheteurs B to B, c’est-à-dire d’employés qui achètent pour leurs entreprises. Elle indique cinq tendances des comportements internes vis-à-vis des décisionnaires ou des utilisateurs des produits achetés : nouveaux objectifs d’achats, indicateurs de performance, choix de stratégies, modes de collaboration, gestion des données inflationnistes et formalisation des processus.
DIVINE Marc - FNEGE |

Médias de la même thématique

Les transformations numériques et digitales de ces 20 dernières années ont totalement chamboulé les pratiques de ventes et les comportements des consommateurs. Face à ces bouleversements, la fonction de prescription, d’aide au choix des clients, a dû se réinventer et trouver de nouvelles formes plus en phase avec les enjeux d’aujourd’hui.
PIOVESAN David - iaelyon School of Management |
Les commerces de proximité subissent depuis vingt ans la concurrence de la vente en ligne et des grandes chaînes. Ils ont su s’adapter à cette nouvelle donne concurrentielle par diverse stratégies, principalement la stratégie phygitale et l’action collective. Cette agilité stratégique et cette plasticité organisationnelle leur ont donné les moyens de se renouveler.
PIOVESAN David - iaelyon School of Management |
Le concept de marque employeur renvoie à l’ensemble des avantages associés à un emploi et permettant d’identifier une entreprise en tant qu’employeur (employer brand) mais aussi à l’activité de management de la marque employeur (employer branding) qui vise à expliciter la marque employeur de l’entreprise afin d’apparaître comme un employeur à la fois attractif et distinct des employeurs concurrents.
GUILLOT-SOULEZ Chloé - iaelyon School of Management |
On peut définir un système d’information : ensemble de ressources visant à traiter les données et les informations et les connaissances d’une organisation dans le but d’aider à prendre des décisions. Parmi ses ressources l’humain joue un rôle central. Les technologies numériques contribuent à l’évolution profonde des systèmes d’information et renforcent l’avantage compétitif des organisations sachant en tirer profit.
LEBRATY Jean-Fabrice - iaelyon School of Management |

S'abonner aux vidéos