Incohérence entre image externe de l’entreprise et qualité de la relation d’emploi

1409 vues

Attention au risque de cynisme !
Notre travail propose des arguments théoriques et une validation empirique destinée à comprendre les réactions des salariés face à des perceptions divergentes en termes de prestige externe perçu (PEP) et de soutien organisationnel perçu (SOP) – deux fondements importants de leur image de soi. Sur la base de trois études, nous constatons qu’un écart entre PEP et SOP contribue à l’émergence de cynisme organisationnel et de comportements de silence chez les salariés, en particulier lorsque le PEP est élevé et que le POS est faible (plutôt que l’inverse). L’identification ambivalente est donc un mécanisme-clé qui transfère cette interaction. Nos résultats contribuent à une vision plus complète de la dynamique de l’estime de soi des individus au travail.

Our paper offers theoretical arguments and empirical evidence to understand reactions to divergent perceptions of organizational external prestige (PEP) and organizational support (POS) – two crucial bases of employees’ social worth. Across three studies, using both experimental and field data, we find that PEP‐POS discrepancy contributes to employees’ perceptions of organizational cynicism and silence behaviour, especially when PEP is high and POS is low (rather than the reverse). Consistent with our theoretical perspective, we find that ambivalent identification is a key mediating mechanism that transfers the interactive relationship of PEP and POS to cynicism and silence. These findings contribute to a more comprehensive understanding of the dynamics of individuals’ social worth at work.

Mots clés

Vidéos de la même institution

04:57
Cette vidéo s’inscrit dans le cadre du projet de recherche « Banque & Entrepreneur En Rebond », soutenu financièrement par le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine, la BPACA, l’association Entraide & Entrepreneurs, le cabinet ERECApluriel, l’IRGO et l’IRDAP.
CUSIN Julien - IAE Bordeaux |
05:23
Attention au risque de cynisme ! Notre travail propose des arguments théoriques et une validation empirique destinée à comprendre les réactions des salariés face à des perceptions divergentes en termes de prestige externe perçu (PEP) et de soutien organisationnel perçu (SOP) – deux fondements importants de leur image de soi. Sur la base de trois études, nous constatons qu’un écart entre PEP et SOP contribue à l’émergence de cynisme organisationnel et de comportements de silence chez les salariés, en particulier lorsque le PEP est élevé et que le POS est faible (plutôt que l’inverse). L’identification ambivalente est donc un mécanisme-clé qui transfère cette interaction. Nos résultats contribuent à une vision plus complète de la dynamique de l’estime de soi des individus au travail. Our paper offers theoretical arguments and empirical evidence to understand reactions to divergent perceptions of organizational external prestige (PEP) and organizational support (POS) – two crucial bases of employees’ social worth. Across three studies, using both experimental and field data, we find that PEP‐POS discrepancy contributes to employees’ perceptions of organizational cynicism and silence behaviour, especially when PEP is high and POS is low (rather than the reverse). Consistent with our theoretical perspective, we find that ambivalent identification is a key mediating mechanism that transfers the interactive relationship of PEP and POS to cynicism and silence. These findings contribute to a more comprehensive understanding of the dynamics of individuals’ social worth at work.
HERRBACH Olivier - IAE Bordeaux |
06:22
La chaire capital humain et performance globale de l’Université de Bordeaux a été financée par les groupes Altrad et EDF, ainsi que le Ministère de l’Economie, via l’Observatoire de l’Immatériel. Les recherches conduites sur le sujet ont permis de mettre au point un instrument de mesure, retenant notamment les problématiques de pratiques RH, de créativité, d’engagement, et de fidélisation. Les actions entreprises par la chaire ont plus largement permis de promouvoir d’autres travaux conduits sur le capital humain, au travers différents workshops, et de nouvelles solutions, développées par des start-ups (Effency, Brainlinks, Hipipin, eLamp, Bleexo). The Human Capital and Global Performance Chair at the University of Bordeaux was funded by the Altrad and EDF groups, as well as the Ministry of Economy, through the « Observatoire de l'Immatériel ». The research conducted on the subject has made it possible to develop a measurement instrument, focused in particular on the issues of HR practices, creativity, commitment and loyalty. The actions undertaken by the Chair have more widely promoted other academic researches on human capital, through various workshops, and new solutions developed by French start-ups (Effency, Brainlinks, Hipipin, eLamp, Bleexo).
TREBUCQ Stéphane - IAE Bordeaux |
05:22
La difficulté, un phénomène central et courant de la vie des entreprises, reste pourtant mal connue. Or elle constitue un temps important dans la relation avec les partenaires de l’entreprise. Les banques, en particulier, sont des partenaires clés pour les entreprises. Leur capacité à accompagner dans cette période critique constitue une compétence stratégique sur un domaine recherché. Le projet Beer cherche à renforcer la connaissance des modalités d’accompagnement des entreprises en difficulté sous ses différents aspects. Il vise à créer une communauté de spécialistes qui pourront apporter leurs connaissances, leurs relations et leurs moyens. Composée de chercheurs et de membres de la société civile il vise d’une part à apporter des réponses à des questions de recherche relatives à la cartographie des acteurs, la perception et la posture du banquier… Il veut aussi participer à une meilleure connaissance de la difficulté et de ses enjeux en communiquant via des supports grand public, des formations et en proposant des outils de gestion . Difficulty, a central and usual phenomenon in business life is still poorly known. Yet, it is a strengh step in the relationship with the firm partners. Banks, specifically, are key partners for companies.Their ability to support firms, and small business in particular, during distress is a core competence in this strategic sector. BEER Project tries to reinforce the knowledge about the modality of small business support. We try to develop a community of specialists who can help through knowledge, network and means. Researchers and members of civil society (business, banks, institutions) participate and follow research goals such as actor network mapping, analysis of the perception and the posture of the banker... Beer project has also the ambition to contribute to an improvement of the knowledge on the difficulty through frequent information in the press, through trainings and also management tools.
MAYMO Vincent - IAE Bordeaux |

Vidéos de la même Thématique

00:00
À l’heure des crises financières, de la crise des revenus agricoles, des burn out professionnels et de la délocalisation des emplois, les entreprises coopératives restent encore discrètes sur leur mode d’organisation.
CAPELLI Sonia - iaelyon School of Management |
GUILLOT-SOULEZ Chloé - iaelyon School of Management |
00:00
Peut-être avez-vous déjà entendu parler des trois piliers du développement durable qui intègrent: l’économique, le social et l’environnemental. Cette vision a été promue depuis les années 90 par le Conseil mondial des affaires pour le développement durable.
ETCHANCHU Helen - MONTPELLIER Business School |
00:00
Nous assistons depuis plusieurs années à l’intégration croissante de la notion de « compétence » dans les formations proposées par l’enseignement supérieur, que cela concerne les compétences académiques, les compétences métier ou encore les compétences transversales, dites « soft skills ».
ARNOLD Déborah - AUNEGE |
00:00
Professeur de leadership à ESCP Europe, Isaac Getz parle du thème de son livre, Leadership sans ego, un concept qui demande de créer un environnement dans lequel les autres peuvent agir, ce qui implique de se mettre à leur service et donc de se subordonner aux salariés, aux plus bas salaires dans l’entreprise.
GETZ Isaac - ESCP Business School |

S'abonner aux vidéos