Impact du secteur de la santé : Programme HSIS (Health Sector Impact Study) : les dimensions

334 vues

Partager

Présentation du label HSIS : Pourquoi étudier l’impact des établissements de santé ? Quelles sont les spécificités de l’impact des établissements de santé?

Quelles sont les 7 dimensions de l’impact étudiées dans HSIS? L’approche est globale et multidimensionnelle.

Quelle est la démarche de l’étude d’impact d’un établissement de santé et médico-social ? L’étude d’impact repose sur la définition du périmètre de l’établissement, de la zone d’impact et de l’identification des parties prenantes concernées par l’impact de l’organisation de santé.

Mots clés

Vidéos de la même institution

03:49
Cette vidéo vient présenter l’étude de cas lauréate du prix CCMP/FNEGE 2024 de la Meilleure étude de cas liée à une recherche en RSE. Notre cas pédagogique s’intéresse à l’épreuve pionnière française du trail running, le Festival des Templiers, qui a vu le jour en 1995 dans un territoire Millau Grands Causses, fortement impliqué dans le développement des sports de nature. Nous interrogeons le développement soutenable de cet évènement sportif patrimonial, dans ses dimensions économiques, sociales et environnementales
RIMAUD Marie-Noëlle - Excelia Business School |
03:27
Prix de la Meilleure Thèse Transdiciplinaire - 2024. Entreprise libérée, démocratie au travail, management participatif, ... Le dilemme autonomie-contrôle continue aujourd’hui d’obnubiler chercheur·e·s comme praticien·ne·s. Ma thèse tente d’ouvrir une « troisième voie » pour gérer ce « vieux couple » en théorie des organisations, qui ne chercherait ni à l’évacuer « simplement » (contrairement aux initiatives centrées sur le design organisationnel, comme l’holacratie, pouvant aller jusqu’à préconiser l’abolition de la ligne managériale) ni à le « diaboliser » (en écho à une littérature critique foisonnante qui pointe du doigt le risque de manipulation derrière le recours à des leviers d’identification pour « libérer » les salarié·e·s) mais bien à le (ré)concilier. En croisant les champs de la philosophie et de la gestion, elle propose un modèle empirico-normatif de l’autonomie au travail, par l’articulation de deux niveaux d’analyse : le plancher moral à respecter en matière de justice relationnelle (les garde-fous institutionnels de l’autonomie) et les fins bonnes au-delà de la justice relationnelle (l’horizon d’une organisation auto-déterminante ou SDO pour self-determining organisation en anglais). Elle débouche sur une lecture plus collective de l’autonomie, autour du triptyque suivant : l’autonomie pour les autres, par les autres, avec les autres.
DUBEY Anne-Sophie - |
04:43
Vous venez d'être engagé(e) comme brand content manager avec pour principale mission de créer un contenu éditorial pour la marque Voisin, chocolatier lyonnais, qui répond à la problématique suivante : comment réussir la transition digitale du chocolatier Voisin en capitalisant sur son héritage lyonnais ? Vous devrez répondre à cette problématique en trois temps, ces derniers correspondants aux trois stades de la communication de marque : construire un prisme d'identité, établir un diagnostic digital et proposer une stratégie éditoriale à l'aide des nombreux outils conceptuels et méthodologiques fournis dans le cas.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
BEN ARFI Wissal - |
HALLEM Yousra - OMNES Education |
03:01
Ce livre étudie les liens entre stéréotypes de genre et inégalités professionnelles entre femmes et hommes en Europe. Plus précisément, il se fonde sur des données européennes pour étudier la prévalence des stéréotypes de genre, en France comme dans d’autres pays européens, et la manière dont ces stéréotypes de genre contribuent aux inégalités entre femmes et hommes dans la sphère professionnelle. Il s’intéresse aussi aux pratiques de gestion des ressources humaines et aux fonctionnements organisationnels qui favorisent ou au contraire portent atteinte à l’égalité. Cet ouvrage cherche ainsi à préciser le rôle des entreprises dans l’atteinte de l’égalité femmes-hommes, dans un contexte où les stéréotypes de genre constituent des facteurs explicatifs des inégalités professionnelles.
CORON Clotilde - FNEGE |

Vidéos de la même thématique

Cette recherche s’appuie sur la théorie de l’identité sociale et le concept de sale boulot pour étudier les stratégies de défense identitaire des soignants en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD). Face à un travail dévalorisé, nous analysons les stratégies mobilisées par les soignants pour trouver ou redonner du sens à leur travail. Six stratégies de défense identitaire sont identifiées : 1) défendre et recommander le métier, 2) souligner l’utilité et le sens du métier, 3) accepter l’image négative, 4) valoriser le métier en parlant des EHPAD comme de lieux de vie, 5) faire connaitre la richesse relationnelle du métier, 6) mettre en avant la difficulté à la fois physique et psychologique du métier. Ces résultats permettent de mieux comprendre comment les soignants en EHPAD remédient à une perte de sens au travail et d’identifier des leviers d’action pour une véritable revalorisation de ce métier à un niveau organisationnel mais aussi sociétal.
GUILLOT-SOULEZ Chloé - iaelyon School of Management |
Depuis de nombreuses années maintenant, la profession infirmière cristallise les tensions sur l’ensemble du territoire français : conditions de travail contraignantes et insuffisamment prises en considération, manque de main d’œuvre au regard du vieillissement de la population, absence d’attractivité de la profession ou encore abandon prématuré du métier … Tous ces constats posent la question de l’attractivité et de la fidélisation du nouveau personnel infirmier en milieu hospitalier.
LIBBRECHT Vincent - IAE Lille |
Le concept d’orientation patient se diffuse dans le monde hospitalier où, sous l’expression Patient-Centered Care (PCC), il participe à l’introduction de la logique marketing dans un nouvel espace. Au-delà du dessein de transformation du patient-objet en patient-sujet, ce concept reste difficile à cerner. Pour étudier la façon dont ces conceptions s’affrontent, mais parviennent aussi à s’accorder, la recherche s’appuie sur les économies de la grandeur.
LAPORTE Marie-Eve - IAE Paris-Sorbonne Business School |
L’orientation patient consiste à placer le patient au centre. C’est la déclinaison en santé de l’orientation client. Elle conduit à plus de transparence dans l’information et à une participation accrue des patients et de leurs proches, en lien avec le patient empowerment. C’est aussi un moyen de réduire les coûts de santé pour les états.
LAPORTE Marie-Eve - IAE Paris-Sorbonne Business School |

S'abonner aux vidéos FNEGE MEDIAS