Représentants des détenteurs d’obligations dans les conseils d’administration des banques : Un moyen de discipliner le marché

275 vues

Partager

Nous étudions si la représentation des détenteurs d’obligations au sein des conseils d’administration peut être un mécanisme de discipline de marché efficace pour réduire le risque bancaire, en utilisant un ensemble de données unique combinant des informations sur les détenteurs d’obligations et les conseils d’administration des banques européennes cotées. Nos résultats montrent que l’influence des représentants des détenteurs d’obligations au sein des conseils d’administration des banques réduit significativement le risque bancaire sans avoir d’impact sur la rentabilité.

Mots clés

Vidéos de la même institution

03:12
Le modèle de distance CAGE vise à aider les entreprises dans leur expansion internationale en prenant en compte quatre dimensions clés : la distance culturelle (C), la distance administrative (A), la distance géographique (G) et la distance économique (E). Ces dimensions permettent de comprendre et mesurer les similitudes et différences entre deux marchés ou pays, influençant ainsi les décisions stratégiques des organisations. Plus les distances sont importantes, plus la démarche d'internationalisation est complexe et risquée. Chaque secteur d'activité réagit différemment aux distances, avec des impacts spécifiques, par exemple l'industrie agro-alimentaire à la distance culturelle et l'industrie pharmaceutique à la distance administrative. Les entreprises doivent donc tenir compte de ces distances pour réussir dans leurs marchés internationaux.
DITTER Jean-Guillaume - Burgundy School of Business |
03:07
L’inexécution du contrat peut revêtir différentes formes, de l’exécution tardive à l’inexécution totale. Ses sanctions peuvent aller de la simple solution d’attente, l’exception d’inexécution, à la disparition totale du contrat, la résolution, en passant par des mesures permettant le maintien du contrat comme la réduction de prix, proportionnelle à l’inexécution subie ou l’exécution forcée obligeant le débiteur à respecter sa parole ; le tout pouvant être assorti d’une indemnisation financière des préjudices subis.
ATTUEL-MENDES Laurence - Burgundy School of Business |
02:26
Le financement participatif est un appel ouvert au public sur internet permettant de financer différents types de projets, notamment entrepreneuriaux sans passer par l’intermédiation d’une banque. Le crowdfunding bénéficie d’une croissance exponentielle depuis sa diffusion mondiale à partir de la fin des années 2000. Une règlementation aux niveaux européen et français encadre ce secteur touchant à la finance des ménages. Ce type de financement s’exprime sous différentes formes : don/récompense, prêt, investissement en capital dans des proportions bien différentes.
ATTUEL-MENDES Laurence - Burgundy School of Business |
02:45
Contrairement à l’idée reçue, ce qu’on appelle dans le langage courant « publicité mensongère, et qui est en réalité qualifié en droit de pratique commerciale trompeuse, a un champ d’application très large (B2C et B2B) et punit sévèrement toutes sortes de pratiques commises par des professionnels.
ATTUEL-MENDES Laurence - Burgundy School of Business |

Vidéos de la même thématique

La valeur actuelle nette (VAN) évalue la rentabilité d’un investissement en comparant les flux de trésorerie actuels et futurs, ajustés pour le coût du capital. Basée sur la valeur temporelle de l’argent, elle permet une comparaison rigoureuse des avantages et coûts des investissements. Malgré sa capacité à fournir une mesure claire de rentabilité et à faciliter la prise de décision, la VAN dépend fortement des estimations de flux de trésorerie futurs et du choix du taux d’actualisation, ce qui peut entraîner des décisions sous-optimales. En outre, elle ne prend pas en compte des considérations stratégiques ou qualitatives. Pour autant, la VAN est un outil essentiel dans la prise de décision financière des entreprises.
BESANGER Serge - OMNES Education |
L’EBITDA, ou excédent brut d’exploitation (EBE), est un indicateur financier évaluant la performance opérationnelle d’une entreprise en excluant certains éléments comme l’amortissement, la dépréciation, les intérêts et les impôts. Il permet des comparaisons de rentabilité entre entreprises, produits ou business units, et est utilisé dans les fusions et acquisitions pour évaluer la rentabilité opérationnelle. Les multiples d’EBITDA, des ratios financiers, comparent la valeur d’une entreprise à son EBITDA, facilitant l’évaluation des entreprises dans un même secteur ou lors de transactions. Bien qu’utile, l’EBITDA présente des limites, ne tenant pas compte des investissements en capital et pouvant être manipulé pour donner une fausse impression de rentabilité.
BESANGER Serge - OMNES Education |
La MDBC e-hryvnia : une monnaie banque centrale en projet Dans un contexte international marqué par un attrait croissant pour la technologie blockchain, de nombreux projets de monnaies digitales de banques centrales (MDBC) ont vu le jour. Le projet de MDBC e-hryvnia engagé par la banque centrale d’Ukraine (NBU) est l’un des plus avancés d’Europe. Après avoir défini la notion de MDBC, cet article fait le point sur les attentes de la NBU, les conclusions du projet pilote de MDBC e-hryvnia lancé en 2018 et les obstacles qui restent à lever pour lancer définitivement cette monnaie banque centrale de nouvelle génération.
SLIM Assen - ESSCA |
Fintech, a contraction of "finance" and "technology," refers to companies that use technology to offer innovative financial services that are often more accessible or less expensive than traditional banks. Decentralized finance (DeFi) is a suite of financial services that are not controlled by a central authority. It uses blockchain technology to create financial applications that operate without intermediaries such as banks, financial institutions, or governments.
SALLOUM Charbel - EM Normandie |

S'abonner aux vidéos FNEGE MEDIAS