L’esprit malin du capitalisme

1588 vues

Notre avenir sera si riche que nous n’avons pas à nous soucier des dettes qui s’accumulent : elles seront effacées par les performances du futur. Et si l’homme est un être nuisible qui a dévasté la planète, il pourra sans problème être régénéré et « augmenté » par les miracles de la technologie. Telles sont les promesses que nous fait le capitalisme spéculatif.

Depuis près d’un demi-siècle, cet esprit malin a saisi la sphère financière, puis l’économie réelle, et enfin la société tout entière. Il a bouleversé le travail, la consommation, les entreprises, les mentalités et la vie quotidienne pour produire une société matérialiste, fébrile et fataliste. Rebondissant à chaque crise, il a pris la forme de la financiarisation, puis de la digitalisation. Il prépare déjà sa nouvelle mue.

À chaque fois, il nous fait espérer un avenir qui nous sauvera, tout en nous susurrant que l’être humain en sera exclu s’il ne s’adapte pas. Voici donc le récit de ce destin qu’on nous dit implacable, de son origine à son non moins implacable dénouement.

Mots clés

Vidéos de la même institution

04:10
Vidéo d'entretien autour du livre de Vincent Giolito "Les 16 plus belles erreurs de la transformation numérique" par l'auteur du livre et Jean-Louis Magakian, tous deux professeurs de stratégie à emlyon.
GIOLITO Vincent - emlyon business school |
MAGAKIAN Jean-Louis - emlyon business school |
03:54
Finaliste du Prix Académique de la Recherche en Management - Catégorie "Les nouveaux enjeux de la transformation numérique des entreprises". - SYNTEC CONSEIL. La portée des divers contrôles organisationnels sur les comportements est depuis longtemps reconnue. Il importe aujourd’hui d’étudier de quelles nouvelles formes émergentes de contrôle la digitalisation des organisations s’accompagne pour pouvoir déterminer quelles sont leurs implications sur les comportements. Ici, il est plus particulièrement question de l’évolution des contrôles qui émanent du groupe sur les individus qui le composent, autrement dit des phénomènes relevant du contrôle social. La démarche repose sur l’étude des usages d’une base de données collaborative dans un contexte de développement de produits unissant des équipes de R&D et des équipes chargées de l’industrialisation des nouveaux produits. Le cas étudié de manière semi-longitudinale suggère une renégociation des modes d’organisation historiques entre ces deux principales parties prenantes au processus de développement de produits. On observe que ces ajustements traduisent une dissolution des fondements du contrôle social exercé par le groupe sur les individus
CIAMPI Claire - emlyon business school |
03:40
La crise du coronavirus bouleverse la pensée stratégique. Pour repartir sur de bonnes bases, les stratèges doivent examiner les modèles mentaux de l'organisation, c'est à dire les croyances individuelles et collectives qui déterminent les prises de décisions à tous les niveaux de celle-ci.
SILBERZAHN Philippe - emlyon business school |
02:49
À l’heure où l’environnement est toujours plus incertain et où la somme des efforts demandés aux acteurs de la société ne cesse de croître, le besoin d’exemplarité devient particulièrement fort. Ce livre passe en revue ce que recouvre l’exemplarité, en présente les effets principaux, explique pourquoi il est difficile d’être perçu comme exemplaire aujourd’hui et propose un certain nombre de leviers qui permettent de renforcer son exemplarité.
MELKONIAN Tessa - emlyon business school |

Vidéos de la même Thématique

00:00
La notion de confiance est au cœur des travaux académiques sur les relations inter-entreprises. Elle est considérée comme un composant essentiel de la réussite de tout projet impliquant plus d’une organisation – que ce soit pour une relation marchande classique ou pour innover.
SERVAJEAN-HILST Romaric - KEDGE |
00:00
En trois mots les Achats sont les gestionnaires des ressources externes de leur organisation. Les achats sont d’abord les plus gros postes de dépenses dans la plupart des entreprises. Ils représentent entre 30 et 90% du compte de résultats.
SERVAJEAN-HILST Romaric - KEDGE |
00:00
Descriptif de la notion d’Open Innovation.
SERVAJEAN-HILST Romaric - KEDGE |
00:00
Afin de comprendre comment les entreprises parviennent à favoriser des approches innovantes dans le cas de fusions acquisitions, nous proposons une lecture des dynamiques intergroupes et de l’influence des minorités actives dans le cadre de ce processus, telles que les définit Serge Moscovici en psychologie sociale.
MEIER Olivier - IUT Sénart UPEC |

S'abonner aux vidéos