Estimation du prix de l’immobilier dans les villes françaises par géocodage et machine learning

692 vues

Cet article présente l’estimation des prix de l’immobilier en France, un marché peu étudié. Nous comparons sept techniques d’apprentissage automatique populaires en proposant une approche différente qui quantifie la pertinence des caractéristiques de localisation. Sans utiliser les caractéristiques de localisation géographique, nous obtenons des différences importantes concernant la précision des prévisions des modèles entre les villes à niveaux de vie moyen et élevé (différences de précision supérieures à 70 % dans certains cas). Avec les caractéristiques de localisation géographique, nous obtenons des améliorations importantes concernant les pouvoirs prédictifs des modèles (améliorations au-delà de 50 % pour certaines mesures d’erreur de prévision).

Mots clés

Médias de la même institution

04:10
L'objectif de cet article est d'explorer comment un certain nombre de processus se sont combinés pour créer les stratégies et procédures de micro-niveau qui ont abouti à l'incendie de forêt le plus meurtrier et le plus tragique de l'histoire du Portugal.
ABRANTES Antonio - TBS Education |
03:45
Deux grands échantillons de prix indiquent que les prix juste en dessous d'un chiffre rond (par exemple 1495 € contre 1500 €) sont utilisés dans le luxe. Une analyse des terminaisons de prix suggère que les managers de marques de luxe s'appuient moins sur le mécanisme d’arrondi inférieur (i.e. drop-off) que sur le mécanisme de connotation, deux mécanismes qui ont été utilisés pour montrer que les prix juste en dessous influencent les consommateurs dans l'industrie des biens de grande consommation. En s'appuyant sur l'effet de justification des prix juste en dessous, une analyse conjointe, indiquant qu'une grande partie des consommateurs de produits de luxe préfèrent les prix juste en dessous, souligne le rôle de la déculpabilisation dans la fixation des prix des produits de luxe.
MACE Sandrine - ESCP Business School |
PARGUEL Béatrice - FNEGE |
FRACCARO Annalisa - TBS Education |
03:50
Depuis quelques années, l’identité des fondateurs est devenue un sujet d’intérêt pour des chercheurs en entrepreneuriat qui souhaitent comprendre les facteurs qui mènent à une diversité de formes, de buts, et de stratégies parmi des entreprises naissantes. Le point de départ de cette étude était la question – comment la culture influence-t-elle l’identité des entrepreneurs ? Ce qui émerge de cette étude qualitative, c’est la question de l’alignement identitaire‒sociétal. Cela détermine si l’entrepreneur va viser une logique simplement économique, cependant reproduisant les structures sociales existantes, ou bien s’il va viser à défier et à changer les structures et les normes sociales avec son produit ou sa façon de gérer son entreprise.
FOY Shirah - TBS Education |
03:53
Depuis quelques années, l’identité des fondateurs est devenue un sujet d’intérêt pour des chercheurs en entrepreneuriat qui souhaitent comprendre les facteurs qui mènent à une diversité de formes, de buts, et de stratégies parmi des entreprises naissantes. Le point de départ de cette étude était la question – comment la culture influence-t-elle l’identité des entrepreneurs ? Ce qui émerge de cette étude qualitative, c’est la question de l’alignement identitaire‒sociétal. Cela détermine si l’entrepreneur va viser une logique simplement économique, cependant reproduisant les structures sociales existantes, ou bien s’il va viser à défier et à changer les structures et les normes sociales avec son produit ou sa façon de gérer son entreprise.
FOY Shirah - TBS Education |

Médias de la même thématique

Deux grandes approches de la décision peuvent être trouvées. D’une part, l’approche optimisatrice vise à trouver, grâce à des algorithmes, la meilleure des solutions dans l’ensemble du champ des possibles. Dans cette approche, la décision est donc le meilleur choix dans l’absolu. Le décideur ne joue pas de rôle. D’autre part, l’approche cognitive initiée par H. Simon stipule qu’en raison de limites exogènes et endogène, la rationalité est limitée.
LEBRATY Jean-Fabrice - iaelyon School of Management |
On peut définir un système d’information : ensemble de ressources visant à traiter les données et les informations et les connaissances d’une organisation dans le but d’aider à prendre des décisions. Parmi ses ressources l’humain joue un rôle central. Les technologies numériques contribuent à l’évolution profonde des systèmes d’information et renforcent l’avantage compétitif des organisations sachant en tirer profit.
LEBRATY Jean-Fabrice - iaelyon School of Management |
Cet article présente l’estimation des prix de l’immobilier en France, un marché peu étudié. Nous comparons sept techniques d’apprentissage automatique populaires en proposant une approche différente qui quantifie la pertinence des caractéristiques de localisation.
NYAWA WOMO Serge Luther - TBS Education |
Les technologies digitales (le big data, Analytics, la robotique et l’intelligence artificielle) sont en train de bouleverser les pratiques au sein des entreprises et ceci touche quasiment tous les secteurs d’activité et tous les métiers y compris ceux de la Direction financière, du conseil et de l’audit. État des lieux et analyse prospective sur les mutations à venir.
MANITA Riadh - NEOMA |

S'abonner aux vidéos