Qu’est-ce que la « Finance Sociale » ?

1332 vues

Les institutions financières sociales ont pour objectif de financer des projets sociaux. Des exemples de telles institutions sont les fondations, les institutions de microfinance, les plateformes de financement participatif, les coopératives de crédit, ou encore les banques sociales ou éthiques. Leurs modes opératoires sont très variées : les fondations réalisent des dons, alors que les banques sociales octroient des crédits. Les institutions financières sociales prennent leurs décisions d’investissement et de financement en s’appuyant sur des critères sociaux, environnementaux et économiques.

Mots clés

Vidéos de la même institution

03:54
Les institutions financières sociales ont pour objectif de financer des projets sociaux. Des exemples de telles institutions sont les fondations, les institutions de microfinance, les plateformes de financement participatif, les coopératives de crédit, ou encore les banques sociales ou éthiques. Leurs modes opératoires sont très variées : les fondations réalisent des dons, alors que les banques sociales octroient des crédits. Les institutions financières sociales prennent leurs décisions d’investissement et de financement en s’appuyant sur des critères sociaux, environnementaux et économiques.
COZARENCO Anastasia - MONTPELLIER Business School |
03:55
Pour comprendre le terme « Finance Durable », nous avons besoin de comprendre les deux mots qui le composent. Le mot « Finance » désigne toute activité en relation avec l’argent, qui est en moyen d’échange et de réserve. Ces activités peuvent être le financement et l’investissement dans différents domains tels que la finance d’entreprise, la finance de marché, la finance publique et la finance personnelle. Quant au mot « durable », il veut tout simplement dire quelque chose qui dure dans le temps. Ainsi, le terme « Finance Durable » veut dire des activités de la finance qui visent à promouvoir la durabilité dans les quatre domaines de la finance. Cette durabilité peut être sociale et/ou environnementale.
HOANG HILLARD Thi Hong Van - MONTPELLIER Business School |
03:12
Sommes-nous à l’aube d’une crise qui viendrait accélérer la transformation de l’exercice sacro-saint de la thèse? La thèse en management telle que nous la connaissons est-elle en train de vivre ces derniers jours, face à cette crise du critère ? Quels sont les impacts de ces bouleversements sur l’entrée dans la carrière d’enseignant chercheur des docteurs français ? Dans le cadre d’un partenariat avec la FNEGE, lancé au début de 2021, nous menons cette réflexion en considérant la thèse comme le témoin de ces évolutions, et posons ici 3 constats préliminaires.
CLOAREC Julien - iaelyon School of Management |
GAILLARD Hugo - FNEGE |
GRANDAZZI Albane - FNEGE |
SENN Juliette - Montpellier MANAGEMENT |
02:00
Peut-être avez-vous déjà entendu parler des trois piliers du développement durable qui intègrent: l’économique, le social et l’environnemental. Cette vision a été promue depuis les années 90 par le Conseil mondial des affaires pour le développement durable. Ces trois axes sont supposés être d’égale importance, mais, dans les faits, le volet économique prenait généralement le dessus.
ETCHANCHU Helen - MONTPELLIER Business School |

Vidéos de la même Thématique

00:00
L’investissement à impact ou Impact Investing est défini par le Global Impact Investing Network comme le fait d’investir avec l’intention de générer un impact social et environnemental positif et mesurable en même temps qu’un rendement financier. Le terme est employé dans ce sens pour la première fois en 2007 au sein de la fondation Rockfeller qui affiche l’ambition de changer les pratiques de l’investissement classique.
DUBOCAGE Emmanuelle - IAE Gustave Eiffel |
ROUSSELET Evelyne - IAE Gustave Eiffel |
00:00
L’Investissement Socialement Responsable – dit ISR – est apparu aux Etats-Unis dans les années 1980 puis en Europe une dizaine d’années plus tard. Il correspond à l’application du principe du développement durable à l’investissement. Il s’agit, autrement dit, d’investir dans des entreprises qui intègrent les dimensions sociales et environnementales dans leur modèle de développement et, ce, quel que soit leur secteur d’activité.
DUBOCAGE Emmanuelle - IAE Gustave Eiffel |
ROUSSELET Evelyne - IAE Gustave Eiffel |
L’écosystème entrepreneurial est défini comme un ensemble d’acteurs interconnectés, d’institutions et de processus qui interagissent pour renforcer l’entrepreneuriat au sein de l’environnement local. Cette notion représente les différents groupements d’acteurs (publics ou privés, institutions et entreprises, universités) et de facteurs qui définissent le milieu dans lequel les acteurs évoluent en constante interaction.
THEODORAKI Christina - TBS Education |
Au cours des 15 dernières années, le concept des écosystèmes suscite un intérêt croissant avec une accélération d’initiatives pour créer des écosystèmes entrepreneuriaux efficaces et durables. Cependant, le succès de l’écosystème a incité la multiplication d’acteurs et des interrogations sur leur efficacité et contribution.
THEODORAKI Christina - TBS Education |

S'abonner aux vidéos