La gestion de la dette technique dans le cadre des pratiques Agile et DevOps

69 vues

Partager

Pitch pour le Prix FNEGE de la Meilleure Thèse en Management 2024 (thèse en 180 secondes) – Prix de thèse AIM Robert Reix

Alors que les organisations s’engagent de plus en plus dans des processus de transformation numérique pour suivre les évolutions technologiques du marché, le phénomène d’accumulation de la dette technique  devient une menace pour l’agilité des systèmes d’information. En effet, le rythme de production rapide combiné aux changements rapides dans le secteur du numérique, peut favoriser une accumulation de la dette technique et conditionner ainsi la transformation numérique. L’objectif de ce travail doctoral serait d’avoir une vision holistique sur le phénomène de la dette technique. Premièrement, en analysant l’impact des contextes de développement Agile et DevOps sur la génération de la dette technique. Deuxièmement, en montrant qu’il existe des interactions dynamiques complexes entre la dette technique et les options numériques qui sont fondamentales pour l’évolution de tout processus de transformation numérique. Enfin, ce travail fait la lumière sur la façon dont la dynamique connue de la rigidité de base d’une organisation peut changer en raison des décisions liées à la dette technique, et comment cela façonne la voie de l’évolution du système.

Mots clés

Auteur.e(s)

Institution(s)

Vidéos de la même institution

03:03
Dans un contexte de transformation numérique rapide, les métaux jouent un rôle crucial dans notre société. Cependant, leur approvisionnement est menacé par des facteurs tels que la complexité, la mondialisation et les enjeux miniers. Cette thèse développe une méthodologie de gestion des risques d'approvisionnement des métaux, basée sur deux domaines de recherche : la gestion des risques dans les chaînes d'approvisionnement (SCRM) et la criticité des matières. La méthodologie se compose de cinq étapes, incluant l'identification des réseaux prioritaires, la cartographie, l'estimation et l'évaluation des risques, ainsi que l'analyse et l'atténuation des risques. Validée par une étude de cas sur l’approvisionnement des plaquettes de silicium, cette recherche propose un cadre managérial et des outils pour une gestion proactive des risques.
MOULOUDI Lamia - FNEGE |
02:51
Pitch pour le Prix FNEGE de la Meilleure Thèse en Management 2024 (thèse en 180 secondes) – Prix de thèse AFC Dans le cadre de sa déclaration de performance extra-financière, la multinationale étudiée dans le cadre de cette thèse va aligner reporting et contrôle en mobilisant les mêmes indicateurs pour tenter de rendre compte de l’efficacité de ses politiques à travers le reporting extra-financier tout en orientant les comportements au sein de l’organisation au moyen des instruments du contrôle organisationnel.
BOUCAUD Lucas - FNEGE |
03:03
Pitch pour le Prix FNEGE de la Meilleure Thèse en Management 2024 (thèse en 180 secondes) – Prix de thèse AIMS Cette thèse explore les enjeux de la convergence numérique dans l’industrie automobile.
AZOULAY Alexandre - FNEGE |
02:59
Pitch pour le Prix FNEGE de la Meilleure Thèse en Management 2024 (thèse en 180 secondes) – Prix de thèse AFM Cette recherche examine l'influence des rapports à la nature sur les pratiques de consommation.
MARCHAIS Dorian - FNEGE |

Vidéos de la même thématique

Chaque année en France, le nombre de sites marchands augmente en moyenne de 5 à 10 %. Il est actuellement de 220000. Face à une telle croissance, comment réussir à se différencier durablement ?
LEMOINE Jean-François - ESSCA |
BOUEBDALLAH Najla - Excelia Business School |
AJILI BEN YOUSSEF Wissem - EM Normandie |
Malgré les performances avérées des méthodes modernes d’intelligence artificielles, peu de travaux s’intéressent aux impacts environnementaux liés à la quantité de ressources nécessaires à l’entrainement et à l’usage de ces modèles. Ceci est très alarmant, lorsqu’on sait que le réchauffement climatique est une menace majeure qui met en péril notre planète et nos sociétés. Ainsi, nous abordons globalement dans ce travail la question de la mesure de l’empreinte carbone des modèles d’intelligence artificielle. Plus précisément nous considérons le cas des modèles visant à réduire les émissions de CO2. Pour de tels modèles, nous proposons de mesurer leurs impacts négatifs (quantité CO2 émise par l’entrainement et l’usage des modèles), et leurs impacts positifs (quantité de CO2 non émise du fait de l’usage des modèles). Les évaluations réalisées démontrent que l’empreinte carbone générée par l’entrainement et l’usage des modèles d’intelligence artificielle est globalement non-négligeable. Ainsi, les nouvelles métriques que nous proposons peuvent permettre d’évaluer et de comparer l’impact environnemental de ces modèles, au-delà des métriques usuelles d’évaluation des performances prédictives.
TCHUENTE Dieudonné - TBS Education |
Digital technologies can create confusion among donors in the humanitarian supply chain (HSC), leading to uncertainty about their use. While resilience in HSCs has been widely studied, antifragility has not. This study examines how donor confidence in digital technologies impacts antifragility in HSCs through their application in sourcing, material flow, and distribution, with trust in digital technologies and perceived effective digital technology governance as moderating factors. Using resource dependence theory, data from 296 NGOs were analyzed with partial least squares–based structural equation modeling (PLS-SEM). The findings show that digital technology application is crucial for building an antifragile HSC and that donor confidence and trust in digital technologies are essential. NGOs should focus on enhancing trust and governance perception to facilitate digital transformation in HSCs.
BAG Surajit - EMLV |

S'abonner aux vidéos FNEGE MEDIAS