Building Credible Brands in (Post-)Globalizing Markets

832 vues

Les consommateurs des marchés occidentaux sont de plus en plus critiques à l’égard de la mondialisation et reviennent à des valeurs locales. Les entreprises doivent donc décider si elles veulent poursuivre des stratégies de marques mondiales et/ou rajeunir des stratégies de marques locales. Pour explorer les implications de la mondialisation des marchés sur les préférences des consommateurs, nous utilisons la théorie du signal afin d’étudier les rôles de la globalité perçue vs. de la localité perçue de la marque en tant que signaux de crédibilité de la marque, des effets associés en aval et des conditions limites d’application. Cette étude est réalisée dans deux pays ayant des niveaux de mondialisation différents. Sur les marchés mondialisés, la globalité perçue de la marque est un signal de crédibilité de la marque plus faible que la localité perçue de la marque, alors que sur les marchés en voie de mondialisation, les deux signaux sont d’égale importance.

Mots clés

Vidéos de la même institution

03:13
Les technologies de l'information et de la communication représentent une part croissante des émissions mondiales de gaz à effet de serre et les initiatives prises par les géants du numérique pour maîtriser leur impact ne peuvent suffire à contrebalancer les effets de la digitalisation de nos société. Les consommateurs doivent donc faire évoluer leurs pratiques et notre recherche cherche à expliquer les raisons qui expliquent qu’ils acceptent ou n’acceptent pas cette responsabilité. A travers une étude qualitative et deux études quantitatives, cette recherche montre que les consommateurs sont peu conscients des répercussions environnementales d'Internet et tendent à rejeter leur responsabilité car l’utilisation d’Internet est de plus en plus imbriquée dans le quotidien.
BERTRANDIAS Laurent - Toulouse Business School |
ELGAAIED-GAMBIER Leila - Toulouse Business School |
08:15
L'intelligence artificielle (IA) pourrait sans doute être l'une des technologies les plus perturbante du 21e siècle. Elle dispose en effet d’un potentiel de transformation important pour tous les aspects de la société. Se préparer à une « bonne société » axée sur l’IA est devenu un sujet brûlant, avec un intérêt croissant tant du public que du monde scientifique notamment par rapport aux principes, politiques et cadres éthiques nécessaires à la société. Ceci avec un accent marqué sur les avantages de l'IA dans un contexte où les risques liés à son utilisation seront minimes. Sur la base d'une analyse bibliométrique de 40147 documents extraits de la base de données Web of Science, cette étude explore l’état de développement de la recherche en IA.
FOSSO WAMBA Samuel - Toulouse Business School |
05:14
Au cours des 15 dernières années, le concept des écosystèmes suscite un intérêt croissant avec une accélération d’initiatives pour créer des écosystèmes entrepreneuriaux efficaces et durables. Cependant, le succès de l’écosystème a incité la multiplication d’acteurs et des interrogations sur leur efficacité et contribution. Cette recherche fournit une compréhension transversale de dynamiques stratégiques et propose une grille d’analyse de différenciation des acteurs de l’écosystème en se basant sur la théorie de l’alignement stratégique et sur une étude qualitative de 48 entretiens auprès de principaux acteurs de l’écosystème entrepreneurial.
THEODORAKI Christina - Toulouse Business School |
03:23
L’écosystème entrepreneurial est défini comme un ensemble d’acteurs interconnectés, d’institutions et de processus qui interagissent pour renforcer l’entrepreneuriat au sein de l’environnement local. Cette notion représente les différents groupements d’acteurs (publics ou privés, institutions et entreprises, universités) et de facteurs qui définissent le milieu dans lequel les acteurs évoluent en constante interaction. Ainsi, un écosystème entrepreneurial permet de comprendre comment ces différents facteurs interagissent pour favoriser l’entrepreneuriat dans une région ou un pays.
THEODORAKI Christina - Toulouse Business School |

Vidéos de la même Thématique

00:00
Dans une industrie de l’accompagnement entrepreneurial de plus en plus concurrentielle, les incubateurs font face à de nombreuses menaces.
SAMMUT Sylvie - PEPITE France |
00:00
Le principe de prix juste constitue l’un des piliers du commerce équitable (CE) depuis ses origines. Dans la littérature, cette question est généralement abordée sous l’angle des producteurs : sont-ils rémunérés correctement pour leur travail ? La présente recherche se propose d’explorer la justice liée au prix en se plaçant du point de vue des consommateurs: le prix qu’ils paient pour les produits du CE leur semble-t-il juste ?
DEKHILI Sihem - EM Strasbourg |
00:00
La notion de confiance est au cœur des travaux académiques sur les relations inter-entreprises. Elle est considérée comme un composant essentiel de la réussite de tout projet impliquant plus d’une organisation – que ce soit pour une relation marchande classique ou pour innover.
SERVAJEAN-HILST Romaric - KEDGE |
00:00
En trois mots les Achats sont les gestionnaires des ressources externes de leur organisation. Les achats sont d’abord les plus gros postes de dépenses dans la plupart des entreprises. Ils représentent entre 30 et 90% du compte de résultats.
SERVAJEAN-HILST Romaric - KEDGE |

S'abonner aux vidéos