Recherche par mots clés

Recherche par mots clés

Établissements

Établissements

Auteurs

Auteurs

Thématiques

Thématiques

Formats

Formats

Types de média

Types de média

Dico du management

Dico du management

Trier par

Trier par
Définir une identité visuelle, c’est parvenir à concrétiser en éléments graphiques (signes, couleurs, formes, polices, etc.) l’identité d’une marque, pour la distinguer de ses concurrents. Elle repose avant tout sur la création d’un logotype mais aussi sur l’élaboration d’une charte graphique qui donnent sens au projet de l’identité de la marque. Tout l’enjeu de la démarche consiste à donner naissance à un univers visuel en parfaite cohérence avec l’essence de la marque et à ses produits ou services.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
02:36
Définir une identité visuelle, c’est parvenir à concrétiser en éléments graphiques (signes, couleurs, formes, polices, etc.) l’identité d’une marque, pour la distinguer de ses concurrents. Elle repose avant tout sur la création d’un logotype mais aussi sur l’élaboration d’une charte graphique qui donnent sens au projet de l’identité de la marque. Tout l’enjeu de la démarche consiste à donner naissance à un univers visuel en parfaite cohérence avec l’essence de la marque et à ses produits ou services.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
Le terme « GAFAM » représente aujourd’hui les 5 plus grandes entreprises nord-américaines qui dominent et contrôlent en partie le marché du numérique dont l’intelligence artificielle. Au début on citait les GAFA : G pour Google, A pour Apple, F pour Facebook, A pour Amazon puis le M pour Microsoft s’est rajouté. Les GAFAM ont souvent été nommées « les big 5 » car elles sont comparées pour leur force et leur intelligence aux 5 espèces animales et sauvages les plus emblématiques. Les GAFAM qui sont originaires de la Silicon Valley en Californie sont en concurrences avec les NATU. Un autre acronyme pour désigner Netflix, Airbnb, Tesla, Uber.
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
02:43
Le terme « GAFAM » représente aujourd’hui les 5 plus grandes entreprises nord-américaines qui dominent et contrôlent en partie le marché du numérique dont l’intelligence artificielle. Au début on citait les GAFA : G pour Google, A pour Apple, F pour Facebook, A pour Amazon puis le M pour Microsoft s’est rajouté. Les GAFAM ont souvent été nommées « les big 5 » car elles sont comparées pour leur force et leur intelligence aux 5 espèces animales et sauvages les plus emblématiques. Les GAFAM qui sont originaires de la Silicon Valley en Californie sont en concurrences avec les NATU. Un autre acronyme pour désigner Netflix, Airbnb, Tesla, Uber.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
Le co-branding désigne un partenariat entre marques pour valoriser une action commune de communication ou de marketing. L’opération de co-branding commence généralement par l’analyse de la clientèle-cible qui se doit être la même pour chaque marque. En second lieu, vient la contractualisation du partenariat qui indique de quelle façon, chacune des entreprises, va promouvoir son produit ou son service. La question peut aussi se poser de rajouter des référents : des célébrités comme des stars, des influenceurs ou toutes autres personnes pouvant avoir un impact sur l’acte d’achat des consommateurs. La décision de présenter ce co-branding, sous une même forme de support de communication ou de marketing est aussi essentielle. Enfin, il s’agit de décider d’un espace commun d’exploitation, le lieu où va s’afficher ce co-branding ou le contexte dans lequel vont se prendre les photographies immortalisant cet instant.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
03:18
Le co-branding désigne un partenariat entre marques pour valoriser une action commune de communication ou de marketing. L’opération de co-branding commence généralement par l’analyse de la clientèle-cible qui se doit être la même pour chaque marque. En second lieu, vient la contractualisation du partenariat qui indique de quelle façon, chacune des entreprises, va promouvoir son produit ou son service. La question peut aussi se poser de rajouter des référents : des célébrités comme des stars, des influenceurs ou toutes autres personnes pouvant avoir un impact sur l’acte d’achat des consommateurs. La décision de présenter ce co-branding, sous une même forme de support de communication ou de marketing est aussi essentielle. Enfin, il s’agit de décider d’un espace commun d’exploitation, le lieu où va s’afficher ce co-branding ou le contexte dans lequel vont se prendre les photographies immortalisant cet instant.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
Le personal branding permet de créer une image de marque personnelle visible. Travailler son image personnelle, on le fait toutes et tous volontairement ou pas. « Moi » est une marque, chacun d’entre nous est une marque unique qu’on peut mettre en avant et valoriser, particulièrement sur le numérique. C’est tout l’enjeu de l’e-reputation de soi sur les plateformes digitales.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
03:05
Le brand manager ou responsable de marque gère et développe la notoriété d’une ou plusieurs marques sur l’ensemble des médias physiques ou en ligne. Son périmètre d’action est donc multicanal en activant tous les outils de veille et technique de gestion de l’e-réputation, réseaux sociaux y compris. Il veille à garantir la cohérence de la marque avec la stratégie globale de l’entreprise. La multiplication des réseaux sociaux et des plateformes digitales a poussé les brand managers à redoubler de vigilance quant à la façon dont l’identité de marque allait être distillée dans les contenus.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
03:24
Les enjeux environnementaux et sociaux préoccupent de plus en plus les professionnels du marketing et s’intègrent dans la discipline. Aussi, une impulsion politique en faveur de programmes d’enseignement qui incluent le sujet de la durabilité a récemment été lancée. Cet ouvrage répond à ces besoins en proposant des cas en marketing durable. Les 10 études de cas corrigées, correspondant à des situations réelles, illustrent les manières d’intégrer les enjeux environnementaux et sociaux en marketing et précisent ce que recouvre le marketing durable. L’ouvrage est structuré autour de trois thèmes complémentaires : la durabilité des stratégies de marque, la circularité et le localisme, et la communication responsable.
DEKHILI Sihem - ESSCA |
Les codes professionnels sont un ensemble de règles au travail. Deux familles de codes sont universelles, la civilité et la responsabilité. Trois familles sont propres à l’employeur et au poste : l’étiquette, les codes hiérarchiques et les valeurs. Les codes hiérarchiques prennent la forme de quatre dimensions, distance, autonomie, évaluation, et communication directe ou indirecte. Les écarts entre préférences personnelles et exigences locales déterminent le risque et l’effort d’intégration.
DIVINE Marc - AUNEGE |
03:54
Que peut-il se passer dans 5, 10, 15, 20 ou 50 ans ? Est-ce possible de le savoir ? Oui et non ! - Non, il n’est pas possible de savoir avec exactitude ce qui va se passer dans l’avenir tant le monde est incertain aujourd’hui. La prospective n’est pas un art divinatoire. - Oui, il est possible de mener une réflexion rigoureuse pour se projeter dans le futur et identifier différentes hypothèses plausibles d’évolution. On parle de futurs possibles.
MICHAUX Valéry - NEOMA Business School |
03:49
Les codes professionnels sont un ensemble de règles au travail. Deux familles de codes sont universelles, la civilité et la responsabilité. Trois familles sont propres à l’employeur et au poste : l’étiquette, les codes hiérarchiques et les valeurs. Les codes hiérarchiques prennent la forme de quatre dimensions, distance, autonomie, évaluation, et communication directe ou indirecte. Les écarts entre préférences personnelles et exigences locales déterminent le risque et l’effort d’intégration. L’adoption de ces codes mérite une vigilance des entreprises et une sensibilisation des étudiants, car les deux tiers des jeunes subissent un choc culturel à leur premier emploi.
DIVINE Marc - AUNEGE |