Vidéos et podcasts
en Gestion et Management

Recherche par mots clés

Recherche par mots clés

Établissements

Établissements

Auteurs

Auteurs

Thématique

Thématique

Formats

Formats

Types de média

Types de média

Trier par

Trier par
02:58
La sémiotique et la sémiologie renvoient à l’étude des signes. Non seulement la production d’un signe mais aussi l’analyse de son sens, son système : sa relation dans différents contextes et aussi la façon dont on interprète ces signes. Chaque entreprise qui débute doit prêter attention à la sémiotique. Par exemple, le logotype, le logo qui va représenter la compagnie ou la marque peut être considéré comme un signe.
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |
01:56
Le terme de « fusion-acquisition » désigne une opération économique et financière par laquelle une société prend le contrôle d’une autre société pour, à terme, s’unir avec elle et ne plus former qu’une seule entité. La fusion-acquisition est aussi souvent appelée « M & A », pour Mergers and acquisitions.
DOURNAUX Marianne - IAE Paris |
03:55
Dans la continuité des précédents travaux dédiés aux PME et d’ETI, Bpifrance Le Lab a interrogé 1 640 dirigeants sur leur équilibre entre vie familiale et gestion de l’entreprise. Malgré une charge de travail importante 79 % des dirigeants et dirigeantes sondés se disent satisfaits de la manière dont ils concilient leurs vies de famille et d’entrepreneur. Pour la majorité de ces chef(fe)s d'entreprise, le cercle familial s'avère être un ingrédient indispensable à la réussite de leur entreprise, malgré les éventuelles incompatibilités entre les besoins du foyer et ceux de la PME-ETI. Dans ce contexte, certains profils doivent relever plus de défis que d’autres pour concilier vies personnelle et entrepreneuriale notamment les femmes dirigeantes plus exposées à la porosité entre ces 2 mondes.
BASTIN Thomas - BPI France Le Lab |
03:40
Les commerces de proximité subissent depuis vingt ans la concurrence de la vente en ligne et des grandes chaînes. Ils ont su s’adapter à cette nouvelle donne concurrentielle par diverse stratégies, principalement la stratégie phygitale et l’action collective. Cette agilité stratégique et cette plasticité organisationnelle leur ont donné les moyens de se renouveler.
PIOVESAN David - iaelyon School of Management |
04:20
La finance entrepreneuriale s’intéresse à la levée de ressources financières pour les jeunes entreprises. Outre les proches (les anglo-saxons parlent de love money) qui, pour des raisons affectives, sont souvent les premiers contributeurs aux jeunes aventures entrepreneuriales et les divers programmes d’aides publiques, on trouve surtout des investisseurs en fonds propres. Ceux-ci peuvent se classer en trois catégories : le capital risque (ou venture capital), les business angels, et la foule qui peut intervenir à travers des plateformes de equity-based crowdunding. Il est à noter que, compte tenu de leur expérience, de leur compétences et connaissances spécifiques, certains de ses acteurs contribuent davantage que simplement de l’argent aux jeunes entreprises.
WIRTZ Peter - iaelyon School of Management |
03:29
Innover, c’est introduire un nouveau produit, service ou une nouvelle organisation dans nos vies pour résoudre des problèmes que nous pouvons rencontrer au quotidien : au travail, dans la rue, à la maison... Pour une entreprise, innover est aujourd’hui nécessaire pour croître et se démarquer. Il faut donc considérer l’expérience utilisateur de notre produit, prendre en compte les besoins d'un utilisateur particulier, comme vous et moi, dans un contexte donné.
ROYER Charles-Eliott - IAE Lille |
03:54
Les institutions financières sociales ont pour objectif de financer des projets sociaux. Des exemples de telles institutions sont les fondations, les institutions de microfinance, les plateformes de financement participatif, les coopératives de crédit, ou encore les banques sociales ou éthiques. Leurs modes opératoires sont très variées : les fondations réalisent des dons, alors que les banques sociales octroient des crédits. Les institutions financières sociales prennent leurs décisions d’investissement et de financement en s’appuyant sur des critères sociaux, environnementaux et économiques.
COZARENCO Anastasia - MONTPELLIER Business School |
L’écosystème entrepreneurial est défini comme un ensemble d’acteurs interconnectés, d’institutions et de processus qui interagissent pour renforcer l’entrepreneuriat au sein de l’environnement local. Cette notion représente les différents groupements d’acteurs (publics ou privés, institutions et entreprises, universités) et de facteurs qui définissent le milieu dans lequel les acteurs évoluent en constante interaction.
THEODORAKI Christina - TBS Education |
Au cours des 15 dernières années, le concept des écosystèmes suscite un intérêt croissant avec une accélération d’initiatives pour créer des écosystèmes entrepreneuriaux efficaces et durables. Cependant, le succès de l’écosystème a incité la multiplication d’acteurs et des interrogations sur leur efficacité et contribution.
THEODORAKI Christina - TBS Education |
La France compte, chaque année, entre 50.000 et 60.000 défaillances d’entreprises et des centaines de milliers d’entrepreneurs en difficultés. L’un des principaux enjeux à résoudre repose sur la nécessaire modification du logiciel culturel des Français face à l’échec entrepreneurial, qui est souvent vécu comme une marque d’infâmie dans notre pays. Or, au lieu d’être stigmatisés, les patrons de TPE ont besoin d’accompagnement financier, juridique, stratégique et humain.
CUSIN Julien - IAE Bordeaux |
Il semble que les vertus de l’éducation entrepreneuriale fassent l’unanimité… Mais qu’en est-il réellement ? Autrement dit quelles sont les représentations imaginaires collectives associées à l’éducation entrepreneuriale (EE) en France par ses différentes parties prenantes (enseignants, étudiants, chercheurs, entrepreneurs, accompagnateurs, responsables d’école ou d’UFR) ?
BORNARD Fabienne - OMNES Education |
VERZAT Caroline - ESCP Business School |
Le modèle linéaire de l’innovation, qui fait l’hypothèse d’une relation unidirectionnelle allant de la science vers la technologie, est un cadre conceptuel très critiqué.
BALLANDONNE Matthieu - ESSCA |