Recherche par mots clés

Recherche par mots clés

Établissements

Établissements

Auteurs

Auteurs

Thématiques

Thématiques

Formats

Formats

Types de média

Types de média

Dico du management

Dico du management

Trier par

Trier par
00:00
Cette vidéo présente les trois modes de raisonnements scientifiques, à savoir l’induction, la déduction et l’abduction. Repérer le type de raisonnement utilisé dans un article ou un rapport de recherche permet de mieux comprendre les présupposés du chercheur et sa stratégie argumentative.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
00:00
On entend par culture d’entreprise, l’ensemble des manières de penser, de sentir et d’agir qui sont communes aux membres d’une même organisation. La culture d’entreprise correspond à un cadre de pensée, à un système de valeurs et de règles relativement organisé qui sont partagées par l’ensemble des acteurs de l’entreprise. Elle englobe les valeurs, les croyances, les postulats, les attitudes et les normes communes à ceux qui travaillent dans une même organisation.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
L’étude des biais cognitifs fait l’objet de nombreux travaux en psychologie cognitive, en psychologie sociale et plus généralement dans les sciences cognitives et trouve de nombreuses applications dans le champ de la gestion, notamment lorsqu’on étudie les processus de décision. Un biais cognitif correspond à une déviation dans le traitement cognitif d’une information.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
Alors que la théorie de l’agence suggère que les dirigeants entendent tirer parti de leurs rentes de positions pour maximiser leurs intérêts personnels, la théorie de l’intendance énonce au contraire que ces derniers chercheront avant tout à aligner leurs intérêts avec ceux des autres parties prenantes.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
La procrastination est un terme utilisé en psychologie qui trouve une application concrète et directe dans le champ de la gestion. Elle renvoie à l’habitude pour une personne, de reporter à plus tard des tâches ou des activités considérées comme essentielles, et de les remplacer par des activités de moindre importance.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
La théorie de l’acteur réseau s’inscrit dans les travaux en sociologie de la traduction. Elle met au cœur de l’analyse les relations entre sciences, technique et société. L’idée de réseau consiste ici rassembler des humains (direction, utilisateurs, prestataires…) et des « non-humains » (objets, technologies, outils, lieux, dispositifs) lesquels vont agir soit comme médiateurs ou intermédiaires les uns avec les autres au service de l’innovation et de la société.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
07:52
L'étude des biais cognitifs fait l'objet de nombreux travaux en psychologie cognitive, en psychologie sociale et plus généralement dans les sciences cognitives et trouve de nombreuses applications dans le champ de la gestion, notamment lorsqu’on étudie les processus de décision. Un biais cognitif correspond à une déviation dans le traitement cognitif d'une information. Il fait référence à une déviation systématique de la pensée logique et rationnelle par rapport à la réalité et peut donc conduire à d’importantes erreurs en matière d’évaluation, de jugement et de prise de décision.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
04:41
La théorie de l’acteur réseau s’inscrit dans les travaux en sociologie de la traduction. Elle met au cœur de l’analyse les relations entre sciences, technique et société. L’idée de réseau consiste ici rassembler des humains (direction, utilisateurs, prestataires…) et des « non-humains » (objets, technologies, outils, lieux, dispositifs) lesquels vont agir soit comme médiateurs ou intermédiaires les uns avec les autres au service de l’innovation et de la société. Ces travaux de recherche se révèlent particulièrement utiles pour développer de nouveaux modes de direction et d'action dans les organisations, spécialement sur les questions d'innovation.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
05:43
Alors que la théorie de l'agence suggère que les dirigeants entendent tirer parti de leurs rentes de positions pour maximiser leurs intérêts personnels, la théorie de l'intendance énonce au contraire que ces derniers chercheront avant tout à aligner leurs intérêts avec ceux des autres parties prenantes. L’approche «stewardship theory» ou théorie de l’intendance entend ainsi montrer que dans certaines situations, l'altruisme peut également être un moyen de réduire les coûts d'agence (contrôle, surveillance, coordination...) et de permettre de résoudre les conflits dans l’entreprise. Selon cette perspective, il n'y a donc pas nécessairement de divergence d'intérêts entre les dirigeants et les actionnaires.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
05:17
La procrastination est un terme utilisé en psychologie qui trouve une application concrète et directe dans le champ de la gestion. Elle renvoie à l'habitude pour une personne, de reporter à plus tard des tâches ou des activités considérées comme essentielles, et de les remplacer par des activités de moindre importance. Face à une échéance imminente, l'individu va ainsi adopter un comportement étrange et inadapté, qui peut par exemple se traduire par une fuite en avant ou de l'impulsivité dysfonctionnelle.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
04:18
On entend par culture d’entreprise, l’ensemble des manières de penser, de sentir et d’agir qui sont communes aux membres d’une même organisation. La culture d’entreprise correspond à un cadre de pensée, à un système de valeurs et de règles relativement organisé qui sont partagées par l’ensemble des acteurs de l’entreprise. Elle englobe les valeurs, les croyances, les postulats, les attitudes et les normes communes à ceux qui travaillent dans une même organisation.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
05:08
Cette vidéo présente les trois modes de raisonnements scientifiques, à savoir l'induction, la déduction et l'abduction. Repérer le type de raisonnement utilisé dans un article ou un rapport de recherche permet de mieux comprendre les présupposés du chercheur et sa stratégie argumentative.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |