Management des Achats
Management des Achats
Qu’est-ce que le Up selling ?
Loading
/

8 écoutes

Partager

Qu’est-ce que le Up selling ?

Vous souhaitez souscrire à l’abonnement d’un service de streaming vidéo, mais celui-ci vous propose plusieurs tarifs pour une qualité de services différents : Une offre d’accès très bas prix mais incluant de la publicité, une offre à un prix supérieur qui propose des services supplémentaires et enfin une offre premium tout inclus. Bienvenue dans la stratégie Up selling.

Mots clés

Médias de la même institution

Les définitions académiques des fintechs sont basées sur des recherches antérieures ou sur des rapports d’organismes de régulation et de cabinets de conseil. En interrogeant directement 10 acteurs de la fintech et de la banque, cette étude compare la perception des fintechs par les chercheurs avec la réalité vécue par les professionnels interrogés. Notre définition est fortement inspirée de la perception des fondateurs de fintechs. Elle met davantage l’accent sur la notion d’innovation d’usage centrée sur le client (vs innovation technologique) et sur une vision entrepreneuriale des fintechs, plus indépendants des acteurs en place.
ELABIDI Houda - ISTEC Business School |
Présenter les 4 C du marketing nous amène à revenir un peu à l’origine du mix marketing et donc à aborder rapidement les 4 P. En effet, dans les années 60 Jérôme Mc Carthy présente les 4 P comme les 4 éléments clefs à considérer pour élaborer la stratégie marketing d’une entreprise. Le mix Marketing, les 4 P, pourrait se résumer à ces 4 questions : Quel Produit ? à quel Prix ? avec quelle Politique de Distribution (Place en anglais) ? et quelle Promotion mettre en œuvre pour vendre le produit ?
BOUCHER Ronald - ISTEC Business School |
Vous avez surement déjà vécu une expérience similaire à celle de millions de consommateurs sur un site internet ou un magasin traditionnel : le Cross selling. Souvenez vous du vendeur de chaussures qui vous propose en plus de cette nouvelle paire de chaussures, le cirage, des lacets supplémentaires de couleurs ou la bombe imperméabilisante. Sur internet, le site qui vous propose en plus de votre livre, les tomes suivants en vous faisant une offre commerciale intéressante financièrement. Ces deux exemples relèvent de stratégies Cross selling.
BOUCHER Ronald - ISTEC Business School |
Le taux de rebonds aussi appelé Bounce Rate correspond au nombre d’internautes qui sont sortis d’un site internet dès la première page du site. Pour cela, il est important de comprendre ce que l’on entend par première page d’un site web. La première page d’un site n’est pas forcément la page d’accueil ou home page comme on pourrait le penser, elle peut aussi être ce que l’on nomme une « page d’atterrissage » ou « Landing page ».
BOUCHER Ronald - ISTEC Business School |

Médias de la même thématique

Présenter les 4 C du marketing nous amène à revenir un peu à l’origine du mix marketing et donc à aborder rapidement les 4 P. En effet, dans les années 60 Jérôme Mc Carthy présente les 4 P comme les 4 éléments clefs à considérer pour élaborer la stratégie marketing d’une entreprise. Le mix Marketing, les 4 P, pourrait se résumer à ces 4 questions : Quel Produit ? à quel Prix ? avec quelle Politique de Distribution (Place en anglais) ? et quelle Promotion mettre en œuvre pour vendre le produit ?
BOUCHER Ronald - ISTEC Business School |
Vous avez surement déjà vécu une expérience similaire à celle de millions de consommateurs sur un site internet ou un magasin traditionnel : le Cross selling. Souvenez vous du vendeur de chaussures qui vous propose en plus de cette nouvelle paire de chaussures, le cirage, des lacets supplémentaires de couleurs ou la bombe imperméabilisante. Sur internet, le site qui vous propose en plus de votre livre, les tomes suivants en vous faisant une offre commerciale intéressante financièrement. Ces deux exemples relèvent de stratégies Cross selling.
BOUCHER Ronald - ISTEC Business School |
Le SCM (Supply Chain Management ou Management de la Chaîne Logistique) couvre l’ensemble des activités liées au macro-processus industriel de l’entreprise. Il englobe ainsi toutes les activités qui participent à la création et à la fabrication des produits commercialisés par l’entreprise (achats, approvisionnement, production, ADV, distribution, logistique).
AGERON Blandine - IAE Grenoble |
LAVASTRE Olivier - IAE Grenoble |
Selon Baines et Lightfoot, la servicisation peut être considérée comme la transformation de la simple vente de produits à la vente d'une combinaison intégrée de produits et de services qui apporte de la valeur aux clients. Ces services associés aux produits peuvent être des services classiques et basiques (comme le service après-vente, la maintenance ou le financement) et des offres avancées plus complexes (comme la disponibilité de composants, la personnalisation de produits...
AGERON Blandine - IAE Grenoble |
LAVASTRE Olivier - IAE Grenoble |

Découvrez nos podcasts