Enseignement supérieur de Management
Enseignement supérieur de Management
Les apports de S. Moscovici en Sciences de gestion: le cas des fusions-acquisitions
/

21 écoutes

Les apports de S. Moscovici en Sciences de gestion: le cas des fusions-acquisitions

Afin de comprendre comment les entreprises parviennent à favoriser des approches innovantes dans le cas de fusions acquisitions, nous proposons une lecture des dynamiques intergroupes et de l’influence des minorités actives dans le cadre de ce processus, telles que les définit Serge Moscovici en psychologie sociale.

Mots clés

Médias de la même institution

00:00
Cette vidéo présente les trois modes de raisonnements scientifiques, à savoir l’induction, la déduction et l’abduction. Repérer le type de raisonnement utilisé dans un article ou un rapport de recherche permet de mieux comprendre les présupposés du chercheur et sa stratégie argumentative.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
00:00
On entend par culture d’entreprise, l’ensemble des manières de penser, de sentir et d’agir qui sont communes aux membres d’une même organisation. La culture d’entreprise correspond à un cadre de pensée, à un système de valeurs et de règles relativement organisé qui sont partagées par l’ensemble des acteurs de l’entreprise. Elle englobe les valeurs, les croyances, les postulats, les attitudes et les normes communes à ceux qui travaillent dans une même organisation.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
L’étude des biais cognitifs fait l’objet de nombreux travaux en psychologie cognitive, en psychologie sociale et plus généralement dans les sciences cognitives et trouve de nombreuses applications dans le champ de la gestion, notamment lorsqu’on étudie les processus de décision. Un biais cognitif correspond à une déviation dans le traitement cognitif d’une information.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |
La procrastination est un terme utilisé en psychologie qui trouve une application concrète et directe dans le champ de la gestion. Elle renvoie à l’habitude pour une personne, de reporter à plus tard des tâches ou des activités considérées comme essentielles, et de les remplacer par des activités de moindre importance.
MEIER Olivier - Université Paris Est IUTSF Sénart |

Médias de la même thématique

Les mécanismes de gouvernance ont potentiellement différentes fonctions et exercent, à travers ces fonctions, une influence sur la performance de l’organisation et la satisfaction de ses différentes parties prenantes. La fonction qui a historiquement retenu le plus d’attention dans les analyses de la gouvernance est la fonction dite disciplinaire.
WIRTZ Peter - iaelyon School of Management |
Selon l’approche cognitive, « gouverner la conduite du dirigeant » peut aussi s’opérer sur le mode d’un soutien dans l’acquisition de connaissances et de compétences, au lieu de simplement s’assurer que le dirigeant ne lèse pas les intérêts des autres parties prenantes, même si cette dernière fonction reste évidemment très importante.
WIRTZ Peter - iaelyon School of Management |
Un code de gouvernance est un ensemble de recommandations permettant, selon ses auteurs, de garantir la mise en œuvre de bonnes pratiques en matière d’organisation et de fonctionnement du conseil d’administration. On compte aujourd’hui plusieurs centaines de tels codes par le monde, parfois plusieurs par pays. C’est le cas de la France aujourd’hui, où le régulateur des marchés financiers admet deux codes : le code AFEP-MEDEF et le code Middlenext.
WIRTZ Peter - iaelyon School of Management |
Les transformations numériques et digitales de ces 20 dernières années ont totalement chamboulé les pratiques de ventes et les comportements des consommateurs. Face à ces bouleversements, la fonction de prescription, d’aide au choix des clients, a dû se réinventer et trouver de nouvelles formes plus en phase avec les enjeux d’aujourd’hui.
PIOVESAN David - iaelyon School of Management |

S'abonner aux vidéos