Management Stratégique
Management Stratégique
Comment les knowledge brokers aident à gérer la coopétition interne – Le cas d’Ubisoft
Loading
/

23 écoutes

Partager

Comment les knowledge brokers aident à gérer la coopétition interne – Le cas d’Ubisoft

Prix Syntec Conseil 2019 du Meilleur Article de Recherche en Management
Dans les grandes entreprises internationales, les business units sont souvent amenées à coopérer entre elles tout en développant en même temps des produits qui seront en concurrence. Cette situation, que l’on appelle de la coopétition interne, génère différentes tensions pour les business units. En étudiant le cas d’Ubisoft, nous montrons que les entreprises peuvent faire appel à des « knowledge brokers », c’est-à-dire une structure indépendante (souvent rattachée à la direction) pour gérer ces tensions et faciliter le transfert de connaissances dans l’organisation.

Mots clés

Médias de la même institution

Deuxième plus gros IAE de France derrière celui de Lyon, avec 4 400 étudiants depuis qu’il a fusionné avec deux autres entités universitaires en 2019, l’IAE de Lille est dirigé par Pascal Grandin, invité de ce 17e épisode du "Grand Oral AEF info x Fnege", le podcast d’entretiens avec les dirigeants de l’enseignement supérieur de gestion. Comment gère-t-on un surplus de moyens, issus de ressources propres, dans une université en déficit ? Comment tenir son rang face aux nombreuses grandes écoles de commerce lilloises ? Et quels sont les défis qui se posent à l’IAE de Lille dorénavant ?
GRANDIN Pascal - IAE Lille |
CABY Jérôme - IAE Paris-Sorbonne |
PIOVEZAN Sarah - FNEGE |
Caroline Roussel dirige l’Iéseg, école de commerce postbac de la Catho de Lille, depuis 2022, mais y a déjà effectué 20 ans de carrière. Invitée du 16e épisode du "Grand Oral AEF info x Fnege", elle revient sur les signes distinctifs de cette école très internationalisée, où tous les cursus sont proposés en anglais et où le staff compte 70 nationalités. Elle est interrogée sur l'avenir du format postbac en 5 ans à l'heure de la mode des bachelors, sur la typologie du recrutement étudiant de l'école, et sur le défi de l'ouverture sociale quand les coûts de scolarité atteignent 64500 euros sur l'ensemble du parcours "grande école". "On est face à des injonctions contradictoires et paradoxales de l’État", considère-t-elle à propos des attentes des pouvoirs publics et de leur faible soutien financier. 
ROUSSEL Caroline - FNEGE |
PIOVEZAN Sarah - FNEGE |
CABY Jérôme - IAE Paris-Sorbonne |
Le rapport pour la FNEGE sur le « Devenir des docteurs en management en France » révèle des points clés sur la mobilité géographique des docteurs en gestion. Il montre par exemple qu’un tiers des docteurs trouvent un poste dans leur ville de soutenance, et qu’au total, les deux tiers s’établissent à moins de 250 km de leur lieu de thèse. A l’international, il montre l’existence d’un axe de mobilité entre la France et les pays du Maghreb, reflétant des liens historiques forts avec les universités françaises. Le rapport révèle aussi une attente moyenne de 1,43 années pour décrocher ce premier poste, différente selon les sous-disciplines de gestion. Découvrez dans cette vidéo un focus sur les aspects de mobilité, et les autres aspects en lisant le rapport !
GRANDAZZI Albane - FNEGE |
GAILLARD Hugo - FNEGE |
Une école normande de 150 ans d’âge dont la moitié des effectifs sont dorénavant à Paris ? C’est le paradoxe de l’EM Normandie, qu’explique son DG, Elian Pilvin, dans le 15e épisode du Grand Oral AEF info x Fnege, le podcast des dirigeants de l’enseignement supérieur de gestion. Il revient sur le modèle économique précurseur de l’école, "postbac pluri-entrées" depuis 2005, qui "a changé la donne", et sur sa "croissance endogène" reposant sur des "activités connexes à son cœur de métier". Enfin, Elian Pilvin défend son choix d’implantation à Dubaï, malgré une image bling-bling et peu frugale.
PILVIN Elian - EM Normandie |
CABY Jérôme - IAE Paris-Sorbonne |
PIOVEZAN Sarah - FNEGE |

Médias de la même thématique

Le conseil d’administration est une structure de gouvernance collégiale chargée de superviser les activités d’une organisation. Composé de membres choisis pour leurs compétences, il agit en tant que représentant des actionnaires et veille à l’efficacité, à l’éthique et à la conformité de l’organisation. Ses responsabilités comprennent la définition de la stratégie et des objectifs, la surveillance des risques ainsi que la nomination et la supervision de la direction. Ses réunions permettent d’examiner les rapports et de prendre des décisions stratégiques. Cette structure est cruciale pour le succès à long terme de l’organisation, favorisant la transparence et la confiance.
BESANGER Serge - OMNES Education |
L’actif circulant, essentiel pour une entreprise ou une organisation, peut être rapidement converti en espèces pour soutenir les opérations courantes. Il comprend la trésorerie, les placements à court terme, les créances clients et les stocks, jouant un rôle vital dans la liquidité et la stabilité financière. Un équilibre entre liquidités et minimisation du capital immobilisé est crucial, nécessitant une gestion efficace avec des stratégies telles que l’optimisation des politiques de crédit et la rotation des stocks. Une gestion adéquate de l’actif circulant permet d’améliorer les performances et l’efficacité de l’entité considérée.
BESANGER Serge - OMNES Education |
Le coût marginal de production décrit la variation du coût total lorsque la production est augmentée d’une unité, jouant un rôle crucial dans les décisions de production et de fixation des prix. Il permet d’évaluer la rentabilité de produire une unité supplémentaire et guide les choix d’expansion ou de réduction de la production, ainsi que la détermination du prix optimal. Ce concept est lié au revenu marginal et au profit marginal, offrant un cadre pour évaluer la rentabilité et l’efficacité des processus de production.
BESANGER Serge - OMNES Education |
Chaque entreprise développe sa stratégie marketing en s’appuyant sur 4 valeurs internationales et minimum : le Produit, le Prix, la Promotion et la Place. Ce cadre de référence se nomme le marketing mix ou les 4P du marketing. Cette notion de 4P a évolué et se trouve aujourd’hui représentée par les 7P car se rajoutent : les Personnes, le Packaging et le Processus. Suivre chacune de ces étapes, permet à toutes les sociétés, qui offrent un produit ou un service, de créer la base de leur stratégie marketing afin de bien toucher leur cœur de cible.
AUBRUN Frédéric - OMNES Education |
JAUFFRET Marie-Nathalie - OMNES Education |

Découvrez nos podcasts