Ni marché, ni hiérarchie: l’approvisionnement concurrentiel

Ni marché, ni hiérarchie: l’approvisionnement concurrentiel
Catégorie(s) : Management public, Vidéos

Les grandes théories de la firme, la théorie des coûts de transaction et la théorie des ressources par exemple, utilisent généralement une dichotomie pour caractériser le mode de production des entreprises. Celles-ci peuvent en effet soit produire elle-même un bien, c’est la hiérarchie, ou externaliser la production du bien, c’est le marché. Pourtant beaucoup d’organisations utilisent les deux modes de gouvernance à la fois, une pratique que j’appelle l’approvisionnement concurrentiel. Cette vidéo a pour objectif d’expliquer cette pratique dans le cadre du secteur de l’eau en France.

The main theories of the firm, e.g. transaction costs economics and the resource-based view, usually use a dichotomy to explain the organization of production. Firms can directly produce the good, this is hierarchy, or externalize the production, this is the market. However, in reality, many firms use both governance modes at the same time, a practice named concurrent sourcing. This video explains this practice with the example of water public services in France.

En savoir plus

https://academic.oup.com/jpart/article/26/4/800/2223089

À propos de l'auteur

Nom(s) PORCHER Simon;
Institution(s) IAE de Paris;
Fonction(s) Maître de conférences HDR
Tags
  • organisation
  • théorie+des+coûts+de+transaction
  • eau
  • contrat
  • firme
  • approvisionnement+concurrentiel
  • marché
  • hiérarchie
  • théorie+des+ressources
  • capabilités
Selon les grandes théories de la firme, la théorie des coûts de transaction et la théorie des ressources, les entreprises ont deux façons de produire un bien. Soit elles le produisent elles-même, soit elles externalisent la production. Cependant, de nombreuses entreprises font les deux à la fois, ce que Simon Porcher appelle l'approvisionnement concurrentiel. Cette pratique s'explique notamment par deux séries d'hypothèses développées dans le cadre de la théorie des firmes : les entreprises faisant face à de faibles coûts de transaction et ayant de l'expérience en matière de négociation de contrats, utilisent plus l'approvisionnement concurrentiel. Il illustre ses propos par l'exemple du secteur de l'eau régi par les municipalités françaises . Simon Porcher constate par ailleurs que ce dernier permet de s'adapter aux variations de la demande.