[Série – Face à la crise Covid-19] Les firmes européennes seraient les principales victimes d’une déglobalisation

[Série – Face à la crise Covid-19] Les firmes européennes seraient les principales victimes d’une déglobalisation

Dans une vidéo inspirée par l’impact paper qu’il a rédigé dans le cadre de la série « Managing a Post-Covid19 Era » de ESCP Business School, le professeur Régis Coeurderoy explique que nous pouvons bien sûr discuter des vertus de la dé-globalisation, mais qu’il faut rester conscient d’une chose : si un tel mouvement venait à se déclencher de manière conséquente, ce sont d’abord les entreprises européennes qui en souffriraient le plus.

À propos de l'auteur

Nom(s) COEURDEROY Régis;
Institution(s) ESCP;
Fonction(s) Professeur
Tags
  • ESCP
  • Déglobalisation
  • Dé-globalisation
  • Coeurderoy