Les femmes entrepreneurs en France

Les femmes entrepreneurs en France

Notre objectif est de faire la lumière sur la réalité des femmes entrepreneurs et d’expliquer leur sous-représentation (30%) dans le contexte institutionnel et socio-culturel spécifique français. A partir du cadre théorique des « 5M » (Marché, Management, Monnaie, Maternité, Méso et Macro-environnement), nous en déduisons trois hypothèses testées empiriquement sur un échantillon de 48 251 entrepreneurs (base de données 2009 de SINE).
Nos résultats montrent quelques divergences et des similitudes entre hommes et femmes, ainsi qu’entre femmes et mères, démontrant l’impact de la « Maternité » et des « Méso et Macro environnement » sur les « 3M ». Nos résultats appellent à une redéfinition des concepts et des mesures classiques en entrepreneuriat.

Despite supposedly supportive institutions and quasi-gender equality in employment rate, only 30% of French entrepreneurs are women. Using the 5Ms framework, we illustrate and explain the entrepreneurship gender gap in the French institutional context.
To this end, we worked with a quantitative study using the large SINE database, which contains information on 48,251 new entrepreneurs.
Although women are still mostly confined to traditionally gendered sectors and start smaller projects despite seemingly unconstrained access to finance, they outperform men in terms of management but fail to get outside support. However, mothers conversely struggle to get finance but innovate in sales, products and service. Our results call for a redefinition of classical concepts and measurements in entrepreneurship.

En savoir plus

https://kedge.edu/annuaire/katia-richomme-huet

https://www.inderscienceonline.com/doi/abs/10.1504/IJESB.2017.081034

À propos de l'auteur

Nom(s) RICHOMME-HUET Katia;
Institution(s) Kedge Business School;
Fonction(s) Professeur
Tags
  • Entrepreneuriat
  • innovation
  • Femmes+entrepreneurs
  • Mères+entrepreneurs
  • Maternité
  • Ecarts+hommes-femmes
  • Soutien+financier
  • Soutien+extérieur
  • Performance+managériale
"Par ces études, il apparaît que malgré les nombreux dispositifs de l'état visant à faciliter l'accès à l'entrepreneuriat pour les femmes, la part de celles-ci stagne. En effet, elles ne représentent qu'un tiers des entrepreneurs et cette proportion diminue encore pour les mères. Si 57% des entrepreneurs ont des enfants, seuls 18% sont des mamans entrepreneurs. En se basant sur un échantillon de 48 251 entrepreneurs, ces études ont tenté de comprendre ce qui explique la part des femmes entrepreneurs en France, notamment en étudiant les trois éléments centraux de la réussite entrepreneuriale : accès au marché, à la monnaie et aux compétences. On constate que bien que les femmes se restreignent en terme de secteurs d'activité, elles semblent pourtant parfois plus adaptées que les hommes. Par exemple, les mères apparaissent plus innovantes que les autres entrepreneurs. Vis-à-vis de la monnaie, les femmes entrepreneurs semblent également se distinguer puisqu'elles ont besoin de significativement moins de fonds pour démarrer leur activité."