« Je n’ai pas le temps d’avoir des back-up »

« Je n’ai pas le temps d’avoir des back-up »

Résultats d’une étude sur le comportement de cybersécurité
Intervention lors de la conférence FNEGE-PwC du 6 juin 2019 « Cybersécurité & Management – L’affaire de tous : du technicien au manager… »
Le facteur humain est le maillon faible de la cybersécurité. En effet, près d’un tiers des Français ne se sentent pas capables de se projeter contre les cyber-attaques.
Bertrand VENARD présente sa recherche qualitative, proposée grâce à un panel de 200 étudiants.
Les résultats montrent que la plupart des jeunes sont novices face aux attaques sur Internet et qu’aucun d’entre eux ne dispose d’un back-up pour récupérer les données en cas d’attaques.
Heureusement, un phénomène de « gardiennage » existe. C’est un concept qui consiste à dire qu’il peut y avoir des tierces personnes dans l’entourage qui protègent les étudiants dans ces comportements à risques en les sensibilisant (les membres de la famille, les pairs…).

En savoir plus

À propos de l'auteur

Nom(s) VENARD Bertrand;
Institution(s) University of Oxford; Audencia Business School;
Fonction(s) Professeur
Tags
  • recherche
  • humain
  • influence
  • étudiants
  • attaques
  • conscience
  • pairs
  • back-up
  • maillon