Vidéos et podcasts
en Gestion et Management

LIRSA-CNAM

"Le Laboratoire interdisciplinaire de recherche en sciences de l'action (Lirsa) (EA 4603) regroupe environ 120 chercheur.euse.s et près de 80 doctorant.e.s et couvre un large spectre d’objets de recherche et de méthodologies sur l’action organisée, finalisée et évaluée. Il regroupe des chercheur.euse.s principalement en sciences de gestion, en sciences économiques et en droit, ainsi que dans des disciplines connexes. Il est structuré en trois équipes de recherche : Pilotage des organisations (PO), Politiques publiques : économie et management (Poem), Stratégie, prospective, innovation et développement (Spid). Il entretient des liens étroits avec le CEET (Centre d'études de l'emploi et du travail) et accueille une partie des chercheurs de ce centre. "

Vidéos récentes de cette institution

03:54
Les institutions financières sociales ont pour objectif de financer des projets sociaux. Des exemples de telles institutions sont les fondations, les institutions de microfinance, les plateformes de financement participatif, les coopératives de crédit, ou encore les banques sociales ou éthiques. Leurs modes opératoires sont très variées : les fondations réalisent des dons, alors que les banques sociales octroient des crédits. Les institutions financières sociales prennent leurs décisions d’investissement et de financement en s’appuyant sur des critères sociaux, environnementaux et économiques.
COZARENCO Anastasia - MONTPELLIER Business School |
02:47
Jean-Dominique LARGEMAIN explique le concept de "Sursécurité" qu'il a développé lors de son mémoire de master qu'il a effectué à l'IAE de Paris, dont il est désormais diplômé. Un phénomène de sursécurité est observable quand le niveau de Sécurité réel est supérieur au niveau de Sécurité requis. Il est obtenu par l'application de moyens de prévention des risques disproportionnés par rapport aux objectifs attendus par l’ensemble des parties prenantes.
LARGEMAIN Jean-Dominique - IAE Paris |
06:12
L’objectif de l’OTE consiste à fournir, chaque année, un état des lieux en matière de prise en compte des défis et enjeux que pose la transition environnementale aux Ecoles de Management. L’Observatoire permettra à tous les responsables de faire un diagnostic et de mesurer les étapes qui restent encore à franchir pour que les étudiants deviennent demain des responsables engagés dans la transition environnementale. La seconde édition de l’OTE montre les progrès réalisés par les Écoles de management, mais aussi les pistes de progrès qui restent à approfondir. C’est également un outil pour l’ensemble des directions des établissements pour se positionner et intégrer les meilleures pratiques de leurs pairs.
IGALENS Jacques - Toulouse School of Management |
03:36
Avec plus de 2000 miliards d’encours, les banques restent en 2021, selon la Banque de France, les principales pourvoyeuses de crédit. Au regard des montants en jeu, elles placent la capacité d’un emprunteur à honorer ses dettes au cœur de leurs préoccupations. L’enjeu est en effet de réduire le coût du risque et de disposer d’un portefeuille de crédits le plus qualitatif possible. L’engagement, le contrat par lequel le client reconnait sa dette et s’engage à la rembourser, ne souffre de leur point de vue que très peu la prise de risque. Il spécifie les échéances de remboursement du débiteur ainsi que les droits et obligations réciproques des deux parties.
MAYMO Vincent - IAE Bordeaux |

Podcasts récents de cette institution

La France compte, chaque année, entre 50.000 et 60.000 défaillances d’entreprises et des centaines de milliers d’entrepreneurs en difficultés. L’un des principaux enjeux à résoudre repose sur la nécessaire modification du logiciel culturel des Français face à l’échec entrepreneurial, qui est souvent vécu comme une marque d’infâmie dans notre pays. Or, au lieu d’être stigmatisés, les patrons de TPE ont besoin d’accompagnement financier, juridique, stratégique et humain.
CUSIN Julien - IAE Bordeaux |

Plus de vidéos / podcasts de