Former à la transition écologique et sociale

Former à la transition écologique et sociale

Nos modes de production, d’échange et de consommation nous font agir bien souvent, sans nécessairement le vouloir, comme des pompiers pyromanes. Les formations en économie-gestion, les écoles de management ont une responsabilité particulière à assumer. Il y a à peine deux ans, j’ai créé avec une équipe d’enseignants-chercheurs, de professionnels et d’étudiants le Campus de la Transition, une association destinée à répondre à ces enjeux, en devenant un lieu inter-académique de formation, de recherche et d’expérimentation, ancré dans un territoire – en seine et marne. En habitant à plusieurs un domaine mis à disposition du projet, nous cherchons les moyens de vivre le plus possible en cohérence avec les défis d’une économie circulaire, bas-carbone et solidaire. Se mettre en transition, avec d’autres, ouvre à des façons créatives, sobres et conviviales, de se déplacer, de se chauffer, de se loger, de se nourrir, d’occuper ses loisirs…de créer de la valeur sociale et économique en prenant soin de nos milieux de vie. Une telle approche a des conséquences sur les manières d’intégrer les questions écologiques et sociales dans les disciplines et les outils de gestion, et sur les pédagogies adaptées à de tels changements culturels et systémiques. Tel est l’objectif de la formation co-organisée par le FNEGE et le Campus de la Transition, dont la deuxième édition aura lieu cette année en janvier et avril 2020

À propos de l'auteur

Nom(s) RENOUARD Cécile;
Institution(s) ESSEC Business School;
Fonction(s) Directrice du programme de recherche CODEV – entreprise et développement
Tags
  • pédagogie
  • climat
  • réforme des métriques - normes comptables
  • enseignement supérieur
  • transition écologique et sociale