Videos of this institution

06:12
L’objectif de l’OTE consiste à fournir, chaque année, un état des lieux en matière de prise en compte des défis et enjeux que pose la transition environnementale aux Ecoles de Management. L’Observatoire permettra à tous les responsables de faire un diagnostic et de mesurer les étapes qui restent encore à franchir pour que les étudiants deviennent demain des responsables engagés dans la transition environnementale. La seconde édition de l’OTE montre les progrès réalisés par les Écoles de management, mais aussi les pistes de progrès qui restent à approfondir. C’est également un outil pour l’ensemble des directions des établissements pour se positionner et intégrer les meilleures pratiques de leurs pairs.
IGALENS Jacques - Toulouse School of Management |
03:12
Sommes-nous à l’aube d’une crise qui viendrait accélérer la transformation de l’exercice sacro-saint de la thèse? La thèse en management telle que nous la connaissons est-elle en train de vivre ces derniers jours, face à cette crise du critère ? Quels sont les impacts de ces bouleversements sur l’entrée dans la carrière d’enseignant chercheur des docteurs français ? Dans le cadre d’un partenariat avec la FNEGE, lancé au début de 2021, nous menons cette réflexion en considérant la thèse comme le témoin de ces évolutions, et posons ici 3 constats préliminaires.
CLOAREC Julien - FNEGE |
GAILLARD Hugo - |
GRANDAZZI Albane - FNEGE |
SENN Juliette - Montpellier MANAGEMENT |
02:30
Composé du mot « marketing » et du préfixe « dé » qui donne à un mot le sens opposé, le terme démarketing a été utilisé pour la première fois en 1971 par Kotler et Levy. Il désigne la stratégie, adoptée par une organisation publique ou privée, qui consiste à décourager l’achat auprès de certains segments ou de tous les consommateurs, de manière temporaire ou durable. Pour une entreprise, il y a démarketing dès lors que la stratégie marketing choisie ne maximise pas la demande, alors même qu’il existe des stratégies alternatives tournées vers la croissance.
BERTRANDIAS Laurent - Toulouse Business School |
ELGAAIED-GAMBIER Leila - Toulouse Business School |
03:13
Les technologies de l'information et de la communication représentent une part croissante des émissions mondiales de gaz à effet de serre et les initiatives prises par les géants du numérique pour maîtriser leur impact ne peuvent suffire à contrebalancer les effets de la digitalisation de nos société. Les consommateurs doivent donc faire évoluer leurs pratiques et notre recherche cherche à expliquer les raisons qui expliquent qu’ils acceptent ou n’acceptent pas cette responsabilité. A travers une étude qualitative et deux études quantitatives, cette recherche montre que les consommateurs sont peu conscients des répercussions environnementales d'Internet et tendent à rejeter leur responsabilité car l’utilisation d’Internet est de plus en plus imbriquée dans le quotidien.
BERTRANDIAS Laurent - Toulouse Business School |
ELGAAIED-GAMBIER Leila - Toulouse Business School |

Podcasts of this institution

00:00
Made up of the word "marketing" and the prefix "de" which gives a word the opposite meaning, the term demarketing was first used in 1971 by Kotler and Levy. It refers to the strategy, adopted by a public or private organization, of discouraging purchases from certain segments or all consumers, either temporarily or permanently. For a company, demarketing occurs when the chosen marketing strategy does not maximize demand, even though there are alternative strategies geared towards growth.
BERTRANDIAS Laurent - Toulouse Business School |
ELGAAIED-GAMBIER Leila - Toulouse Business School |
00:00
Artificial intelligence (AI) could be one of the most disruptive technologies of the 21st century. Indeed, it has significant transformative potential for all aspects of society. Preparing for an AI-driven "good society" has become a hot topic, with both the public and the scientific community increasingly interested in the principles, policies, and ethical frameworks necessary for society.
FOSSO WAMBA Samuel - Toulouse Business School |
00:00
The entrepreneurial ecosystem is defined as a set of interconnected actors, institutions and processes that interact to strengthen entrepreneurship within the local environment. This notion represents the different groupings of actors (public or private, institutions and companies, universities) and factors that define the environment in which the actors evolve in constant interaction.
THEODORAKI Christina - Toulouse Business School |
00:00
We conducted a survey of 1,574 employees in France between April 1 and May 10, in collaboration with Gaelle Cachat Rosset and Tania Saba of the University of Montreal, and Josianne Marsan of Laval University. We sought to understand the factors most likely to influence adjustment to telework, which could be translated as feeling productive in terms of quality and satisfaction with the telework experience, in this highly pressured context.
CARILLO Kévin - Toulouse Business School |
KLARSFELD Alain - Toulouse Business School |