C’est « mon » programme de soin, ou comment l’appropriation améliore la prise en charge du diabète

C’est « mon » programme de soin, ou comment l’appropriation améliore la prise en charge du diabète

En France, 3,7 millions de personnes souffrent de diabète, et chaque jour 400 nouveaux cas sont diagnostiqués selon la Fédération Française des Diabétiques. Comme le rappelle cette dernière, malgré une recherche médicale qui s’améliore le diabète reste une maladie qui ne se guérit pas. Il est cependant possible d’améliorer la prise en charge des patients diabétiques afin de leur permettre de se surveiller, de garder de bonnes habitudes alimentaires, de pratiquer une activité physique et prendre régulièrement leur traitement. Objectif : que la personne diabétique soit « un malade en bonne santé ». Nos travaux montrent qu’un puissant levier pour y parvenir est de susciter l’appropriation psychologique des patients.

À propos de l'auteur

Nom(s) MIFSUD Matthieu ; MOLINES Mathieu;
Institution(s) AUDENCIA ; ESCE International Business School (INSEEC-U);
Fonction(s) Professeur assistant
Tags
  • "Appropriation
  • santé
  • Diabète
  • Parcours de soin
  • étude quantitative
  • Adhésion
  • Observance du patient